Calendrier

À la Une

  • 12/12/2014

    Alors que les derniers cycles de séminaires GRANIT (les données de l’environnement en 2011-12, les cartographies participatives en 2012-13, Internet comme terrain en 2014-15) nous ont permis de mettre en évidence la démultiplication des modes de fabrique cartographique, l’expansion des usages de la carte et la diversification de ses producteurs-utilisateurs, l’émergence de la cartographie radicale et de la contre-cartographie ne permet-elle pas désormais d’envisager la carte comme un langage de contestation ? Pour tenter de répondre à ces questions, la séance du 12 décembre 2014 propose de mettre en regard deux expériences de cartographie participative qui, bien que s’inscrivant dans des territoires, thématiques et techniques très différents, ont en commun de chercher par la carte la reconquête de la représentation de groupes sociaux marginalisés.

    Lire la suite
  • 09/12/2014

    Depuis les années 1990 surtout, la question du bonheur s’est progressivement constituée en objet de recherche, notamment à partir des travaux de chercheurs tels que Daniel Kahneman, Ed Diener ou Martin Seligman, soulevant notamment des controverses sur la question de la distinction entre « bien-être », concept clé de l'analyse économique traditionnelle, et « bonheur ». Si l’économie et la psychologie ont été les pionnières dans ce domaine, d’autres disciplines des sciences sociales, comme l’histoire, l’anthropologie, la sociologie ou le droit, leur ont emboîté le pas. Ce séminaire coordonné par Ilona Boniwell (École centrale), Pascale Haag (EHESS) et Miriam Teschl (EHESS) vise à confronter les questions théoriques, méthodologiques et épistémologiques rencontrées dans chaque discipline, afin de repérer des convergences et des lignes de force susceptibles de favoriser des approches interdisciplinaires.

    Lire la suite
  • 15/02/2016

    Dès l'ouverture de Meiji, à la fin du XIXe siècle, la formation des musiciens japonais a été soumise aux contraintes culturelles et politiques des pays occidentaux. Tenu de choisir entre l'enseignement européen, dominé principalement par les écoles germaniques et françaises, ou l'enseignement influencé par les États-Unis d'Amérique, le musicien japonais a parfois dû se former au péril de sa propre identité culturelle. Pour autant, les artistes japonais semblent avoir préservé l'ontologie de leur musique tout en ayant assimilé certaines caractéristiques des cultures occidentales. Inversement, assez tôt au XXe siècle, des musiciens européens ont trouvé dans la culture japonaise des sources d’inspiration qui ont pu régénérer un discours musical qui paraissait s’étioler entre les luttes dogmatiques et l’épuisement de leur société. Les relations entretenues entre les musiciens japonais et la France dans ce contexte seront l'objet de ces premières journées d'études qui se tiendront au Conservatoire de Paris (CNSMDP).

    Lire la suite
  • 28/11/2014

    À l’origine du jazz, il y a les spectacles musicaux et satiriques des esclaves sur les plantations, ces spectacles que les Blancs qualifaient d’éthiopiens et qui inspirèrent les Minstrels Shows et la tradition du Blackface. Dans cette pratique musicale née au temps de l’esclavage, il y a une dimension ludique, un rire salvateur, subversif et libérateur, un fracas de rires pour saper l’ordre esclavagiste, au nez et à la barbe du maître. C’est ce rire ontologique qui travaille en profondeur l’esthétique jazz que nous souhaitons interroger, du geste comique et ludique du jazzman au corps musical de l’acteur comique. En quoi ces corps-jazz vibrant en rythme, au risque de la danse, sont-ils capables de produire une mécanique humoristique ou burlesque ? Et dans quelle mesure ces corps-jazz qui provoquent les rires jouent-ils à déconstruire les normes ?

    Lire la suite
  • 09/12/2014

    L’accès aux droits est un axe majeur de l’action des caisses d’allocations familiales et la thématique de nombreux travaux d’études et de recherches soutenus par la Caisse nationale des allocations familiales. Au programme de cette journée d’études sur l’accès aux droits et le non-recours : des travaux récents en matière d’accès aux droits et aux prestations et des échanges entre chercheurs et représentants des administrations et des associations au sujet des moyens de lutte contre le non-recours. Son objectif est également de recueillir des pistes de recherches et d’études à mener pour enrichir les réflexions de la branche « famille ».

    Lire la suite
  • 04/12/2014

    Depuis le développement des scènes musicales sous l’Ancien Régime jusqu’aux applications les plus récentes de la notion de démocratisation culturelle, le rôle du public n’a cessé d’interroger les chercheurs et les professionnels du spectacle, qui peinent à en cerner les contours et à en proposer une définition. Consubstantiel au spectacle, le public – ou plus exactement les publics – constitue une masse mouvante, cantonnée dans l’imaginaire collectif à un rôle passif. Or, depuis les revendications du droit de siffler à l’opéra jusqu’aux appels à monter sur scène, en passant par la légitimation des artistes via la pratique des « débuts », les publics semblent au contraire être partie prenante du spectacle musical. Dans ces conditions, le terme même de spectateur mérite d’être revisité à la lumière de la spécificité des scènes musicales, lesquelles, en proposant des œuvres alliant texte et musique, convoquent tous les sens et font de la représentation une expérience particulière.

    Lire la suite
  • 01/12/2014

    L’objectif de notre colloque est de réunir des spécialistes du cinéma et de la civilisation de l'Italie contemporaine pour réfléchir à la spécificité du cinéma politique italien d’aujourd’hui, et répondre à un certain nombre de questions regroupées en trois axes de réflexion qui nous semblent pertinents : cinéma politique et cinéma engagé sont-ils synonymes ? Quel est le rôle du réalisateur ? Que cherche à provoquer le cinéma engagé chez le spectateur ?

    Lire la suite
  • 22/01/2015

    Le séminaire « Genre et classes populaires » propose son programme pour l'année 2014-2015. Cette quatrième année sera consacrée à la notion de « routine-s » avec huit séances, de novembre à juin, à l'université Paris I Panthéon Sorbonne. La routine renvoie à la répétition d’actions ordinaires au quotidien, à des habitudes ancrées dans les corps et les esprits des individus. L’histoire se désintéresse souvent de cette temporalité mineure en faveur de l’évènement, de l’exceptionnel, reproduisant alors la vision négative de la routine comme monotonie, « train-train » quotidien, voire ennui. La sociologie est plus attentive aux dimensions ordinaires, elle qui cherche les régularités du monde social. Elle fait pourtant peu souvent l’effort de retracer précisément les activités qui appuient quotidiennement les tendances générales observées au niveau d’un groupe social. La routine renvoie à des actions invisibles car banales et attendues. Cette temporalité est plutôt celle du féminin que du masculin ; le temps du travail domestique en étant l’exemple le plus flagrant.

    Lire la suite
  • 19/11/2014

    Le Centre historique minier du Nord-Pas de Calais à Lewarde organise en collaboration avec le réseau européen des musées de la mine, les 17, 18 et 19 novembre, un colloque international consacré à l'histoire des relations entre charbon et conflits dans le monde. Ce colloque se donne plusieurs objectifs, tout d'abord celui d'envisager l'histoire sociale, culturelle, politique des conflits, sous un angle original, celui du charbon (son exploitation, ses hommes, ses structures). Bien sûr, le charbon, en tant que ressource énergétique, joue, notamment durant la période contemporaine, un rôle comme enjeu à la fois de la guerre et de la paix (s'approprier les bassins charbonniers), et comme outil (la maîtrise de l'énergie comme élément-clef dans une économie de guerre). Mais il ne s'agit pas ici que de cela. Le colloque invite aussi à explorer des relations réciproques : le rôle du charbon dans la guerre, tout autant que l'impact des guerres sur la conduite des exploitations charbonnières, sur les sociétés et les populations minières engagées, directement ou indirectement, dans les conflits.

    Lire la suite
  • 19/01/2015

    Les enfants et la famille constituent un enjeu central pour les sociétés autochtones. Ce numéro de la revue Enfances Familles Générations entend contribuer à une réflexion de fond sur l'enfance et la famille autochtones en abordant les sujets suivants : l’identité, la langue, la culture et le territoire chez les jeunes autochtones ; les rapports intergénérationnels au sein des communautés et la transmission du savoir et des valeurs autochtones entre grands-parents et petits-enfants ; le métissage culturel chez les jeunes autochtones, notamment en ce qui a trait à l’utilisation de formes récentes d’art (hip-hop, rap, vidéo) ; les politiques des gouvernements autochtones et non autochtones au sujet de l’enfance et de la famille.

    Lire la suite
  • 12/12/2014

    Seront présentées, outre les résultats de l’enquête et les comparaisons internationales, des communications portant sur les publics des différents genres musicaux classiques, de la musique ancienne à la musique contemporaine ou de l’opéra. Si le vieillissement et le rétrécissement de la base sociale de ces publics sont désormais connus, voire rebattus, quelles leçons pouvons-nous en tirer quant au statut de la musique classique dans la culture contemporaine ? Quelles sont les caractéristiques et l’étendue des inégalités sociales et culturelles d’accès à ces formes musicales ? L’idée de générations culturelles différentes est-elle pertinente dans l’explication de ces évolutions ? Quel rôle la musique classique joue-t-elle dans la montée de l’éclectisme culturel et musical, en France et ailleurs ? Comment s’articule-t-elle aux nouvelles expressions musicales et aux autres pratiques artistiques ? Quelle est la place de la musique classique dans la reconfiguration de la culture savante et légitime ?

    Lire la suite
  • 05/12/2014

    Les oiseaux et leurs chants constituent depuis longtemps une source de questionnement sur des compétences qui sont habituellement considérées comme spécifiques à l’humain (vocalisations, émotions, esthétiques). Or, depuis la fin du XXe siècle, il est maintenant prouvé que les oscines ont des circuits neuronaux analogues à ceux des humains, les disposant donc à l’apprentissage du chant et du langage. Ils sont également les seuls animaux à présenter de telles analogies neurobiologiques avec les humains. Par le dialogue entre les sciences humaines et sociales et les sciences de la vie, l'objectif de ces journées sera double : poursuivre les réflexions des journées précédentes sur les définitions et les perceptions du chant des oiseaux dans les sociétés et le temps long ; les ouvrir à la question complexe des subjectivités et des cultures animales.

    Lire la suite
  • 14/11/2014

    Ce colloque international sera l’occasion de réfléchir à l’impact récent des évolutions sociales et des ruptures politiques des sociétés arabo-musulmanes sur les rapports de genre. Les femmes sont particulièrement concernées par ces changements sociaux et politiques, comme le montre leur présence active dans les mouvements urbains. Elles se mobilisent, expriment leurs revendications, développent des stratégies de contournement des normes établies pour arriver à leurs fins, témoignant ainsi de ce qu’il est d’usage d’appeler aujourd’hui en sciences sociales, l’agentivité (agency). Certaines femmes se sont à cet égard imposées comme des actrices essentielles des révolutions arabes, en prenant part à la contestation, défiant de la sorte de nombreux interdits tout en affirmant leur capacité d’autonomisation (empowerment).

    Lire la suite
  • 17/11/2014

    Depuis les années 1990 l’étude des populations nomades et mobiles d’Asie centrale et septentrionale s’est profondément renouvelée. Simultanément, au cours de cette période, la vie de ces populations a connu d’intenses bouleversements, d’ordre économique, politique et religieux, que les chercheurs ont pu suivre et vivre sur le terrain. Quelles méthodes d’enquête ont pu être mises en œuvre pour comprendre ces terrains mobiles ? Quels rapports entretiennent les chercheurs avec ceux qui les accueillent ? Comment développer une approche réflexive de la mobilité et du changement ?

    Lire la suite
  • 28/11/2014

    La thématique de la nature en ville croît en importance tant dans la recherche académique que dans le monde politique. D’un côté, les références à une ville vivante, faite d’interactions entre humains et non-humains se manifestant sous des formes et dans des espaces variables organisent aujourd’hui un corpus cohérent sur la nature urbaine. De l’autre, les politiques de biodiversité, de verdissement, ou encore de jardinage voire d’agriculture urbaine, dont le programme « Nature en ville » du canton de Genève constitue un exemple récent, nous montrent une existence politique de ce sujet et un enjeu pour les acteurs des territoires à se positionner sur cette thématique.

    Lire la suite
  • 03/12/2014

    Le laboratoire CRESAT de l’université de Haute-Alsace organise, du 3 au 5 décembre 2014, en partenariat avec les universités d’Avignon (Centre Norbert Elias), de Lausanne et de Strasbourg, un colloque interdisciplinaire visant à nourrir le débat sur les écritures innovantes liées aux dispositifs transmédia ainsi que sur la mutation des usages culturels et médiatiques dans le double contexte d’une convergence des technologies et de la mondialisation des industries culturelles.

    Lire la suite
  • 11/01/2015

    Depuis le début des années 1990, plusieurs chercheur(se)s sont préoccupé(e)s par la prolifération des stéréotypes de genre et des récits sexistes dans les jeux vidéo, de même que par le plus faible pourcentage de femmes joueuses et conceptrices de jeux. Au fil du temps, les solutions proposées pour éviter le sexisme et pour réduire les écarts entre les hommes et les femmes ont suivi trois grandes tendances. Cette deuxième édition du symposium annuel Histoire du jeu fournira non seulement l’occasion de passer en revue l’histoire du genre dans les jeux, mais aussi de documenter l’émergence d’une troisième vague de féminisme vidéoludique.

    Lire la suite
  • 18/11/2014

    Ce colloque se propose d’approfondir l’analyse des processus d’identification mis en tension dans les situations sociales d’hybridité et d’ambivalence. Les constructions identitaires sont au centre des problématiques sociétales contemporaines. De ce fait, on observe que certains remparts s’élèvent face à la fluidité des liens sociaux et intimes, ou encore à l’individualisme accru. L’un d’entre eux consiste, dans certains contextes, à se tourner vers des valeurs plus traditionnelles. Des espaces sociaux proposant des cadres de référence identitaires plus solides et fortement hiérarchisés peuvent alors s’imposer, que ce soit dans l’espace social, au sein de la famille ou du couple. Quels peuvent être ces diverses manifestations, parfois contradictoires, de recherche de structures traditionnelles, et comment s’accommodent-elles, ou pas, aux différentes transformations dans l’espace-temps historique et géographique, institutionnel et politique, social et intime ?

    Lire la suite
  • 01/12/2014

    Ce numéro propose d’interroger le rôle des syndicats dans les changements économiques et politiques que l’Afrique a connus au cours de ces deux dernières décennies. Les syndicats ont été directement impliqués et / ou affectés par la libéralisation de la vie politique, la réforme des institutions publiques, la privatisation croissante de l’économie et l’implantation de nouveaux investisseurs. La manière dont ils ont fait face à ces changements offre un angle particulièrement fécond pour analyser les rapports de force auxquels ceux-ci ont donné lieu. L’ambition de ce numéro est de mettre en exergue l’inscription des syndicats dans la fabrique des sociétés africaines contemporaines en plaçant au centre de la réflexion l’ambivalence de leurs rapports avec les entreprises et l’État. L’objectif est ainsi d’étudier les dynamiques qui traversent le champ de la représentation des intérêts et les espaces de participation, entre opposition, adaptation et collaboration avec les pouvoirs économiques et politiques.

    Lire la suite
  • 24/11/2014

    L’organisation de la recherche en studies semble être un transfert de dispositifs et de problématiques de recherche issues du monde anglo-saxon. Alors qu'on pourrait penser que les studies ont acquis une certaine légitimité dans le contexte universitaire français, le terme fait l'objet d'un usage polémique dans le contexte politique français. Mais quels sont les fondements empiriques de la distinction disciplines / études ? Et dans quelle mesure cette distinction est-elle opératoire (aussi bien théoriquement qu'empiriquement) ? 

    Lire la suite

Dernières annonces

Toutes
En français
masque
masque
masque
masque