AccueilCensures de l’imprimé

Censures de l’imprimé

Les Censures religieuses, politiques et idéologiques de l’imprimé (2002)

*  *  *

Publié le jeudi 22 juin 2000 par Marin Dacos

Résumé

Mai 2002 à Saint-Quentin-en- Yvelines : "Les Censures religieuses, politiques et idéologiques de l’imprimé en France, au Québec et en Belgique aux XIXe et XXe siècles" Responsables : Pierre Hébert, université

Annonce

Mai 2002 à Saint-Quentin-en- Yvelines :

"Les Censures religieuses, politiques et idéologiques de l’imprimé en France, au Québec et en Belgique aux XIXe et XXe siècles"

Responsables :

Pierre Hébert, université de Sherbrooke.
Jean-Yves Mollier, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

En 1994, le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines tenait à Bourges un premier colloque sur La Censure en France à l’ère démocratique (1848 à nos jours), dont les actes ont été publiés par les Editions Complexe à Bruxelles en 1997. Parallèlement à cette réflexion poursuivie par Martine Poulain et l’Association des bibliothécaires de France qui ont tenu, en 1998, un colloque sur la censure, les bibliothèques et la guerre froide, les chercheurs canadiens et belges ont été particulièrement sensibles au caractère éminemment dévastateur de la censure - ou des censures - dans leur propre pays. Pierre Hébert, spécialiste québécois de ces questions, a lui-même publié récemment un volume intitulé Censure et littérature au Québec. Le livre crucifié (1625-1919) (Montréal, Fides, 1997), dans lequel il a analysé les mécanismes à l’oeuvre dans son pays avant la " révolution tranquille ". D’autres chercheurs, dans les trois pays de référence ou ailleurs, se sont également efforcés de préciser les modalités revêtues par les diverses formes de censure au cours des siècles. Jean-Yves Mollier et Pascal Ory ont participé au colloque organisé en janvier 1999 à l’occasion du festival de la BD d’Angoulême et portant sur le 50° anniversaire de la loi du 16 juillet 1949 (Actes à paraître prochainement).
Compte tenu des liens unissant le Groupe de recherche en littérature québécoise (GRELQ) de l’université de Sherbrooke et le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines depuis longtemps, il a été décidé de lancer un programme de recherches pour la période 2000-2002 qui aboutira, au mois de mai 2002, à l’organisation d’un colloque sur la censure politique, idéologique et religieuse dans le monde francophone aux XIXe et XXe siècles.
Plusieurs axes de cette enquête ont d’ores et déjà été retenus :

I. Institutions et agents :
- L’Oeuvre des Bons livres de Bordeaux et ses sections ou sociétés-soeurs depuis 1812.
- Les sociétés bibliographiques et leurs revues.
- Les congrégations impliquées par les censures de l’imprimé.
- Les sociétés ou associations laïques aux finalités comparables.
- L’action des parlements et leurs débats principaux sur la question de la censure.
- Les partis politiques et la censure.
- La question des bibliothèques.
- La critique littéraire et ses retombées en matière de censure.
- Les réseaux et les échanges.
- La dissidence : religieuse et laïque.
- Les groupes de pression et les lobbies.

II. Les objets :
- Les oeuvres de l’abbé Bethléem.
- Les oeuvres principales en matière de censure et de contrôle des esprits.
- La surveillance du livre de jeunesse.
- Le livre féminin.
- Le livre populaire.
- La littérature érotique.

III. Problématiques :
- Censure religieuse et censure politique.
- La censure des idéologies contestataires.
- Les sources en matière de censure.
- La censure à l’ère de la mondialisation.




Catégories

Lieux

  • Saint-Quentin-en-Mauges, France

Dates

  • mardi 30 avril 2002

Pour citer cette annonce

« Censures de l’imprimé », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 22 juin 2000, http://calenda.org/185608