AccueilContribution des femmes émigrantes au Canada

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    Contribution des femmes émigrantes au Canada

    CENTRE D'ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LE CANADA

    *  *  *

    Publié le vendredi 30 juin 2000 par Marin Dacos

    Résumé

    Université de Nantes ------------------------------------------------------------------------------- COLLOQUE : Contribution des femmes émigrantes au Canada (6-7-8 juillet 2000) Organisé par le Centre d’Études et de Rec

    Annonce

    Université de Nantes

    -------------------------------------------------------------------------------

    COLLOQUE :
    Contribution des femmes émigrantes au Canada (6-7-8 juillet 2000)
    Organisé par le Centre d’Études et de Recherches sur le Canada
    de l’Université de Nantes, avec la collaboration
    du Centre de Recherches sur l’Histoire du Monde Atlantique
    (Faculté des Lettres - Salle de séminaire Château du Tertre)

    -------------------------------------------------------------------------------

    La Nouvelle-France où les provinces anglophones de l'Amérique du Nord Britannique, ont toujours été des lieux d'émigration privilégiés pour de nombreux Européens. Pourtant l'histoire s'intéresse surtout à l'apport global de cette émigration européenne sans toujours distinguer dans la masse des émigrants, la contribution de chacun. Cependant, ces expatriés, ces exilés, ces déracinés ont participé de manière active, bien qu'anonymement pour la majorité d'entre eux, à la construction et à l'élaboration d'une communauté, puis d'une nation, d'un pays, le Canada, qui met l'accent aujourd'hui sur les apports multiculturels, reconnaissant ainsi le rôle essentiel de l'émigration.
    Lorsque ces émigrants font l'objet d'études plus spécialisées, les historiens s'attardent peu à considérer la contribution des femmes parmi ces colons européens, qui - soit parce qu'elles ont suivi leur époux, soit qu'elles sont arrivées au Canada enfants ou dans un groupe d'émigrants, ou dans une communauté religieuse - ne sont pas nécessairement mentionnées sur les registres d'émigration et d'elles il ne reste que peu de traces. De plus les sources primaires laissées par ces femmes font souvent défaut aux chercheurs en comparaison des documents privés et publics rédigés par les émigrants.
    Cependant, dans l'anonymat du couvent, du mariage ou de la famille, dans la sphère privée ou publique, ces femmes ont participé à leur manière et au même titre que leurs époux, pères ou frères à bâtir une communauté et une nation.
    Il nous a donc semblé intéressant de discuter et d'analyser la « modeste »(?) contribution de ces femmes, anonymes - ou non- de l'émigration, à l'histoire du Canada, et d'évoquer les difficultés rencontrées par les chercheurs devant l'absence ou la rareté des sources primaires.




    --------------------------------------------------------------------------------

    PROGRAMME
    Jeudi 6 juillet 2000

    14 H 00 : Accueil des participants

    14 H 30 : Ouverture du colloque par le professeur Yves-Henri NOUAILHAT, directeur du Centre d’Études et de Recherches sur le Canada de l’Université de Nantes

    15 H 00 : Yves LANDRY (Université d’Artois) : Antécédents familiaux et contribution démographique des filles du roi au peuplement du Canada au XVIIe siècle

    15 H 30 : Raymonde LITALIEN (Directrice des Services de documentation du Centre Culturel Canadien - Paris) : Une écrivaine séculière : Madame Bégon

    DEBATS
    PAUSE CAFE

    16 H 30 : Robert RYAN (Professeur agrégé, University of Waterloo, Ontario) : The Role of the Acadian Woman in the Transmission of Traditional Vocabulary Items

    17 H 00 : Pauline ARSENEAULT (Chargée de recherches d'Archives), La Rochelle) : Emergence de nouvelles sources de l'histoire de émigrantes par l'informatisation des Archives notariales anciennes

    DEBATS
    APERITIF DE BIENVENUE



    --------------------------------------------------------------------------------

    Vendredi 7 juillet 2000

    9 H 00 : Elizabeth HOPKINS (Professor, English Department, Faculty of Arts, York University, Ontario) : Catherine Parr Traill’s Advice to Women Settlers in Canada

    9 H 30 : Elizabeth SMYTH (Associate Professor, Department of Curriculum Teaching and Learning, Ontario Institute for Studies in Education of the University of Toronto) : Women Religious on the Canadian Frontier : a Case Study of the Nineteenth-Century Ontario Missions of Sisters of St Joseph of Lyons and the Ursulines of the Chatham Union

    10 H 00 : Georges LETISSIER (Université de Nantes) : Romance and the persistence of the Victorian influence in Jane Urquhart’s fiction




    DÉBATS
    PAUSE CAFÉ






    11 H 00 : Lorna McLEAN (Assistant Professor, Faculty of Education, University of Ottawa) : Making Colonial Homes, Irish Female Domestics in Nineteenth-Century Canada

    11 H 30 : Annie BLONDEL (Université du Havre) : De la contribution des suédoises, et tout particulièrement des domestiques, à l'établissement d'une communauté à Winnipeg à la fin du XIXe siècle




    DÉBATS
    DÉJEUNER






    14 H 30 : Terry McDONALD (Professor, Southampton Institute, England) : My mistress taught me a great many French words… English Women Emigrants to Canada in the 1830s’

    15 H 00 : Bernard PÉNISSON (Professeur d’histoire, Poitiers) : Louise d’Hellencourt et Christine de la Salmonière : deux Françaises au Manitoba

    15 H 30 : Sylvie AREND (Professeur agrégé, département de sciences politiques, Collège universitaire Glendon, Université York, Toronto) :La contribution des femmes aux professions libérales dans l'Ontario du XIXe siècle





    DÉBATS
    PAUSE CAFÉ



    --------------------------------------------------------------------------------

    Samedi 8 juillet 2000
    10 H 00 : Isabelle BARTH-O’NEIL (docteur en communication, arts et spectables, Irelande) : Portrait de quelques émigrantes européennes dans le théâtre canadien anglophone

    10 H 30 : Jean MORENCY (Professeur en Lettres Québécoises, Université de Moncton, N.B.) et Helene DESTREMPES (Professeur en Lettres françaises et acadiennes, department of Modern Languages, Université du Prince Edward, PEI) : La contribution des écrivaines d’origine européennes au développement de la littérature québécoise dans la première moitié du XXe siècle




    DÉBATS

    12 H 00 : Clôture du colloque

    DÉJEUNER



    --------------------------------------------------------------------------------

    Faculté des Lettres, les 6, 7 et 8 juillet 2000
    Salle de séminaire Château du Tertre
    Tramway : Ligne 2, direction Orvault
    Station : Ecole centrale, Sup de Co



    --------------------------------------------------------------------------------

    Organisateur : Françoise LE JEUNE
    < francoise.lejeune@humana.univ-nantes.fr>

    Secrétariat du CRHMA :
    marie-rolande.sadoune@humana.univ-nantes.fr

    33-(0)2 40 14 14 23
    02 40 14 11 05

    Contact : Françoise LE JEUNE
    Université de Nantes
    Centre d'Études et de Recherches sur le Canada
    Faculté des Lettres
    Chemin de la Censive du Tertre
    BP 81227
    44312 NANTES cedex 3 FRANCE -



    --------------------------------------------------------------------------------
    Réservation chambres : Hôtel des 3 Marchands
    26, rue Armand Brossard
    44000 - NANTES (France)
    02 40 47 62 00
    02 40 47 47 75

    Lieux

    • Nantes, France

    Dates

    • jeudi 06 juillet 2000

    Contacts

    • Contact #
      courriel : amdh [at] club-internet [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Contribution des femmes émigrantes au Canada », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 30 juin 2000, http://calenda.org/185623