AccueilHistoire de la psychiatrie en Suisse

ColloquePsychisme

Dates

Catégories

Histoire de la psychiatrie en Suisse

Nouvelles perspectives pour une histoire de la psychiatrie en Suisse (1850-2000)

*  *  *

Publié le mercredi 26 juillet 2000 par Jean-Christophe Vincent

Résumé

Journée d’étude, UniTobler, Bern, vendredi 13 janvier 2001 Dernièrement, l’histoire de la psychiatrie s’est trouvée sous les feux de l’actualité. S’attachant au rôle de la psychiatrie suisse dans le développement de l’eugénisme comme courant théo

Annonce

Journée d’étude, UniTobler, Bern, vendredi 13 janvier 2001

Dernièrement, l’histoire de la psychiatrie s’est trouvée sous les feux de l’actualité. S’attachant au rôle de la psychiatrie suisse dans le développement de l’eugénisme comme courant théorique et comme pratique – notamment dans le cadre de l’introduction de la loi vaudoise de 1928 sur la stérilisation ou dans celui de l’assistance publique -, différentes publications ont joué à cet égard un rôle décisif. Au sein de l’opinion publique, un éclairage plus contrasté a ainsi été porté sur certains psychiatres suisses connus comme Auguste Forel ou Eugen Bleuler. Même si l’on sait que l’opinion publique réagit de manière versatile, on peut observer aujourd’hui un large intérêt pour une histoire de la psychiatrie abordée de manière différenciée.
L’histoire de la psychiatrie est en Suisse un objet d’étude traditionnel de l’histoire de la médecine, une discipline dont les préoccupations scientifiques ont longtemps été prédéterminées par les besoins de la médecine. Cette situation a notamment eu comme conséquence que l’histoire de la psychiatrie s’est longtemps écrite en dehors de toute prise en compte du développement global de la société. D’un autre côté, l’histoire de la psychiatrie s’est vue fortement promue par le courant, animé de motivations politiques, de l’antipsychiatrie dont l’augmentation ne poursuivait pas en premier lieu des objectifs de savoir historique.
Depuis quelques années, des historien-ne-s travaillent de manière intensive sur l’histoire de la psychiatrie en Suisse et se sont tournés vers de nouvelles approches théoriques et méthodologiques. Dans ce cadre, une série de travaux de recherche ont été produits, rendant possible un échange sur les méthodes et les objets d’étude d’une histoire de la psychiatrie intégrant le questionnement des sciences sociales. Cette journée d’étude souhaite offrir aux personnes menant des études dans ce domaine un espace pour échanger sur l’état de la recherche, ses lacunes éventuelles et les apports de différentes méthodes. C’est pourquoi, dans le cadre de petits ateliers, l’accent sera mis sur la présentation et la discussion de projets de recherche en cours ou récemment achevés. Par ailleurs, une session plénière se propose d’interroger la signification de la place occupée actuellement au sein de l’histoire de la psychiatrie par les débats sur l’eugénisme.
Quatre ateliers sont prévus, comprenant chacun 3-4 interventions (titres provisoires) :
1.Professionnalisation et différenciation institutionnelle (institutions, réseaux, personnel médical et infirmier, associations professionnelles)
2.Patient-e-s et pratique d’un savoir (origines et perspectives des patient-e-s, formes de traitements, pratique de la recherche)
3.Psychiatrie et disciplines voisines (collaboration et concurrence avec les disciplines voisines)
4.Psychiatrie et espace public (vulgarisation du savoir psychiatrique, critique publique de la psychiatrie)

L’allemand et le français seront les deux langues utilisées lors de cette journée d’étude.

Catégories

Lieux

  • Berne, Confédération Suisse

Dates

  • samedi 13 janvier 2001

Source de l'information

  • Marin Dacos
    courriel : contact [at] openedition [dot] org

Pour citer cette annonce

« Histoire de la psychiatrie en Suisse », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 26 juillet 2000, http://calenda.org/185649