AccueilUtopies et démographie

*  *  *

Publié le mercredi 04 octobre 2000 par Natalie Petiteau

Résumé

Appel à contributions pour un numéro spécial de Population La démographie est constamment confrontée à la question des perspectives d’évolution des populations. Pour le court terme (à l’échelle démographique, c’est-à-dire 10 à 30 ans), des méthodes

Annonce

Appel à contributions pour un numéro spécial de Population

La démographie est constamment confrontée à la question des perspectives d’évolution des populations. Pour le court terme (à l’échelle démographique, c’est-à-dire 10 à 30 ans), des méthodes de projection existent, qui donnent d’assez bons résultats dans la mesure où les évolutions de la mortalité sont assez prévisibles (à cette échéance), et où les inflexions de la fécondité n’affectent que le bas de la pyramide des âges. A plus long terme, il faut élaborer de véritables scénarios, appuyés sur des hypothèses d’autant plus incertaines qu’il est nécessaire d’imaginer des situations totalement nouvelles. Nul ne sait, par exemple, jusqu’où la durée de vie peut s’allonger (existe-t-il même une limite ?), ni comment la fécondité peut évoluer sur le long terme, ni quels seront les grands courants migratoires.
Les auteurs des scénarios les plus hardis n’ont été, jusqu’ici, que rarement des démographes. De nombreux écrivains ou philosophes ont imaginé des " utopies ", dans lesquelles les variables démographiques jouaient souvent un rôle clé : systèmes de mariages, régulation de la fécondité ou de l’effectif de la population, durée de vie limitée forfaitairement... Dans le cadre du changement de Millénaire, Population lance un double appel :
- à des contributions à caractère historique, consistant à " revisiter " ces œuvres, bien connues ou peu connues, pour en analyser les mécanismes démographiques explicites ou implicites ;
- à des contributions résolument prospectives, sous forme de scénarios démographiques appuyés sur des hypothèses fortes (guère ou jamais envisagées jusqu’ici), mais reposant sur une base scientifique suffisamment sérieuse pour qu’on puisse les considérer comme possibles ou imaginables à l’horizon, par exemple, du prochain siècle ; il ne s’agira donc ni de proposer de simples variantes aux projections effectuées par des organismes nationaux ou internationaux, ni d’écrire des textes de pure science-fiction.
Les contributions de la seconde catégorie feront l’objet d’un Concours, en liaison avec l’Académie des Sciences.
Les manuscrits doivent être envoyés à la revue Population avant le 31 octobre 2000. Le Comité de rédaction de la revue sélectionnera les contributions retenues pour publication dans Population, et une Commission de l’Académie des Sciences attribuera un Prix à la meilleure des contributions du second groupe.
CONCOURS " Utopie et démographie "
Règlement
1- La revue Population organise en 2000, en liaison avec l’Académie des Sciences (Institut de France), un concours sur le thème " Utopie et démographie ". Dans le cadre de " l’appel à contributions " lancé par la revue, les auteurs peuvent soumettre des contributions à caractère prospectif, sous forme de scénarios démographiques appuyés sur des hypothèses fortes (guère ou jamais envisagées jusqu’ici), mais reposant sur une base scientifique suffisamment sérieuse pour qu’on puisse les considérer comme possibles ou imaginables à l’horizon, par exemple, du prochain siècle.
2- Les contributions devront parvenir au Rédacteur en chef de la revue Population, INED, 133 bd Davout, 75980 Paris Cedex 20 avant le 31 octobre 2000. Pour être recevables, elles devront respecter dans leur dimension et leur présentation les consignes figurant dans la " Note aux auteurs " publiée dans chaque numéro de la revue.
3- Elles pourront être proposées à l’Académie des Sciences, pour l’attribution du Prix BEAUPERTHUY qui sera décerné par l’Académie en 2001. Ce prix récompense, tous les quatre ans, " des travaux d’épidémiologie ayant contribué, comme L.O. Beauperthuy, à améliorer le sort de l’humanité ". Son montant est de 20 000 francs.
4- Le Comité de rédaction de la revue sélectionnera dans un premier temps les contributions retenues pour publication dans Population, et proposera celles-ci à la Commission de l’Académie des Sciences en charge du Prix Beauperthuy. Cette Commission décidera si l’une des contributions mérite d’être récompensée, et pourra éventuellement partager le Prix entre plusieurs lauréats.
5- Une large publicité sera donnée à cet appel, notamment par les canaux suivants : la revue Population (annonce dans le numéro 1 de l’année 2000), dans la Lettre de l’Académie des Sciences, dans la revue Sciences Humaines et sur ce site pendant toute la durée du Concours.
6- Les membres du Comité de rédaction de la revue Population et les Membres de l’Académie des Sciences ne sont pas autorisés à concourir.

source : http://www.inrp.fr/


Dates

  • mardi 31 octobre 2000

Pour citer cette annonce

« Utopies et démographie », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 04 octobre 2000, http://calenda.org/185772