AccueilArchives du féminisme

Archives du féminisme

Archives du féminisme : association loi 1901 fondée le 24 juin 2000

*  *  *

Publié le lundi 30 octobre 2000

Résumé

L'association "Archives du féminisme" avec l'HIRES (Histoire des Régulations et des Politiques Sociales) et le programme structurant angevin en sciences humaines 2H2S organisent le 18 avril 2001 les rencontres "Archives et histoire du féminisme" : 14 H

Annonce


L'association "Archives du féminisme" avec l'HIRES (Histoire des Régulations et des Politiques Sociales) et le programme structurant angevin en sciences humaines 2H2S organisent le 18 avril 2001 les rencontres "Archives et histoire du féminisme" : 14 H - 17 H 30,
puis l'inauguration du centre des Archives féministes : 18 H - 20 H

Bibliothèque Universitaire d'Angers - Belle-Beille
5 rue Le Nôtre 49 045 ANGERS Cédex 01


Un déjeuner en commun pourra être pris dans un restaurant face à la gare : 12 H - 13 H 30

Un car assurera la navette entre la gare et la bibliothèque universitaire.

L'inscription est gratuite mais obligatoire (voir ci-desssous adresse "contact" ou mail de Christine Bard).


1/ Une urgence : préserver les sources de l‚histoire des féminismes

L’association permet de coordonner nos efforts pour mieux préserver les archives des associations et des militantes féministes : c’est l’affaire de toutes (et tous) : archivistes, historiennes, sociologues, personnes impliquées dans le mouvement associatif.
Préserver cette mémoire, c’est d’abord, avec la Bibliothèque Marguerite Durand qui ne peut seule suffire à la tâche, collecter des archives et conseiller les personnes qui ont en leur possession des archives encore mal organisées.
C’est aussi réaliser des microfilms et des images numériques des documents les plus précieux.
C’est enfin et peut-être surtout prendre conscience de la nécessité de sauvegarder des témoignages enregistrés et/ou filmés. Le mouvement de libération des femmes ayant laissé peu de traces écrites, il faut voir comme une urgence la campagne de recueil de sources orales dont l’association prend l’initiative.

2/ Les objectifs de l’association

* Collecter, accepter sous forme de dépôt, de don ou de legs les archives privées des militantes et des associations féministes et les archives concernant les droits des femmes.
* Les sauvegarder, les classer, les inventorier et les mettre à la disposition de la recherche.
* Organiser des colloques, des journées d‚études, des expositions.
* Récompenser par un prix les travaux universitaires dans ce domaine.
Et plus généralement, prendre toute initiative pour faire connaître et valoriser les fonds d‚archives féministes.

3/ Le Centre des archives du féminisme à la Bibliothèque Universitaire d’Angers

Un nouveau lieu de conservation était nécessaire. La BU d‚Angers a accepté d’accueillir dans ses locaux un Centre des archives féministes. Ce dernier bénéficie d’un partenariat avec la formation « Histoire et métiers des archives » de l’Université d‚Angers : des étudiant-e-s de maîtrise ou de DESS classent et inventorient les fonds féministes qui y sont déposés. La BU d’Angers dispose par ailleurs de nombreux ouvrages anciens et contemporains sur les femmes et le féminisme (elle possède le fonds de l’ancien Centre international de l‚enfance et de la famille : 30 000 livres et revues).
C’est en accord avec la Bibliothèque Marguerite Durand que se décide la localisation des dépôts d‚archives. Les fonds volumineux et d‚envergure nationale sont plutôt destinés à Angers. La BMD continue à enrichir ses collections, entre autres avec l’aide de l’association. Nous défendons le principe du maintien des archives régionales dans leur lieu de production.

4/ Les premiers fonds déposés au Centre ont une importance exceptionnelle.
Le fonds Cécile Brunschvicg (1877-1946) présidente de l’Union française pour le suffrage des femmes, ministre du Front populaire. Ses archives saisies à son domicile en 1940, emportées à Berlin à la fin de la guerre, puis à Moscou viennent de revenir en France. Les héritiers ont décidé de placer en dépôt les archives à Angers où elles sont en cours de classement
Le fonds CNFF. Le Conseil national des femmes françaises est la plus ancienne des associations féministes en activité aujourd’hui. Il fut fondé en 1901, il parvint à réunir le féminisme réformiste et la philanthropie féminine. Il fédéra alors une trentaine d’associations et représenta la France au Conseil international des femmes. On retrouvera dans ses archives les traces d’une intense activité dans les domaines suivants : éducation, paix, travail, suffrage, hygiène et assistance, sciences arts et lettres, législation et lutte contre la prostitution réglementée.

5/ Les projets de l’association
Guide des sources pour l’histoire du féminisme
Le Guide des sources que réalisera un groupe de travail animé par Odile Krakovitch permettra de connaître et de localiser les fonds privés et publics sur l’histoire du féminisme français, ainsi que les inventaires de ces fonds. Le guide sera réalisé en partenariat avec la Bibliothèque Marguerite Durand, les Archives de France et la BDIC.

Un prix d’histoire du féminisme
A partir de 2002, un jury réuni par l’association décernera chaque année un prix d’histoire du féminisme qui récompensera chaque année une recherche universitaire (maîtrise, DEA ou DESS) sur l’histoire du féminisme (au sens large). Le mémoire récompensé sera publié.

Organisation de journées d'études, colloques, expositions
1er rendez-vous : le 18 avril 2001 aura lieu à Angers une journée d’étude à l’occasion du Centenaire du Conseil national des femmes françaises.

Pour en savoir plus :
Bientôt, des pages d’information sur le site de la BU d’Angers (http://www.univ-angers.fr). Vous y trouverez les nouvelles de l’association, les inventaires, des bibliographies.
Pour le courrier : Christine.Bard@univ-angers.fr

6/ Archives du féminisme : association loi 1901 fondée le 24 juin 2000
Présidente : Christine Bard
Conseil d’administration : Françoise Blum, Sylvie Chaperon, Martine Cocaud, Odile Krakovitch, Annie Metz, Christelle Taraud, Isabelle Vahé.
Comité scientifique : Chantal Bigot, Anne Cova, Monique Dental, Michel Dreyfus, Mathilde Dubesset, Geneviève Fraisse, Françoise Gaspard, Catherine Gonnard, Yvonne Knibiehler, Claudie Lesselier, Slava Liszek, Dominique Loiseau, Jeanine Mossuz-Lavau, Michelle Perrot, Françoise Picq, Florence Rochefort, Françoise Thébaud, Rita Thalmann et Eliane Viennot.
Comité international : Eliane Gubin (Belgique), Siân Reynolds (Grande-Bretagne), Charles Sowerwine (Australie).

Lieux

  • Angers, France

Dates

  • mercredi 18 avril 2001

Contacts

  • Archives du féminisme
    courriel : christine [dot] bard [at] univ-angers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Archives du féminisme », Informations diverses, Calenda, Publié le lundi 30 octobre 2000, http://calenda.org/185842