AccueilCent ans d'associations (programme)

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    Cent ans d'associations (programme)

    Cent ans d'associations au miroir des archives

    *  *  *

    Publié le lundi 04 décembre 2000 par Marin Dacos

    Résumé

    Après un XIXe siècle voué à la conquête et à la consolidation des libertés publiques, le XXe siècle qui s’ouvre, significativement, sur la publication de la loi du juillet 1901, est celui de l’épanouissement du concept associatif, lequel naît du croisemen

    Annonce

    Après un XIXe siècle voué à la conquête et à la consolidation des libertés publiques, le XXe siècle qui s’ouvre, significativement, sur la publication de la loi du juillet 1901, est celui de l’épanouissement du concept associatif, lequel naît du croisement fécond d’une norme juridique et d’une forme de sociabilité. Elément structurant de ce qu’on appelle aujourd’hui la société civile, l’association se décline à toutes les échelles du corps social, en fonction d’intérêts collectifs qui vont, par exemple, de la colombophilie aux grandes causes humanitaires, de même qu’elle rayonne tant au niveau du quartier qu’à celui du pays quand ce n’est pas bien au-delà ; instrument privilégié de la démocratie directe, incarnation du contre-pouvoir « citoyen », elle habille aussi des initiatives purement technocratiques et entretient la vanité « notabilitaire » de la France des présidents.
    Or il ne suffit pas de reconnaître l’association française comme un fait socio-politique majeur et un objet historique de première importance. Encore faut-il s’assurer que la recherche dispose ou pourra disposer des matériaux - documentaires - et des instruments - heuristiques - permettant de sonder le phénomène, d’en mesurer l’enracinement, d’en comprendre les structures, d’en démonter les ressorts, d’en dessiner le profil conjoncturel, d’en évaluer rétrospectivement la dynamique.
    C’est l’ambition que s’assigne l’Association des archivistes français en organisant, à l’automne 2001, un colloque pour tenter de répondre à deux questions : 1) de quelles archives dispose-t-on présentement sur le mouvement associatif ; 2) quelles nouvelles archives importe-t-il de préserver, et par quels moyens ?
    Vérifier l’état des sources amène d’abord à se tourner vers les archives publiques de ces administrations qui enregistrent, subventionnent et contrôlent les associations : quel bilan peut-on dresser aujourd’hui de leur collecte et de leur inventaire mais aussi de leur exploitabilité et de leur exploitation par les chercheurs ?
    Il faudra ensuite s’employer à évaluer les efforts accomplis depuis un demi-siècle par les services d’archives publics nationaux, départementaux ou communaux, pour la sauvegarde des archives associatives, avec un questionnement sur l’existence et la continuité d’une ou de politiques, sur l’articulation des initiatives nationales et locales, sur la mesure de leur efficacité en termes de résultats quantitatifs et qualitatifs.
    Sous bénéfice de ce double inventaire, on peut déjà présumer que la réflexion - et le programme d’action - devront prendre équitablement en considération les deux pôles du phénomène associatif, qui nécessitent à l’évidence des démarches patrimoniales substantiellement différentes.
    A une extrémité, on observe en effet un pullulement d’associations, souvent éphémères, fondées autour d’un enjeu très local, comptant peu d’adhérents mais qui manifestent une détermination à se prendre en charge essentielle au fonctionnement du jeu social. Les traces écrites de leur action peuvent donc apparaître tout aussi essentielles à la compréhension dudit jeu, si ce n’est que leur volatilité est extrême et qu’un démarchage un tant soit peu systématique auprès de leurs détenteurs devra d’abord désarmer de fortes préventions à l’égard de l’administration, dont l’archiviste est, volens nolens, le représentant.
    A l’autre extrémité, c’est la figure, si développée dans notre pays, de l’association délégataire de missions publiques qu’il conviendra de scruter, tant les conséquences archivistiques en sont délicates à cerner comme à manier. L’importance des structures concernées fait que les archives en sont plutôt mieux préservées que celles du reste du monde associatif, mais au risque d’une privatisation en partie abusive qui peut, à terme, les précariser.
    Dans les deux cas, c’est la conciliation de la continuité du service public avec le respect de l’autonomie associative qui est à rechercher, en s’appuyant sur les expériences déjà réalisées et que le colloque permettra de porter à la connaissance d’un public mélangeant professionnels, chercheurs en sciences humaines et responsables associatifs.



    SÉANCE INAUGURALE - MERCREDI 26 SEPTEMBRE, 10H00 - 13H00

    Discours d'ouverture :
    Jean-Marc AYRAULT, député-maire de Nantes
    André TRILLARD, président du Conseil général de Loire-Atlantique
    Michel BLANGY, directeur régional des affaires culturelles des Pays-de-la-Loire
    Jean-Michel BELORGEY, président de la Mission interministérielle pour la célébration du centenaire
    Martine de BOISDEFFRE, directrice des archives de France

    Présentation générale :
    François GASNAULT, vice-président de l'AAF : Archives et association : une problématique foisonnante
    Henri NOGUES, professeur à l'Université de Nantes : Les associations en France, un état des lieux complexe

    PREMIÈRE SÉANCE - MERCREDI 26 SEPTEMBRE, 14H30 - 18H00
    Les sources publiques de l'histoire associative

    Présidence : Antoine PROST, professeur émérite à l'université de Paris I

    François GIUSTINIANI, conservateur aux Archives nationales (section des Missions) : Les associations, d'après les archives du ministère de l'Intérieur
    Bernadette ANGLERAUD, Centre d'histoire de l'ENS de Lyon : Les archives d'associations, outil d'histoire sociale : l'étude des sociabilités bourgeoises à Lyon aux XIXe et XXe siècles
    Jean-Luc MARAIS, Université d'Angers : Les dossiers de dons et legs aux associations reconnues d'utilité publique
    Jean-Louis GUERENA, Université de Tours : Sources pour l'histoire des associations en Espagne

    [Pause]


    Bertrand SCHWERER, Chambre régionale des comptes des Pays de la Loire : les dossiers de contrôle des associations dans les archives des juridictions financières
    Jean-Philippe DUMAS, Archives de Paris : Entre subventionnement et concertation, les associations dans les archives municipales

    DEUXIÈME SÉANCE - JEUDI 27 SEPTEMBRE, 9H00 - 12H30
    Les associations et leurs archives entre action publique et initiative privée

    Présidence : Pierre-Patrick KALTENBACH, conseiller-maître à la Cour des comptes

    Michel COTTIN, Association pour la formation professionnelle des adultes : Les archives de l'AFPA
    Françoise TÉTARD, CNRS-CHS-XXe siècle : Le statut mixte des archives de la protection de l'enfance
    Marie-Pierre BIANCHI, Centre national du théâtre : Les archives des associations théâtrales

    [Pause]

    Evelyne VAN DEN NESTE, conservateur aux Archives nationales auprès des services du Premier Ministre : Les archives des associations de lutte contre le Sida
    Armelle LE GOFF, Centre des archives du monde du travail : Les archives des associations humanitaires au Centre des archives du monde du travail
    Jean-Pierre LE CROM, au CNRS-MSH-Nantes : Les archives nantaises du Secours populaire

    Après-midi - Découverte de Nantes et de sa région. Au choix :
    NANTES, capitale des ducs de Bretagne
    CLISSON et sa vallée
    SAINT-NAZAIRE et les chantiers navals.

    TROISIÈME SÉANCE - VENDREDI 28 SEPTEMBRE, 9H30 - 12H30
    Les associations sur le terrain des archives

    Présidence : Hubert PREVOST, président de la Conférence permanente des coordinations associatives

    Table ronde : les associations, opératrices de la collecte et de la valorisation du patrimoine documentaire
    Modérateur : Danielle TARTAKOWSKY professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Paris VIII
    Martine OLLION (IMEC), Mathias GARDET (CAPEA), Yannick GUIN (CHT), Gaëtan SOURICE (PAGEP), Philippe LEJEUNE (Association pour l'autobiographie), Catherine BRETON (Fondation pour la Mémoire de la Déportation) [Pause]
    Table ronde : les associations, usagers en nom collectif des services d'archives
    Modérateur : Annette WIEVIORKA, Directrice de recherche au CNRS, Philippe de CHASTELLUX (Bibliothèque généalogique de Paris), Nathalie BARRE (Archives de Nantes), Frédérique COPPIN (Archives de Tourcoing)

    QUATRIÈME SÉANCE - VENDREDI 28 SEPTEMBRE, 14H00 - 17H30
    Les archives associatives, bilan et perspectives

    Présidence : Edith ARNOUX-BRILL, Présidente du Conseil national de la vie associative

    Magali LACOUSSE, Section des archives privées du Centre historique des Archives nationales : Les archives d'associations aux Archives nationales
    Joël DELAINE, Archives municipales de Grenoble : Un bilan national de la collecte des archives associatives par les services d'archives publics

    Table ronde : imaginer et mettre en œuvre de nouveaux partenariats avec le monde associatif
    Modérateur : Gérard ERMISSE, inspecteur général, chef de l'Inspection générale des archives de France.
    Serge RAVANEL (AERI), Jean-Philippe LEGOIS (GERME), Jean-Paul EGRET (PAGEP), Christine NOUGARET (Section des archives privées du Centre historique des Archives nationales), Armelle LE GOFF (Centre des archives du monde du travail), Laurent BASTARD (Musée du compagnonnage de Tours)

    Marcel CAYA, professeur d'archivistique à l'Université du Québec à Montréal : Autres lieux, autres moeurs : les archives associatives au Canada

    Conclusion par Elisabeth VERRY, présidente de l'Association des archivistes français

    Lieux

    • Nantes, France

    Dates

    • mercredi 26 septembre 2001

    Mots-clés

    • archives, archivistes

    Contacts

    • Association des archivistes français
      courriel : secretariat [at] archivistes [dot] org

    Source de l'information

    • François Gasnault (Archives de Paris) ~
      courriel :

    Pour citer cette annonce

    « Cent ans d'associations (programme) », Colloque, Calenda, Publié le lundi 04 décembre 2000, http://calenda.org/185961