AccueilPorts militaires et arsenaux

Ports militaires et arsenaux

Journées de recherche :
ports militaires et arsenaux, XVIIe-XXe siècles

*  *  *

Publié le mardi 30 janvier 2001 par François Ploux

Résumé

Ports militaires et arsenaux (XVIIè-XXè siècles) Pour de nouvelles perspectives de recherche Constat : Le renouvellement de l'histoire navale par l'histoire économique et sociale s'est traduit par une prodution de recherche abondante mais

Annonce

Ports militaires et arsenaux (XVIIè-XXè siècles)
Pour de nouvelles perspectives de recherche




Constat : Le renouvellement de l'histoire navale par l'histoire économique et sociale s'est traduit par une prodution de recherche abondante mais qui s'est orientée avant tout vers la Marine et les arsenaux de l'époque moderne. Les XIXè et XXè siècle n'ont guère mobilisé les historiens. Faut-il l'expliquer par les réticences des universitaires devant les sujets technologiques ? Les historiens se sont davantage intéressés à l'histoire sociale ouvrière ou sont allés plus volontiers à la rencontre des élites non militaires qui tentaient de faire oublier l'écrasante présence des activités militaires en montrant qu'elles pouvaient ête capables de proposer un autre avenir maritime. Il faut d'ailleurs constater que sur les cinq arsenaux du XVIIIè siècle, aucun n'a réussi à se construire une image de grand port marchand comme si la fonction militaire gelait toute possibilité de développement dans les autres secteurs d'activités maritimes.



Mais aujourd'hui, alors que les quatre arsenaux restant sont confrontés à des réductions de plan de charge et que la reconversion apparaît inéluctable, il est sans doute temps de faire le bilan de trois siècles de politique colbertienne. Nous souhaitons, dans une approche résolument pluridisciplinaire, qui puissent émerger de nouvelles perspectives de recherches.



Le programme de ces journées pourrait s'organiser autour de deux grands axes majeurs :



1) Les ports-arsenaux etl'innovation en matière de construction navale et d'aménagemnt industrialo-portuaire



- les sources de l'innovation : de la création au transfert de technologie

- les arsenaux, de la mise au point de prototypes à la construction en série

- les ports-arsenaux, des laboratoires d'aménagement industriel et portuaire

- la transformation de la nomenclature des métiers de la construction navale: nouvelles qualifications et statuts des personnels



2)Le poids des port-arsenaux dans les économies régionales



- essais de pesée globale des investisements et de la masse salariale dans les régions d'implantation

- les ports arsenaux sont-ils des moteurs du développement (peut-on mesurer l'effet industrialisant), ont-ils entravé le développement maritime marcand et halieutique ?

- les sous-traitances

- l'Etat et les contre-pouvoirs locaux (politiques, économiques et sociaux), dans la mise en oeuvre d'une politique sélective d'équipement et de plan de charge entre les différents sites de la Marine



Nous souhaitons des interventions très ciblées et courtes (quinze minutes) afin de donner toutes leurs places à l'échange et au débat.



Les organisateurs :
Gérard LE BOUEDEC, professeur
et Sylviane LLINARES, Maître de conférences

Lieux

  • Lorient, France

Dates

  • vendredi 20 avril 2001

Mots-clés

  • arsenaux, ports, histoire navale, littoraux

Contacts

  • Université de Bretagne-Sud ~
    courriel :
  • SOLITO (Histoire et Sciences Sociales du Littoral et de la Mer) ~
    courriel : Valerie [dot] Sauvaire [at] univ-ubs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Ports militaires et arsenaux », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 30 janvier 2001, http://calenda.org/186104