AccueilPolitiques municipales et pathologies urbaines

Politiques municipales et pathologies urbaines

Les politiques municipales face aux pathologies urbaines en France et en Europe de 1789 à l’an 2000

*  *  *

Publié le samedi 10 février 2001 par Pascal Dupuy

Résumé

Les politiques municipales face aux pathologies urbaines en France et en Europe de 1789 à l’an 2000 Colloque international devant se tenir à ROUEN début décembre 2002 Université de Rouen GRHIS-IRED , Faculté des Lettres

Annonce

Les politiques municipales face aux pathologies urbaines en France et en Europe de 1789 à l’an 2000

Colloque international devant se tenir à ROUEN début décembre 2002
Université de Rouen GRHIS-IRED , Faculté des Lettres

APPEL à PARTICIPATION

Comité d’organisation: J- M. Cipolat-Gotet, F. Concato, J-P. Jessenne, Y. Marec , P. Pasteur, J. Cl. Vimont ( Coordinateur: Y. Marec )
Propositions à effectuer avant le 31 mars 2001, à adresser à: M. Yves Portier, GRHIS-Université de Rouen, UFR des Lettres et Sciences humaines, rue Lavoisier, 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex , Tél : 02 35 14 61 48 , Fax : 02 35 14 80 67

Présentation générale

Depuis quelques années, en liaison avec ce que d’aucuns ont nommé la « crise urbaine », on assiste à un renouvellement des travaux sur la ville durant la période contemporaine.

Pourtant, les études à caractère historique sur les politiques sociales urbaines sont encore peu nombreuses et souvent dispersées. Le colloque organisé à l’Université d’Angers en avril 1995 et dont les actes ont été publiés l’année suivante sous le titre, Le Social dans la ville en France et en Europe 1750-1914 , a constitué une première étape pour impulser des recherches axées sur la prise en compte des problèmes sociaux des cités durant le long XIXe siècle. D’autres initiatives concernant notamment l’histoire des ségrégations en ville et des centres sociaux ont montré l’intérêt d’une étude de ces questions dans la longue durée.

D’autre part, le développement récent des «politiques de la ville » pousse également à prolonger les réflexions jusqu’à nos jours et à centrer l’analyse sur les politiques sociales municipales menées en France et en Europe depuis deux siècles.

Dans cette perspective, les organisateurs du colloque de Rouen proposent d’axer les débats autour de deux thèmes principaux envisagés à différents niveaux.

Il s’agira en premier lieu d’étudier la prise en compte des « pathologies urbaines », entendues comme problèmes sociaux à caractère collectif, en cherchant à en préciser les manifestations et surtout les manières dont elles ont été perçues par ceux qui avaient en charge les affaires de la cité et les divers groupes sociaux concernés.

Un second volet abordera la mise en oeuvre des décisions adoptées découlant de la prise de conscience des problèmes à résoudre. Une attention particulière devra être accordée à leurs traductions concrètes en terme de politiques d’aménagement, d’organisation ou de contrôle de l’espace urbain. Les effets induits sur les populations visées et les réactions de celles-ci seront également analysés ainsi que l’efficacité des mesures de prévention retenues. Cela devrait permettre de discerner différents « modèles » d’intervention avec leurs réussites et/ou leurs échecs.

Ces approches seront menées à différents niveaux et de manière diversifiée.

Une place importante sera dévolue aux expérimentations locales et régionales dans la mesure où les villes de province, petites, moyennes ou grandes, ont servi de champs d’expérience à des formules plus ou moins originales de politiques sociales municipales. Les situations de la capitale mais aussi de certaines grandes villes pourront être envisagées dans leur singularité et leur exemplarité. Elargissant le cadre de l’analyse, les « modèles » étrangers, principalement européens, seront étudiés surtout lorsqu’ils ont servi de référence lors des débats relatifs à l’organisation des politiques sociales municipales.

Les travaux thématiques sont également sollicités. On cherchera à préciser l’influence de l’émergence des Etats-nations et de l’apparition des législations sociales nationales sur la manière dont sont appréhendés les problèmes sociaux des cités. De même, on s’interrogera sur l’existence ou non de politiques sociales urbaines spécifiques en fonction non seulement du contexte socio-économique mais aussi du régime en place. Cela conduit à mesurer l’impact des idéologies et des courants de pensée sur les conceptions et les pratiques des édiles. Il s’agira aussi d’évaluer le rôle et l’importance relative des « politiques de la ville » menées dans certains quartiers par rapport aux politiques urbaines globales.

Le champ chronologique retenu (de la Révolution à nos jours) devrait permettre d’associer études à caractère strictement historique et approches de praticiens de l’action sociale ou de spécialistes de sciences humaines et sociales. Cependant, les organisateurs privilégieront les travaux mettant en oeuvre la dimension temporelle, y compris pour les périodes les plus récentes. De même, ils attacheront une importance particulière aux contributions mettant l’accent sur l’aspect municipal des analyses et des formes d’intervention. Toutefois, cette priorité ne saurait être exclusive dans la mesure où devront être prises en compte les articulations avec les actions des autres collectivités ou acteurs sociaux.


Eléments de problématique

I- Les logiques
1- Le contrôle des espaces urbains
- Les aménagements et les restructurations. Gestion sociale de l’espace et inscription spatiale de l’action municipale.
- La diversité des actions et des outils. La multiplicité des objectifs et leur réalisation. Les priorités affichées et celles implicites ou masquées...
- Les « modèles » urbains : exemples français et étrangers. Les « systèmes » rouennais, d’Elberfeld, de Strasbourg, de Gand... Autres villes ( Bologne, Milan, Vienne, Paris, Londres, etc. )
2- Les évolutions dans le temps et l’espace
- Contexte économique et social et question urbaine. Les années 1840, la « Grande Dépression » des années 1880-1890, les années 1930, la crise des années 1970-1990.
- Libéralisme et question urbaine, le solidarisme, l’hygiènisme, le socialisme municipal...
- Y a t-il une manière républicaine de résoudre la question urbaine ? Ses évolutions dans le temps, de la fin du XIXe siècle à nos jours.

II- Les pratiques
3-Réalités et perceptions du malaise social dans les villes
- Les pathologies urbaines telles qu’elles apparaissent et sont perçues ( épidémies, maladies sociales diverses, illettrisme et analphabétisme, abandons d’enfants, prostitution, délinquance, criminalité, violences sociales en général ) ; migrations, immigrations, et formes d’intégration urbaines.
- Les populations urbaines en difficulté et leurs réactions face aux politiques sociales municipales.
- La dégradation de l’habitat et les conséquences des actes d’incivilité ( désertion et paupérisation des quartiers... ); l’insécurité urbaine ( coupables et/ou victimes, diffusion et lisibilité, le rôle de la presse et des médias ).
4- Les politiques municipales mises en oeuvre: acteurs et moyens
- Les initiateurs ( le municipal et le para municipal, les groupes de pression, complémentarité ou concurrence )
- La municipalité et ses partenaires ( les personnels et les formes d’organisation, le rôle du bénévolat, les autres intervenants)
- Budgets sociaux et subventions, financements divers, contrats de ville et politiques de la ville.

III-Dépassements et nouvelles donnes
5- Les politiques sociales municipales dans la durée et l’espace
- De la communalisation de l’action sociale à son dépassement. L’intercommunalité et la résolution des problèmes urbains .
- Importance de l’influence parisienne, rôle des expériences locales dans l’adoption des lois sociales ; modalités d’application de ces lois selon les villes et diffusion dans l’espace national.
- Comparaisons dans le temps, entre villes, en France et avec d’autres pays.
6- Les changements d’échelle
- Les politiques de la ville entre le local et le national depuis les années 1960.
- Les exemples étrangers, particulièrement européens, et leur diffusion. Les effets de la construction européenne ; des solutions à l’échelle de l’Europe ?

Dates

  • samedi 31 mars 2001

Contacts

  • Université de Rouen GRHIS-IRED ~
    courriel :

Pour citer cette annonce

« Politiques municipales et pathologies urbaines », Appel à contribution, Calenda, Publié le samedi 10 février 2001, http://calenda.org/186129