AccueilMéthodes qualitatives en sciences sociales

SéminaireNon classée

Dates

Catégories

    Méthodes qualitatives en sciences sociales

    Méthodes qualitatives en sciences sociales
    Production et analyse de données, interprétation des résultats

    *  *  *

    Publié le jeudi 15 février 2001 par Natalie Petiteau

    Résumé

    ÉCOLE DOCTORALE "Droit, Science politique, Relations internationales" Département "Science politique, Géographie, Urbanisme" Journée thématique du 30 mars 2001 Grenoble, Institut d'Etudes Politiques Méthodes qualitatives en sciences sociales

    Annonce

    ÉCOLE DOCTORALE "Droit, Science politique, Relations internationales"
    Département "Science politique, Géographie, Urbanisme"
    Journée thématique du 30 mars 2001

    Grenoble, Institut d'Etudes Politiques

    Méthodes qualitatives en sciences sociales
    Production et analyse de données, interprétation des résultats.


    La mobilisation de données d’enquêtes apparaît comme un dénominateur commun pour des disciplines aussi différentes mais complémentaires que les sciences politiques, l’urbanisme et la géographie. En effet, les données existantes ne donnent habituellement qu’un aperçu très général sur la problématique traitée, le terrain choisi. Une analyse plus poussée des questions posées, un traitement plus particulier du terrain et de ses particularités demandent au chercheur une production de données spécifiques, qui serviront de base à son argumentation.

    Les enquêtes correspondantes peuvent avoir pour finalité la recherche de sens, la recherche d’interprétations de la réalité construites par des individus ou des groupes sociaux, la compréhension de logiques d’action, ce qui requiert de leur part une approche qualitative, basée en particulier sur l’étude des discours. C’est à ce type d’enquêtes que nous nous intéresserons lors de cette rencontre. Le matériau considéré sera principalement le discours issu de sources orales ou écrites (entretiens, archives, récits de vie) mais d’autres méthodes, comme l’observation, pourront être évoquées.
    Objectifs
    La diversité des chercheurs du Département et des disciplines auxquelles ils se rattachent invite à réfléchir sur la façon dont chacun construit son propre corpus : quelle information rechercher, selon quels critères, comment l’organiser ? Cette journée sera conçue comme une rencontre entre différentes méthodes, différentes contextualisations, différents cadres théoriques concernant les méthodes qualitatives d’enquête en sciences sociales. L’hypothèse sous-jacente est celle d’une interaction entre constitution du corpus et conclusions de la recherche. La définition précise de l’objet de recherche présuppose un corpus adéquat, mais les modes de constitution des corpus participent eux-mêmes à la construction de l’objet de recherche et à celle des conclusions du chercheur.

    L’objectif de la journée est donc résolument empirique. Il consiste à apporter aux doctorants et aux chercheurs participant à cette rencontre une ouverture concernant les méthodes de production de données et les implications de ces choix en terme de posture de recherche. La journée se veut un lieu d’échanges, d’analyse critique et de discussion entre les participants. Elle sera nourrie d’interventions présentant des expériences de recherches, discutées par les personnes présentes.
    Organisation de la journée
    De 9h45 à 12h30, à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble (salle Domenach) :
    Deux intervenants « extérieurs » au site grenoblois, reconnus pour leur connaissance et leur pratique de la recherche qualitative, présenteront une de leurs expériences de recherche dans un souci de déconstruction de leur propre méthode d’enquête et d’analyse du corpus constitué.
    - Philippe URFALINO (Centre de Sociologie des Organisations, Paris) analysera les partis méthodologiques choisis au cours de ses recherches sur le domaine des politiques publiques en France. Site internet : http://www.cso.cnrs.fr

    - Sophie DUCHESNE (Centre d’Etudes sur la VIe POlitique Française, Paris) présentera une mise en perspective méthodologique de ses travaux ayant mis à contribution l’entretien non directif. Site internet : http://www.cevipof.msh-paris.fr

    Ces interventions donneront lieu à débat après discussion par deux doctorants du comité d’organisation.

    De 14h à 17h à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble

    L’après-midi est consacrée à des analyses en ateliers de plusieurs expériences de recherche, à la lumière des interventions de la matinée. Le principe retenu est que chaque doctorant intéressé puisse faire part d’expériences personnelles et des questionnements méthodologiques correspondants. Ces éléments seront alors discutés par l’ensemble des participants à l’atelier. Les ateliers seront modérés par des doctorants ou des chercheurs de laboratoires associés à l’Ecole Doctorale.

    La journée sera clôturée par une brève synthèse.

    Lieux

    • Grenoble, France

    Dates

    • vendredi 30 mars 2001

    Mots-clés

    • discours, constitution du corpus, méthodologie, analyse, données qualitatives

    Contacts

    • ÉCOLE DOCTORALE "Droit ~
      courriel : jerome [dot] petit [at] ujf-grenoble [dot] fr
    • Science politique
      courriel :
    • Relations internationales" ~
      courriel :
    • Département "Science politique ~
      courriel :
    • Géographie #
      courriel :
    • Urbanisme" ~
      courriel :

    Source de l'information

    • Jérôme Petit
      courriel : jerome [dot] petit1 [at] gmail [dot] com

    Pour citer cette annonce

    « Méthodes qualitatives en sciences sociales », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 15 février 2001, http://calenda.org/186142