AccueilL'écriture réinventée

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    L'écriture réinventée

    L'ÉCRITURE REINVENTÉE. Formes visuelles de l'écrit en occident et en extrême-orient.

    *  *  *

    Publié le vendredi 16 mars 2001 par François Ploux

    Résumé

    L'ÉCRITURE REINVENTÉE Formes visuelles de l'écrit en occident et en extrême-orient. 6, 7, 8 avril 2001 Comité d'organisation Le comité d'organisation associe plusieurs partenaires : - UMR 8583, Civilisation chinoise (EPHE IVe sect

    Annonce

    L'ÉCRITURE REINVENTÉE

    Formes visuelles de l'écrit en occident et en extrême-orient.



    6, 7, 8 avril 2001


    Comité d'organisation
    Le comité d'organisation associe plusieurs partenaires :
    - UMR 8583, Civilisation chinoise (EPHE IVe section - CNRS)
    - EP 2044, Centre d'étude de l'écriture (Université Paris 7 – CNRS)
    - La Maison franco-japonaise
    - L'Ecole Française d?Extrême-Orient
    - L'Institut national des langues et civilisations orientales
    Parallèlement au colloque, l'Institut franco-japonais de Tôkyô organisera également une table-ronde avec plusieurs intervenants autour de la calligraphie, ainsi qu' une exposition d'oeuvres de Ishikawa Kyûyô.


    Le colloque s'ouvrira par une table-ronde. Suivront quatre demi-journées d'exposés, les deux premières consacrées aux formes et aux usages de l'écriture et de l'écrit, les deux dernières aux passages possibles entre Occident et Extrême-Orient.

    PREMIER JOUR : ACCUEIL DES PARTICIPANTS ET TABLE-RONDE : L'ECRITURE ET SES METAMORPHOSES

    L'objet de cette table ronde sera de tenter de définir les relations que l'écriture, dans chacun des systèmes envisagés, entretient avec ses origines tant iconiques que verbales. On situera d'autre part la problématique « Occident – Extrême-Orient » du colloque dans le contexte plus général de l'histoire de l'écriture, en confrontant le système idéographique créé en Chine avec ceux de Mésopotamie et d'Egypte. On cherchera à dégager leurs points communs – par exemple une conception de l'idéogramme qui, pour ses mécanismes essentiels, est identique dans les trois cas – mais aussi leurs spécificités, liées à l'importance variable que chaque culture a réservée aux communications orale et visuelle.

    DEUXIEME JOUR : FORMES ET USAGES DE L'ECRIT

    Matinée : Formes
    Il s'agira, dans ce premier volet, et à partir de points de vue français et japonais, de réfléchir aux formes qu'a pu prendre l'écriture manuscrite puis typographiée en Extrême-Orient.
    « La naissance des kana », Pascal Griolet (Maître de conférences, Inalco, France)
    « Pratique calligraphique des kana et des kanji », Ishikawa Kyûyô (Calligraphe et historien de la calligraphie, Japon)
    « Les ashide du Heikei Nôkyô », Claire Brisset (ATER, Inalco, CEE, France)
    « Les kaô, entre écriture manuscrite et impression », Hayashi Yûzuru (Historien de la calligraphie, Chercheur à l?Institut historiographque, Japon)

    Après-midi : Usages
    Cette demi-journée sera consacrée à la confrontation de certains usages populaires ou de masse qu'a connus l'écriture en Occident et en Extrême-Orient.
    « La copie de sutra en Chine », Jean-Pierre Drège (Directeur de l'Ecole Française d'Extrême-Orient et de l'UMR Civilisation chinoise, France)
    « La copie au Moyen-Age en France », Tsukimura Tatsuo (Professeur, Université de Tokyo, Japon)
    « La lecture dans le Japon moderne », Cécile Sakai (Professeur, Université Paris 7, CEE, France)
    « Pratiques de la lecture dans la société française », Roger Chartier (Directeur d'études, EHESS, France)
    « Logotype et idéogramme : desseins croisés Orient/Occident », Philippe Quinton (Maître de conférences, Université de Grenoble, CEE, France)

    TROISIEME JOUR : PASSAGES

    Matinée : Regards croisés
    Cette section sera consacrée à l'examen du regard que les civilisations de l'alphabet et de l'idéogramme ont porté l'une sur l'autre, celui des philosophes et des écrivains français devant l'écriture chinoise et japonaise, mais aussi celui des Japonais devant l'alphabet.
    « Leibniz et l'idéogramme », Anne-Marie Christin (Professeur, Université Paris 7, Directrice du CEE, France)
    « L'idéogramme des poètes français », Marianne Simon-Oikawa (CEE, chercheur associé à la Maison franco-japonaise, Professeur invité à l?Université Keio, France)
    « Traduire les calligrammes d'Apollinaire en japonais », Andô Moto (Professeur, Université de Meiji, Japon, sous réserve).

    Après-midi : Ecriture et littérature
    L'après-midi regroupera plusieurs interventions autour des usages de l'écriture en littérature, en particulier en poésie, en insistant sur le passage du manuscrit à la typographie qui permit, du moins en Occident, de reconnaître à la lettre isolée une valeur toute nouvelle.
    « La tradition des poèmes figurés en Occident », Antoine Coron (Réserve des livres rares et précieux, Bibliothèque Nationale, France)
    « Les vers figurés au Japon », Kamimura Hirô (Professeur, Université de Mito, Japon)
    « Poésie visuelle, typographie et design », Mukai Shutarô (Professeur, Université des Beaux-Arts de Musashino, Japon)

    Soirée : Table-ronde : L'Ecriture, outils et supports
    Christophe Marquet (Maître de conférences, Inalco, France)
    Komiyama Hiroshi (Historien de la calligraphie chinoise et japonaise, Japon)
    Représentants du Musée du papier et du Musée de l'imprimerie (Japon)

    Dates

    • vendredi 06 avril 2001

    Mots-clés

    • Ecriure. Orient. Chine

    Contacts

    • - UMR 8583 ~
      courriel :
    • Civilisation chinoise (EPHE IVe section - CNRS) ~
      courriel :

    Source de l'information

    • François Ploux
      courriel : francois [dot] ploux [at] wanadoo [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « L'écriture réinventée », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 16 mars 2001, http://calenda.org/186238