AccueilLe genre face aux mutations

Le genre face aux mutations

Le genre face aux mutations (du Moyen-Age au XXe siècle)

*  *  *

Publié le mercredi 28 mars 2001 par Annie Antoine

Résumé

Le Centre de recherche sur les sociétés de l’Ouest européen (CRHISCO - UMR CNRS 6040) de l’université de Rennes 2 organise un colloque sur : Le genre face aux mutations (du Moyen-Age au XXe siècle) (26-28 septembre 2002) Comité d’organisation :

Annonce

Le Centre de recherche sur les sociétés de l’Ouest européen (CRHISCO - UMR CNRS 6040) de l’université de Rennes 2 organise un colloque sur :


Le genre face aux mutations (du Moyen-Age au XXe siècle)
(26-28 septembre 2002)

Comité d’organisation :
Luc Capdevila (histoire contemporaine), Sophie Cassagnes (histoire médiévale) Martine Cocaud (histoire contemporaine), Dominique Godineau (histoire moderne), François Rouquet (histoire contemporaine), Jacqueline Sainclivier (histoire contemporaine, Michèle Cassin
Comité scientifique en cours de constitution

APPEL À COMMUNICATIONS
POUR LE 15 SEPTEMBRE 2001

A travers les siècles, les mutations culturelles ou techniques, les crises et les ruptures politiques, religieuses et économiques ont affecté l’ensemble de la société, mais aussi les rapports entre les hommes et les femmes, et les représentations qui les sous-tendent. C’est donc l’influence de ces changements rapides ou sur le long terme sur le Genre qu’il convient d’interroger. Le Genre est ici compris comme une construction culturelle de la différence des sexes et un élément déterminant dans la distribution des pouvoirs au sein d'une société. La perspective de ce colloque s’inscrit donc dans un questionnement des constructions du genre face aux mutations.
En effet, celles-ci conduisent souvent à questionner le masculin/féminin, voire à le redéfinir, ou au contraire, à en figer les normes. Est-il possible de s’interroger sur ces moments charnières scandant l'histoire des rapports de sexe, qu'ils soient socio-économiques ou qu'ils relèvent du politique, du culturel ou de l'imaginaire en général ?
C'est cette dynamique, ou ces synergies, du genre que nous proposons d' “ historiciser ”, à partir d'analyses sur le temps court et la longue durée.

Les thèmes suivants pourraient être abordés :

1°/ Décalages et écarts culturels face aux mutations
Les hommes et les femmes adoptent-ils des dynamiques spécifiques lors de ces mutations ? Crises politiques ou religieuses ou mutations technologiques ou culturelles, quelles perceptions les "hommes" et les "femmes" ont-ils du changement ? Développent-ils des stratégies particulières face à elles ?
Selon les époques et les sociétés, les notions de progrès ou de tradition, sont-ils représentés par l’un ou l’autre sexe ?
2°/ Les lieux du brouillage et de la mixité
Les situations nouvelles conduisent à rompre avec les habitudes, et imposent une réorganisation provisoire ou durable, de la société dans les domaines du politique, du religieux et du culturel. Ces changements entraînent-ils une modification du Genre dans le sens du brouillage, de l'indifférenciation, ou d'un ajustement du masculin et du féminin ? La réflexion pourrait porter ici sur les stéréotypes, mais aussi sur les identités de sexe.
On peut à l'inverse s'interroger en creux sur la question de la permanence et de « l'indifférence des sexes » liée aux mutations. Existe-t-il des moments de mutation sans effet sur le Genre ?

Nous souhaitons que ces thèmes soient abordés dans le cadre d’une réflexion trans-périodique et multidisciplinaire avec la volonté de varier les angles d'observations : historique, juridique, linguistique, sociologique ... et si possible dans une perspective comparatiste à l'échelle de la civilisation occidentale (Europe/Amérique).

Afin d’organiser au mieux ce colloque, les propositions de communication doivent nous parvenir avant le 15 septembre 2001.
Ces propositions comprendront :
-l’adresse personnelle et/ou institutionnelle de l’auteur de la proposition
-le titre probable de l’intervention
-un projet de communication d’une dizaine de lignes


Ces propositions seront à envoyer à l’adresse suivante :

Jacqueline Sainclivier
Université de Rennes 2
UFR Sciences sociales/CRHISCO
6 avenue Gaston-Berger
CS 24 307
35 043 Rennes Cedex
Adresse électronique : jacqueline.sainclivier@uhb.fr

Dates

  • samedi 15 septembre 2001

Contacts

  • Jacqueline Sainclivier
    courriel : jacqueline [dot] sainclivier [at] uhb [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le genre face aux mutations », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 28 mars 2001, http://calenda.org/186260