AccueilLe temps des sciences humaines

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    Le temps des sciences humaines

    Gaston Roupnel et les années 1930

    *  *  *

    Publié le jeudi 26 avril 2001 par Natalie Petiteau

    Résumé

    Secrétariat scientifique : Annie Bleton-Ruget, Jean-Luc Mayaud, Maryvonne Perrot, Philippe Poirrier; Jean-Pierre Sylvestre, Jean Vigreux, Philip Whalen, Serge Wolikow. Public visé : les spécialistes d'histoire rurale et d'histoire culturelle, les e

    Annonce



    Secrétariat scientifique : Annie Bleton-Ruget, Jean-Luc Mayaud, Maryvonne Perrot, Philippe Poirrier; Jean-Pierre Sylvestre, Jean Vigreux, Philip Whalen, Serge Wolikow.

    Public visé : les spécialistes d'histoire rurale et d'histoire culturelle, les ethnologues et les sociologues de la ruralité, les philosophes des imaginaires du temps.

    La période de l’entre-deux-guerres marque une étape importante mais particulièrement complexe dans la structuration du champ intellectuel, tout particulièrement dans un domaine en cours de constitution : celui des sciences humaines. L’histoire telle que la pratique alors la revue des Annales, la géographie humaine héritière de Vidal de la Blache, l’ethnographie de la France qui cherche ses marques offrent par la proximité de leurs objets d’étude, mais aussi par la confrontation à laquelle cette proximité donne lieu, un terrain sur lequel éprouver cette complexité, repérer les stratégies de démarcation et apprécier les apports respectifs.
    Ce domaine de recherche en cours de constitution porte aussi très fortement la marque de son temps dans une attention nouvelle accordée au poids des déterminations sociales, au rapport à l’histoire et à la contemporanéité, à la recherche de nouvelles formes épistémologiques.
    Dans ce dispositif, les positions respectives de ceux qui ont été les représentants consacrés de ces nouveaux domaines de recherche : Marc Bloch pour l’histoire rurale, Albert Demangeon pour la géographie humaine, André Varagnac pour l’ethnographie — pour ne prendre que quelques exemples —, sont aujourd’hui relativement connues ainsi que les débats, les compétitions et les ruptures qui ont présidé à leur engendrement. La scène est ici nationale et scientifique.
    Ces tâtonnements autour de sciences humaines naissantes se sont aussi faits à une autre échelle. Plus provinciale, moins scientifiquement revendiquée et moins distanciée par rapport à des contextes sociaux et politiques proches. La personnalité et l’itinéraire de Gaston Roupnel illustre un tel cheminement, à travers une œuvre multiforme qui lui a valu une réputation « d’amateur un peu fantaisiste » selon l’expression de Lucien Febvre. Universitaire auteur de travaux historiques (La ville et la campagne au XVIIe siècle, Histoire de la campagne française), de romans bourguignons (Nono, vigneron de la Côte et Le vieux Garain), et d’essais métaphysiques ou historiographiques (Siloë et Histoire et Destin), Gaston Roupnel est aussi journaliste pour la Dépêche de Toulouse et vigneron de la Côte bourguignonne. Il fréquente la société provinciale de son temps, rencontre dans sa Bourgogne natale, à travers ses activités multiples, les interrogations de ses contemporains. Il participe aux débats savants, ou moins savants, comme celui autour des campagnes et de la ruralité, exprime aussi les inquiétudes sociales qui sont celles d’un contexte de crise, et participe à leur expression dans ses réflexions sur le sens de l’histoire, les modes de rapport au temps et à la connaissance.
    Des travaux récents sur les années 1930, comme ceux de Shanny Perr, ont montré comment ont circulé de manière complexe, autour du régionalisme, du folklore et des images de la France rurale, tout à la fois des représentations savantes et des produits du sens commun qui répondaient aux inquiétudes du temps. Ils permettent aujourd’hui de retravailler les images de Gaston Roupnel régionaliste bourguignon et ethnographe des traditions provinciales. Ils sont aussi l’occasion de reprendre, sous une autre perspective, l’examen de l’héritage de Gaston Roupnel alors que se sont effacés après la Seconde Guerre mondiale les aspects qui pouvaient paraître les plus marqués par la conjoncture des années trente. L’exemple de l’histoire rurale en fournit le prétexte à travers la prise en compte des rééditions auxquelles ont donné lieu La ville et la campagne au XVIIe siècle et l’Histoire des campagnes françaises, dans des conjonctures historiques et historiographiques qui n’étaient plus celles du temps de leur écriture.
    L’intérêt, aujourd’hui, d’une relecture scientifique de l’itinéraire et l’œuvre de Gaston Roupnel — travail déjà ouvert par les recherches d’un jeune chercheur américain — est d’essayer d’approfondir les modalités de circulation de ces représentations mixtes qui participent à la fois de l’entreprise savante et des productions du sens commun, d’inventorier les lieux où elles s’engendrent, et de tenter d’appréhender l’importance qu’elles ont pu avoir dans les adhésions individuelles à des choix idéologiques parfois opposés.
    Au carrefour de ce triple registre : productions savantes, esprit du temps et héritage, les travaux du colloque se développeront autour de trois thématiques :
    - Histoire rurale et ruralisme
    - Ethnologie et traditions
    - Temps et histoire
    Chacune de ces thématiques sera organisée autour de la prise en compte de productions historiques, ethnographiques ou philosophiques de Gaston Roupnel. Leur analyse, leur confrontation avec d’autres productions proches, l’examen de leurs conditions de production devront permettre d’élucider les mécanismes de glissement et de circulation entre les différents registres et mesurer l’importance de leurs effets.

    Contacts
    Annie BLETON-RUGET
    Université de Bourgogne
    UFR de Sciences humaines
    2, boulevard Gabriel, 21000 Dijon
    courriel :
    annie.ruget@libertysurf.fr

    Lilian VINCENDEAU
    Institut d'histoire contemporaine
    UFR de Sciences humaines
    2, boulevard Gabriel, 21000 Dijon
    tél. : 00 33 (0)3 80 39 57 58
    fax : 00 33 (0)3 80 39 57 17
    courriel :
    Lilian.vincendeau@u-bourgogne.fr

    Lieux

    • Dijon
      Dijon, France

    Dates

    • jeudi 13 décembre 2001

    Contacts

    • Annie Bleton-Ruget
      courriel : annie [dot] ruget [at] libertysurf [dot] fr

    Source de l'information

    • Jean-Luc Mayaud
      courriel : Jean-Luc [dot] Mayaud [at] ish-lyon [dot] cnrs [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Le temps des sciences humaines », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 26 avril 2001, http://calenda.org/186319