AccueilUsages sociaux des frontières disciplinaires

*  *  *

Publié le lundi 04 juin 2001 par Marin Dacos

Résumé

Les usages sociaux des frontières disciplinaires Dans le cadre des activités du CREDEP (Centre de recherche et d études politiques) de Paris IX Dauphine, les Cahiers Politiques en appellent à votre attention. Le dossier des Cahiers politiques que n

Annonce

Les usages sociaux des frontières disciplinaires

Dans le cadre des activités du CREDEP (Centre de recherche et d études politiques) de Paris IX Dauphine, les Cahiers Politiques en appellent à votre attention.

Le dossier des Cahiers politiques que nous nous proposons de coordonner et qui doit être livré à l'automne 2001 (nov.-déc.) et publié par les éditions L'Harmattan tachera de décrire et d'analyser les intérêts scientifiques, sociaux voire économiques associés aux mouvements, aux glissements de notions, concepts ou paradigmes d'une discipline vers une autre, d'un objet d'étude à un autre. La démarche peut conduire à s'interroger sur la définition d'une discipline, en envisageant les mécanismes de constitution, de codification et de certification d'un corpus de savoirs, mais aussi à prendre en compte les phénomènes de légitimation, les interactions sociales dans lesquelles prennent sens et sont reçus les phénomènes scientifiques.

Les auteurs peuvent identifier et caractériser, dans chaque cas et période considérée, les acteurs les plus enclins à promouvoir l'interdisciplinarité, soit pour profiter de cette multipositionnalité et élargir leur surface sociale et scientifique soit pour s'arracher aux contraintes d'un champ disciplinaire qui les domine.

Si l'idée d interdisciplinarité recouvre la réunion de disciplines différentes dans l étude d un même objet, l'hybridation disciplinaire désigne l importation et le recyclage dans une discipline de concepts issus d autres disciplines (ainsi de la notion de marché en sociologie et en science politique, venue de l économie). D'autres transactions entre disciplines se retrouvent investies d intérêts sociaux comparables, notamment la notion d idéologie.

Composition du numéro :

Doctorants, chercheurs ou enseignants en sociologie ou science politique ( les autre spécialités sont aussi les bienvenues) peuvent soumettre leurs projets d'articles. En raison du format de la revue, les contributions ne doivent pas dépasser 20 pages. Il s'agit donc de rassembler des articles synthétiques illustrant ces phénomènes de "glissement" ou d'hybridations décrits plus haut. Actuellement, 4 projets d'articles ont été déposés et nous attendons vos propositions.

Brigitte Le Grignou, maître de conférence à Dauphine : "L'usage de la notion d idéologie et d hégémonie (Gramsci) par les Cultural Studies ".

Article de Vincent Guiader (chercheur au CREDEP) : " Gaston Berger et le Centre International d'Etudes Prospectives. Les avatars d une science sociale appliqué dans les années 60".

Article de Houssen Zacharia (chercheur à l EHESS) : "les usages de la psychologie dans la formation pédagogique des instituteurs et dans les politiques publiques de l'éducation".

Article de Nicolas Defaud (chercheur au CREDEP) : " L'IFRI : Think Tanks, expertise internationaliste et usages stratégiques des sciences sociales. "

Contacts : Vincent Guiader (Credep-Paris-IX) : guiader@hotmail.com

Nicolas Defaud (Credep-Paris- IX) : Nicolas.defaud@wanadoo.fr

Dates

  • mercredi 31 octobre 2001

Contacts

  • Vincent Guiader
    courriel : guiader [at] hotmail [dot] com
  • Nicolas Defaud
    courriel : Nicolas [dot] defaud [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Forum SFHSH
    courriel :

Pour citer cette annonce

« Usages sociaux des frontières disciplinaires », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 04 juin 2001, http://calenda.org/186390