AccueilLa complexité (appel)

La complexité (appel)

Ses formes, ses traitements, ses effets

*  *  *

Publié le mardi 26 juin 2001 par Marin Dacos

Résumé

Colloque Transdisciplinaire LA COMPLEXITÉ : Ses formes, ses traitements, ses effets Colloque transdisciplinaire MAISON DE LA RECHERCHE EN SCIENCES HUMAINES (MRSH) UNIVERSITÉ DE CAEN BASSE-NORMANDIE 23 et 24 mai 2002 Responsables du Comité d'orga

Annonce

Colloque Transdisciplinaire
LA COMPLEXITÉ : Ses formes, ses traitements, ses effets
Colloque transdisciplinaire
MAISON DE LA RECHERCHE EN SCIENCES HUMAINES (MRSH)
UNIVERSITÉ DE CAEN BASSE-NORMANDIE
23 et 24 mai 2002

Responsables du Comité d'organisation :
Robert HÉRIN Professeur de Géographie, Université de Caen Basse Normandie
Benard CADET Professeur de Psychologie, Université de Caen Basse Normandie

PREMIER APPEL À COMMUNICATIONS (19 06 01)

Depuis que les grandes contributions fondatrices des années 1970 leur ont conféré un statut épistémologique et souligné leur richesse dans le traitement de nouvelles notions, la complexité et la "pensée complexe" sont devenues des références centrales dans des champs disciplinaires très différents. Les deux dernières décennies ont vu se produire non seulement de notables évolutions à l'origine de problématiques et d'applications nouvelles mais également des transferts conceptuels ou méthodologiques entre disciplines. Il est pertinent désormais de considérer que nous trouvons en présence d'un corpus de "seconde génération" maintenant suffisamment étoffé pour être soumis à des questionnements croisés prenant leurs racines dans des disciplines qui auparavant auraient été considérées comme éloignées mais qui, désormais, sont susceptibles d'alimenter une réflexion commune.
A partir de ces constats, le Comité Scientifique du colloque lance un appel à communications aux enseignants, chercheurs et praticiens de toutes disciplines scientifiques mais aussi de tous secteurs d'exercice en vue de soumettre à analyse et discussion différents aspects de la complexité et des situations, conduites ou pratiques complexes.

Ce colloque se donne pour objectifs de :
-promouvoir des échanges résolument transdisciplinaires en rassemblant sur des thématiques propres à la complexité des spécialistes appartenant aux sciences dites "dures", aux sciences de la vie et de la santé, aux sciences politiques, économiques et de gestion ainsi qu'aux sciences humaines dans leur acception la plus large.
-créer un espace d'échanges et de débats non seulement entre universitaires (enseignants chercheurs et équipes travaillant sur des projets différents ) mais également avec des "praticiens" qui , dans leurs exercices professionnels, ont à prendre en compte et à gérer les effets de la complexité.
- permettre, à l'issue des travaux, de rassembler un corpus actuellement épars, de connaissances qui donne la possibilité d'évaluer les acquis tant conceptuels que méthodologiques, techniques, pédagogiques (et autres) réalisés depuis une large quinzaine d'années. Préciser, en outre, les lignes de force actuellement considérées comme structurantes sur des aspects spécifiés de la complexité et repérer les perspectives d'évolution qu'elles dessinent.

Du déroulement des travaux, on est en droit d'attendre une meilleure lisibilité de la notion et des informations nouvelles quant à la valeur heuristique des concepts, méthodes ou transferts susceptibles de favoriser l'émergence de stratégies nouvelles.

2 Les thèmatiques retenues

Six thèmes sont proposés à la réflexion.

Thème 1 : Systèmes et situations complexes. Identification, définition, caractéristiques et spécificités des systèmes complexes (relations entre éléments d'information, modules organisations et systèmes). Les approches historiques.

Thème 2 : La complexité en situation. Formes, manifestations effets et traitements empiriques de la complexité dans différentes situations ou différents secteurs d'activité. Stratégies, résultantes et conclusions.

Thème 3 : Fonctions cognitives et complexité. Les différentes formes de relations entre complexité et fonctions cognitives. L'individu, le groupe, les activités humaines et la complexité. La complexité au niveau individuel et social.

Thème 4 : Aspects épistémologiques et problématisations de la complexité. Expérimentations, modélisations et gestion des systèmes complexes Expérimentation et complexité sont-elles des positions antinomiques? Les interactions et leur rôle. Apports de la simulation, de la modélisation, de la formalisation, de l'algorithmique. Élaboration de nouvelles stratégies de recherche

Thème 5 : Méthodologies d'évaluation des systèmes complexes. Quelles références utiliser pour décrire et caractériser les systèmes complexes. Les différentes formes et différents niveaux de la complexité. Effets d'échelle (temporels ou spatiaux) et effets interactifs. Procédures et protocoles d'études.

Thème 6 Enjeux pédagogiques et didactiques de la complexité. A quel niveau et comment "formaliser" et transmettre les expériences acquises? Comment enseigner à traiter la complexité? La formation des chercheurs, des enseignants, des ingénieurs et des "intervenants". Peut-on envisager un "tronc commun" ou faut-il utiliser des références spécifiques à chaque secteur?

3 Soumission des propositions
Les propositions de communication peuvent être transmises sous forme d'un résumé (abstract) de 1 page 21 x 29;7 (ou équivalent) jusqu'au 23 septembre 2001 pour le premier appel à communication. Chaque proposition sera soumise anonymement à l' expertise d'un comité scientifique fonctionnant sous l'égide d'un coordinateur appartenant à la discipline indiquée par le ou les auteur(s). L'évaluation portera sur deux aspects principaux: l'un en référence à la discipline d'appartenance, l'autre appréciant l'adéquation du sujet traité par rapport aux buts du colloque. Le retour aux auteurs sera effectué avant le 15 décembre 2001. En cas d'acceptation, elles figureront dans le fascicule d'abstracts distribué aux participants.

Les contributions associant l'étude d'une situation, d'un système ou d'une question impliquant fortement la complexité, à un mode de traitement qui en souligne les prolongements quant aux problématiques générales (i.e. relatives à la complexité) impliquées, quant à la mise en œuvre de méthodes de traitement qualitatives ou quantitatives bien définies, quant aux apports qu'elles permettent dans l'appréhension de la complexité et qui sont conçues de façon à permettre l'instauration d'une discussion, réalisent pleinement les objectifs assignés à ce colloque.

Date limite d'envoi des propositions (1er appel) : 23 septembre 2001

Formulaire ci dessous

PROPOSITION DE COMMUNICATION

NOM : _____________________________
Discipline de rattachement : ____________
PRÉNOM : ______________
Fonction :________________
Organisme : ______________________________________________________
Adresse postale : __________________________________________________
________________________________________________________________
Tel. : _____________

Fax :___________

E-mail :_____________
Thème choisi (de 1 à 6) : ………………………………………………………
Titre de la communication :
……………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………

Bulletin à renvoyer accompagné d'un résumé d'une page à :

Bernard CADET
UFR des Sciences de la Vie et du Comportement
Bureau SE 604
Université (Campus I)
F-14 032 CAEN CEDEX
Tél. / Fax : +33 (0)2 31 56 53 18
E-mail : cadet@scvie.unicaen.fr

Lieux

  • Caen, France

Dates

  • dimanche 23 septembre 2001

Contacts

  • Bernard Cadet
    courriel : cadet [at] scvie [dot] unicaen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La complexité (appel) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 26 juin 2001, http://calenda.org/186430