AccueilArméniens et Grecs en diaspora

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    Arméniens et Grecs en diaspora

    Arméniens et Grecs en diaspora : approches comparatives

    *  *  *

    Publié le mercredi 29 août 2001 par Natalie Petiteau

    Résumé

    Colloque international (Euroconference), École Française d’Athènes, 4-6 octobre 2001 Arméniens et Grecs en diaspora : approches comparatives Les Grecs et les Arméniens sont des peuples qui se situent par leur territoire d'origine à la charnière de l

    Annonce

    Colloque international (Euroconference), École Française d’Athènes, 4-6 octobre 2001

    Arméniens et Grecs en diaspora : approches comparatives

    Les Grecs et les Arméniens sont des peuples qui se situent par leur territoire d'origine à la charnière de l'Europe et de l'Asie, qui ont vécu au sein et/ou aux marges de grands empires multi-ethniques (empires byzantin, ottoman, russe) et très tôt en diaspora. Ils ont été privés d'État à plusieurs périodes de leur histoire, ont créé très tôt des diasporas marchandes eurasiatiques, subi entre 1914 et 1922 des désastres et génocides à l'origine d'une nouvelle diaspora. Ils ont également vécu pendant quatre siècles la condition de dhimmi et dans le cadre de millet séparés au sein de l'empire ottoman, si bien que l'Église a toujours joué un rôle central dans l'affirmation de leur identité nationale et l'organisation de leur société. Beaucoup de points rapprochent ces deux peuples qui disposent aujourd'hui d'un État-nation et d'une diaspora dont les plus gros effectifs sont dans le nouveau monde anglo-saxon et dans les pays de l'ex-URSS.


    La bibliographie très riche qui s'est accumulée au cours des dernières années sur chacune de ces deux diasporas n'est pas orientée vers une approche comparative. La quasi-totalité des études publiées tant sur l'une que sur l'autre de celles-ci ont été conçues de façon totalement indépendante, sans référence de l'une à l'autre, sans la moindre mention des analogies que peuvent présenter les activités économiques et l'organisation socio-politique ou religieuse de ces deux peuples. Une étude comparative de ces deux diasporas mondiales peut donc présenter un caractère novateur. Les points communs sont suffisamment nombreux et significatifs pour qu'une comparaison soit intéressante et ait un sens. Une telle comparaison est en outre susceptible de faire avancer la connaissance des phénomènes de diaspora en général.

    Le CNRS (section 39), l’École Française d’Athènes et la Fondation Leventis apportent un soutien financier à ce projet qui est, en outre, reconnu et financé par la Commission Européenne en 2001 (High Level Scientific Conferences, European Commission Research Directorates, Human Potential Programme).

    Introduction générale

    Martine Hovanessian (CNRS, URMIS) - Martine.Hovanessian@univ-paris8.fr

    La notion de diaspora : usages et champ sémantique
    Michel Bruneau (CNRS, TIDE) - bruneau@msha.u-bordeaux.fr

    Hellénisme et diaspora grecque

    I - Configuration et territoires des deux diasporas dans l'espace et le temps

    1. La cohabitation des millets, les migrations des Arméniens et des Grecs à l'intérieur et à l'extérieur de l'empire ottoman, la création des premiers foyers à l'extérieur de l'empire (XIVe-XXe siècles) :

    a. relations entre communautés

    Hervé Georgelin (Doctorant EHESS) - herve.georgelin-keledjian@libertysurf.fr

    Relations entre communautés à Smyrne du point de vue de la communauté arménienne

    Sia Anagnostopoulou (Université de Chypre)- athanas@ucy.ac.cy

    Sur les relations entre millets vu du point de vue de la communauté grecque.

    Anne Kazazian (CEDEJ, Le Caire)

    Le cas de l’Egypte au XIXe s.

    b. sur les migrations à l'intérieur et à l'extérieur de l'empire ottoman

    Ioannis Hassiotis (Université Aristote, Salonique)-ihass@hist.auth.gr

    Sur les migrations des Grecs à l’intérieur et à l’extérieur de l’Empire ottoman (XVe-XIXe siècles)

    Claire Mouradian (CNRS, Centre d'Etudes du monde russe, soviétique et post-soviétique) – Claire.Mouradian@ehess.fr

    Sur les migrations des Arméniens entre l'Empire ottoman et la Russie

    A. Xanthopoulou (Université Aristote, Thessalonique)-anxan@hist.auth.gr

    Les migrations des Grecs de l'Empire ottoman vers la Russie

    2) Les diasporas marchandes méditerranéennes et eurasiatique (XVe-XIXe siècles)

    Ina Baghdiantz (Tufts University, USA) – imccab01@tufts.edu

    Une diaspora marchande arménienne et sa fonction politique dans la formation de l’Etat safavide (1604-1650)

    Marie-Carmen Smyrnelis (Institut européen de Florence) - mc.smyrnelis@voila.fr

    La diaspora marchande grecque (XVIIIe-XIXe siècles) : l’exemple des familles " chiotes " 

    3) Les diasporas résultant des désastres et génocides dans un contexte de montée des nationalismes dans les Balkans, l'Asie Mineure et le Caucase (début et fin du XXe siècle) 

    3. début XXe s. (après Première Guerre)

    Dzovinar Kévonian (Docteur en Histoire) – dzovinar@wanadoo.fr

    Sur les réfugiés arméniens après le génocide

    Vlassis Agtsidis (Fondation de la culture hellénique, Athènes)

    Sur les réfugiés grecs d'Asie Mineure
     
    4. fin XXe s. (après fin URSS)

    Stephan Astourian (University of California at Berkeley) - sha58@compuserve.com

    Sur les mouvements de la population arménienne au Caucase et dans les régions de Krasnodar et Stavropol

    Marie Lavrentiadou (Doctorante Univ. Paris X-Nanterree, Lab. De géographie urbaine) - Marie.Lavrentiadou@wanadoo.fr

    Du déracinement de la diaspora grecque des républiques de l'ex-URSS à la revendication d'un dynamisme nouveau en Grèce : les moteurs du dernier flux migratoire et les enjeux de leur retour.

    4) Données démographiques, répartition actuelle des deux diasporas dans le monde

    Myron Myridis et Pery Lafazani (Université de Thessalonique, département de cartographie)- myridis@topo.auth.gr

    Cartographie des migrations et des diasporas grecque et arménienne.

    II - Diasporas et lien social

    1. Le lien communautaire et la mémoire

    Martine Hovannessian (CNRS-URMIS) - Martine.Hovanessian@univ-paris8.fr

    Lien communautaire et mémoire collective : figures de l’exil des Arméniens en France

    Maria Vergeti (Université Aristote, Thessalonique)

    Famille et liens communautaires comme facteurs de conservation de la mémoire dans un milieu pluri-culturel à l'intérieur des frontières de l'État-nation : le cas des Grecs pontiques dans le département de Xanthi.

    2. Le rapport traditions-modernité : la famille et la parenté comme facteur de cohésion

    Ludmilla Haroutiounian (Université de Erevan, Dpt de Sociologie) -

    Sur l'émigration des Arméniens et les solidarités familiales

    Nathalie Depraz (doctorante Univ. Paris X-Nanterre)- frj@ccr.jussieu.fr

    Où sont les Grecs d'Istanbul ? Eclatement spatial des familles et recréation symbolique des liens.

    3. Les capacités organisationnelles dans la dispersion : échanges économiques, réseaux entrepreneuriaux, rôle des notables et du mécénat, associations cultuelles et culturelles, partis politiques, média, écoles....

    Nelida Boulgourdjian (Doctorante EHESS) - bnelida@hotmail.com

    Le mouvement associatif arménien à Buenos Aires. Le rôle des notables.

    Anastasios Tamis (Université La Trobe, Melbourne) – a.tamis@latrobe.edu.au

    The organisational structure and the future of the hellenic communities in Australia

    Benjamin Hendrickx (Randse Afrikaanse Universiteit, Johannesburg)

    Sur l’organisation et les associations grecques et arméniennes en Afrique du Sud

    4. Le rapport au religieux comme marqueur identitaire, les institutions religieuses

    Hratch Tchilinguirian (London School of Economics) - h.tchilingirian@virgin.net

    Sur les institutions religieuses arméniennes

    Marie Prévélakis (Université de Bordeaux III-TIDE)

    Sur les institutions religieuses grecques

    5. Le rapport à la langue, usage et pratiques, les représentations

    Anaïd Donabédian (Maître de conférences à l'INALCO) - Anaid.Donabedian@inalco.fr

    Sur la langue de diaspora

    Georges Drettas (CNRS)- drettas@vjf.cnrs.fr

    Des formes de la langue grecque en dispersion

    6) Les iconographies : les rituels commémoratifs et le légendaire national

    Irène Loutzaki (Université de l'Egée, Dpt Anthropologie)

    Le rôle de la danse dans l’iconographie grecque de la diaspora

    Stéphanie Vuillemin (Doctorante à l’EHESS)

    La construction identitaire et les objets du passé : les Arméniens en région parisienne

    7) Le thème de l'exil et du retour, l'image de l'Arménien et du Grec en exil dans la littérature en diaspora

    Krikor Beledian (Maître de Conférences à l'INALCO)

    L'exil et l'invention du roman dans la littérature arménienne

    Nicole Ollier (Université de Bordeaux III)

    Sur la littérature grecque américaine ou Elia Kazan

    8) Sur la langue nationale en littérature et le sentiment d’appartenance 

    Harout Kurkdjian (enseignant et publiciste, Athènes) – kurkjian@ath.forcenet.gr

    Georges Kalogeras (Littérature anglo-américaine, Université Aristote, Salonique)-kalogera@enl.auth.gr

    Articulating Migrancy: The Greek American Literary Response

    III - Les relations entre centres et périphéries

    A) l'État national

    1) La construction de l'État-nation et l’identification à cet État en diaspora

    Anahide Ter Minassian (Maître de conférences honoraires à l'Univ. de Paris I)

    Aspects de la construction de l'Etat national

    Stephanos Constantinides (Université de Montréal, Centre de Recherches helléniques)- k12414@er.uqam.ca

    La construction de l’État-nation grec et l’identification à cet État en diaspora

    2) Le rôle que l’État-nation entend jouer dans l'organisation de la diaspora

    Ara Sanjian (Université Haygazian, Beyrouth) - arasan@cyberia.net.lb

    Homeland-diaspora relations under Khrushchev and Brezhnev : The Soviet Embassy in Beirut and the Armenian Community in Lebanon, 1957-82

    Razmik Panossian (London School of Economics) - R.S.Panossian@lse.ac.uk

    Une nation, deux visions : les relations Arménie-diaspora depuis l’indépendance

    Georges Prévélakis (Université de Paris-I) - prevelakis@noos.fr

    La relation entre l’État grec et la Diaspora : vers la fin de l’ambiguïté ?

    3)Les "retours" organisés et planifiés dans le pays d'origine

    Taline Ter Minassian (Université de Saint-Etienne) – talintermi@hotmail.com

    Le rôle des rapatriés dans l’organisation de l’espace urbain à Erevan

    Anahit Minasyan (Central European University, Budapest) - a_minasyan@yahoo.com

    Sur le rapatriement des Arméniens de France et leur intégration en Arménie soviétique

    Yerassimos Notaras (Ecole Française d'Athènes)- Catherine.Bret@efa.gr

    Sur l’installation des réfugiés des pays de l’ex-URSS en Grèce

    B) Les pays d'accueil

    4) Les mobilités entre centre et périphéries, entre pays d'accueil, la multipolarité

    Aïda Boudjikanian (Université de Montréal) - amic@CAM.ORG

    Sur le rôle et la nature des réseaux dans l’insertion résidentielle et économique des Arméniens de Montréal

    Alexander Kitroev (Haverford Collège)- akitroef@pop.haverford.edu

    La relation entre diaspora et pays d’origine : les Grecs américains et la Grèce au XXe s.

    6) Le thème du génocide et des déportations (dans l'empire ottoman et en URSS) comme éléments de cohésion et de continuité idéologique face à la communauté internationale

    Yves Ternon, historien, spécialiste des génocides

    Surle thème du génocide arménien et du négationnisme

    Kostas Fotiadis (Université de Thessalonique)-kfotiadi@eled-fl.auth.gr

    Sur la purification ethnique des Grecs pontiques dans la continuité du génocide arménien

    Hélène Strapélias (Directrice des Etudes, Collège Sévigné)

    Place du génocide arménien dans la mémoire des pays d'accueil (cas de la France)

    7) Les relations avec les pays d'accueil, intégration et assimilation, citoyenneté et nationalité, préservation de l'identité ethno-culturelle

    Annie Bakalian (College of Notre Dame of Maryland) – ABakalian@aol.com

    Les Arméniens des Etats-Unis (diverses vagues d'arrivée et adaptation)

    Habib Kazdaghli (Université de Tunis-Manouba) - kaz.habib@planet.tn

    Les frontières de l'identité : la triple appartenance des Grecs de Tunisie (XVII-XX).

    Anna Mandilara (Archives historiques de l’Université d’Athènes)-a-mandilara@hotmail.com

    Les émigrés grecs à Marseille (1816-1900) : intégrés ou assimilés ?

    8) Les relations entre les diasporas grecque et arménienne dans les pays d'accueil, l’exemple de Pont de Chéruy (France, région de Grenoble) et/ou de la province de Stavropol dans le nord du Caucase.

    Jean-Luc Huard (Doctorant, Université de Grenoble)

    Arméniens et Grecs en France, l'exemple de l'agglomération grenobloise (1924-39)

    Tamara Galkina (Académie des Sciences, Moscou) - ta@dataforce.net

    Les relations entre les diasporas grecque et arménienne dans la province de Stavropol

    Pannoyata Andoniou (Université de l’Égée)- giokas@aias.gr

    L’intégration des Arméniens en Grèce, la constitution d’une " histoire locale " de la diaspora arménienne

    Charatsidis (Université Aristote, Thessalonique)

    Sur les Grecs en Arménie

    Table ronde - Conclusion

    Qu'apporte la comparaison de ces deux diasporas à une connaissance, voire à une théorie des diasporas (modélisations)

    Khatchig Tololyan (Professeur, Wesleyan University, Directeur de la Revue Diasporas) - ktololyan@wesleyan.edu

    Ioannis Hassiotis (Professeur, Université Aristote, Thessalonique)

    Emile Temime (Professeur émérite, Université d'Aix-Marseille)

    Pertinence de la comparaison en histoire

    Hélène Antoniadis-Bibicou (EHESS, Paris)

    Coordination : Michel Bruneau, Ioannis Hassiotis, Martine Hovanessian, Claire Mouradian


    Lieux

    • Athènes
      Athènes, Grèce

    Dates

    • jeudi 04 octobre 2001

    Mots-clés

    • diaspora, Arménie, Grèce

    Source de l'information

    • Site web du CNRS
      courriel :

    Pour citer cette annonce

    « Arméniens et Grecs en diaspora », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 29 août 2001, http://calenda.org/186465