AccueilHistoires de batailles, batailles de l'histoire

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    *  *  *

    Publié le vendredi 21 septembre 2001 par Natalie Petiteau

    Résumé

    23 et 24 novembre 2001 à l'Université de Caen et au Musée des Beaux-Arts de Caen Colloque organisé par le Pôle Identités (Nation) de la MRSH de l’Université de CAEN 23-24 novembre 2001, MRSH et Musée des Beaux-Arts Avec la participation des

    Annonce

    23 et 24 novembre 2001 à l'Université de Caen et au Musée des Beaux-Arts de Caen


    Colloque organisé par le Pôle Identités (Nation) de la MRSH de l’Université de CAEN

    23-24 novembre 2001, MRSH et Musée des Beaux-Arts

    Avec la participation des chercheurs du pôle Identités et de MM. Enzo R. LAFORGIA (Istituto per la Storia dell'Italia contemporanea e del Movimento di Liberazione, Varese), Pierre-Yves LAMBERT (Directeur de recherches au CNRS, Directeur d’études à la IV° section de l’EPHE), et Henri MINCZELES, auteur de Vilna, Wilno, Vilnius. La Jérusalem de Lituanie. Nouvelle édition, La Découverte, 2000 ; Histoire générale du Bund : un mouvement révolutionnaire juif. Denoël, 1999.

    Il s’agira non de rechercher la « vérité historique » (si tant est que ce soit possible), mais de suivre la transformation d’une bataille en enjeu de mémoire identitaire, l’utilisation qui en est faire par les différents acteurs intellectuels ou politiques au cours des âges.

    Vendredi 23 novembre, 9h -12h 30, MRSH, salles 005-006 :
    « De la bataille au mythe fondateur »


    Pierre-Yves LAMBERT, Histoires de batailles dans l'Irlande gaëlique : évocation des récits de batailles transmis par les lettrés irlandais, composés dans un style identique à celui des récits de batailles mythologiques et analyse des enseignements que l'on peut tirer de ce parallélisme.


    François ÉMION, La bataille du Havsfjord (872) : Bataille plus ou moins mythique, mais qui constitue l’acte fondateur de l’unification du royaume de Norvège.
    Pascale GUIBERT, La bataille d’Aughrim, mise en poème par Richard Murphy. Un an après la défaite des troupes de Jacques II face à celles de Guillaume d’Orange, à la bataille de la Boyne (1690), la1691) oppose de nouveau catholiques et protestants Richard MURPHY invite dans son long poème, «The Battle of Aughrim» (1969) à une relecture de l’Histoire et à une redéfinition identitaire.


    Laura FOURNIER, La bataille de Mentana (3 novembre 1867). Bataille où les armées franco-pontificales du général de Failly vainquirent les troupes de volontaires de Garibaldi en marche pour la conquête de Rome. Cette bataille subit une transformation mythique dans les ouvres des deux plus grands «poètes civils» de l’époque: Victor Hugo et Giosuè Carducci.


    Boris CZERNY, Babi Yar. Lieu-dit près de Kiev où l’armée allemande assassina en 1941 plus de 33 000 personnes. Le monument érigé en 1974 par les Soviétiques ne mentionnait pas l’origine juive juive de l’immense majorité des victimes. Avant de devenir un lieu de mémoire, Bbai Yar fut au centre d’un combat pour la mémoire.

    Enzo LAFORGIA, La bataille d'Adoua (1896). A la bataille d’Adoua, en Ethiopie, les troupes italiennes du général Baratieri furent vaincues par Ménélik II. Cette défaite eut un grand écho auprès de la "classe intellectuelle" et a servi d'événement mobilisateur pour les nationalistes italiens. Cette bataille représente un bon exemple de récupération d'un "lieu de mémoire" dans la conscience nationale italienne.

    Vendredi 23 novembre, 15h - 18h 30, MRSH, salles 005-006 :
    « Lieux de mémoire de la seconde guerre mondiale »


    Henri MINCZELES, Paneriai (Lituanie), lieu de mort de 70 000 Juifs de Vilnius - 1941-1943. Description de Paneriai, près de Vilnius, où 70 000 hommes, femmes et enfants furent assassinés par les nazis avec l'aide de leurs auxiliaires lituaniens, parce que nés Juifs.


    Boris CZERNY, Babi Yar. Lieu-dit près de Kiev, où l’armée allemande assassina plus de 33 000 personnes (1941). En 1974 les autorités soviétiques décidèrent d'ériger à Babi Yar un monument sur lequel n'était pas mentionnée l'origine juive de l'immense majorité des victimes. Avant de devenir un lieu de mémoire, Babi Yar fut au centre d'un combat pour la mémoire.


    Pavel SMIECIUCH,Katyn. Localité à l’ouest de Smolensk, où les Allemands découvrirent en 1943 des fosses communes contenant les corps de plus de 4500 officiers polonais Ce n’est qu’en 1991 que Boris Eltsine reconnut officiellement la responsabilité de l’URSS. Katyn a longtemps été un enjeu de mémoire entre la Pologne et l’URSS.


    Jennifer KILGORE , Coventry, Geoffrey Hill et la bataille de l'Angleterre (1938-45)
    A l'age de huit ans, ayant vu au loin Coventry bombardé et en feu, le poète Geoffrey Hill fut marqué par la guerre. Les allusions dans son œuvre au Blitz et à la contre-offensive britannique seront examinées afin de déterminer comment la nation se défend et défend aussi sa mémoire.

    Samedi 24 novembre :
    « Batailles napoléoniennes »
    9h -10 h 30 ,Musée des Beaux-Arts de Caen :

    Dominique DIARD, Les batailles de Toussaint Louverture (1743-1803), mythe fondateur de la Caraïbe. Toussaint Louverture occupe tant dans l'histoire que dans l'imaginaire collectif de la Caraïbe une place considérable forgée par ses combats contre la colonisation et l'esclavage puis par son appui au gouvernement français révolutionnaire quand il abolit l'esclavage, et enfin par ses luttes contre le gouvernement de Bonaparte. Analyse de la "fortune" du mythe chez A. Césaire, R. Depestre, E. Glissant, J. Métellus, qui entendent construire l'espace identitaire caraïbe.


    Michel NIQUEUX, La bataille de Borodino/de la Moskowa (1812) : à chacun sa victoire.
    Napoléon dira plus tard : « les Français se montrèrent dignes de la victoire, et les Russes méritèrent d’être invaincus ». Selon qu’ils sont français ou russes, témoins, historiens et écrivains ont tenu sur cette bataille des discours divergents. Les anniversaires commémoratifs seront l’occasion d’interprétations et d’instrumentalisations, caractéristiques de leur époque.


    11h -12 h , Musée des Beaux-Arts : présentation, par M. Alain TAPIÉ, Conservateur en chef du Musée, des tableaux du colonel Langlois, peintre de batailles de Napoléon.









    Lieux

    • Caen, France

    Dates

    • vendredi 23 novembre 2001

    Contacts

    • Michel NIQUEUX
      courriel : niqueux [at] lve [dot] unicaen [dot] fr

    Source de l'information

    • Site Web de l'Université de Caen ~
      courriel :

    Pour citer cette annonce

    « Histoires de batailles, batailles de l'histoire », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 21 septembre 2001, http://calenda.org/186509