AccueilL'autorité du passé dans les sociétés médiévales

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    *  *  *

    Publié le jeudi 27 septembre 2001 par Natalie Petiteau

    Résumé

    Colloque international organisé par l'Institut historique belge de Rome, l'École française de Rome, l'Université libre de Bruxelles et l'Université Charles de Gaulle-Lille III en collaboration avec l'Academia Belgica, avec le concours du

    Annonce

    Colloque international organisé par

    l'Institut historique belge de Rome,

    l'École française de Rome, l'Université libre de Bruxelles et

    l'Université Charles de Gaulle-Lille III

    en collaboration avec l'Academia Belgica,

    avec le concours du Fonds national de la recherche scientifique (FNRS)

    et du Fonds voor Wetenschappelijk Onderzoek - Vlaanderen (FWO)

    Rome, 2, 3 et 4 mai 2002

    Jeudi 2 mai, à l'Academia Belgica, Via Omero 8

    9 h 30

    Ludo Milis (Institut historique belge de Rome) et André Vauchez (École française de Rome), Ouverture.

    Régine Le Jan (Université de Lille III), Introduction.

    Emanuele Conte (Università di Roma III), La ricomparsa del Corpus iuris civilis. Riscoperta o costruzione ?

    Michel Zimmermann (Université de Versailles-Saint-Quentin), Sicut antiquitus sancitum est... Tutelle des anciens ou protection de l'innovation ? L'invocation du droit et la terminologie politique dans les représentations
    médiévales (IXe-XIIe siècle).

    Rodolphe Dreillard (Université de Lille III), A jure foederis recedente : respect et irrespect des traités dans le monde carolingien.

    Arnaud Knaepen (FNRS - Université libre de Bruxelles ; Université de Lille III), Le recours à l'Antiquité dans les écrits de la Querelle des investitures.

    Discussion

    15 h 00
    Marie-France Auzépy (Université de Paris VIII), La tradition comme arme du pouvoir : l'exemple de la querelle iconoclaste.

    Lucinia Speciale (Università di Lecce), Immagini dal passato. Rappresentazioni, insegne e simbologie del potere nei cartulari illustrati.

    Giuliano Milani (Università di Bologna), Ordinamenta sacrata : il classicismo del « popolo » bolognese nel XIII secolo.

    Christiane Klapisch-Zuber (École des hautes études en sciences sociales),Une catégorie de citoyens entravée par le passé : les magnats florentins aux XIVe-XVe siècles.

    Discussion

    Vendredi 3 mai
    9 h 30, à l'Academia Belgica

    Michel Sot (Université de Paris X-Nanterre), Autorité du passé lointain, autorité du passé proche dans l'historiographie épiscopale (VIIIe-Xe siècle): les cas de Metz, Auxerre et Reims.

    Vincent Déroche (CNRS), Le monachisme byzantin médiéval face à ses commencements héroïques.

    Pierre Chastang (Université de Versailles-Saint-Quentin), Mémoire des moines et mémoire des chanoines : réforme, production textuelle et référence au passé carolingien en Bas-Languedoc (XIe-XIIe siècles).

    Cécile Caby (Université de Nice), Autorité du passé, identités du présent dans les réformes monastiques des XIVe et XVe siècles.

    Discussion

    15 h 30, à l'École française de Rome, Piazza Navona, 62

    Jean-Marie Sansterre (Université libre de Bruxelles), Le passé et le présent dans l'argumentation d'un réformateur du XIe siècle : Pierre Damien.

    Nelly Amri (Université de la Manouba-Tunis), Sainteté débattue, sainteté suspectée. Le modèle extatique et l'épreuve de justification en Ifrîqiya au IXe/XVe siècle. Fondement scripturaire et autres arguments d'autorité.

    Stéphane Lebecq (Université de Lille III), Monasterium constructum in castro quod lingua Anglorum Cnobheresburg vocatur (Bède, HE, III 19). De l'attraction exercée par les fortifications romaines en frontière sur les fondations d'églises au très haut Moyen Âge.

    Michel Lauwers (Université de Nice), De l'Église primitive à l'institution ecclésiale : quelques perspectives médiévales sur l'invention des lieux de culte chrétiens (IXe-XIIIe siècle).

    Discussion

    Samedi 4 mai,
    à l'École française de Rome
    9 h 30

    Guglielmo Cavallo (Università di Roma I), Pratiche intellettuali e modelli del passato a Bisanzio. Tra continuità e discontinuità.

    Alain Dierkens (Université libre de Bruxelles), Ad instar illius quod Beseleel miro composuit studio : Éginhard et les idéaux artistiques de la « Renaissance carolingienne ».

    Olivier Guyotjeannin (École nationale des chartes), Antiqua et authentica praedecessorum nostrorum nos ammonent : appel et rejet du passé chez les rédacteurs d'actes (VIIIe-XIVe siècle).


    Discussion

    Ludo Milis (Universiteit Gent), Conclusions.

    Lieux

    • Rome
      Rome, Italie

    Dates

    • jeudi 02 mai 2002

    Mots-clés

    • autorité, passé, histoire, socités médiévales, Moyen Age, Sansterre, Le Jan, Bougard

    Contacts

    • L'Institut historique belge de Rome
      courriel : urhm [at] ulb [dot] ac [dot] be
    • l'École française de Rome
      courriel : secrma [at] ecole-francaise [dot] it
    • l'Université libre de Bruxelles et l'Université Charles de Gaulle-Lille III ~
      courriel :

    Source de l'information

    • Benoît Beyer de Ryke
      courriel : benoit [dot] beyer [at] ulb [dot] ac [dot] be

    Pour citer cette annonce

    « L'autorité du passé dans les sociétés médiévales », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 27 septembre 2001, http://calenda.org/186532