AccueilLes appropriations du passé

SéminaireNon classée

Dates

Catégories

    Les appropriations du passé

    Les appropriations du passé dans les sociétés très contemporaines
    (des années 1970 à nos jours)

    *  *  *

    Publié le dimanche 21 octobre 2001 par Natalie Petiteau

    Résumé

    Centre d'histoire sociale du XXe siècle LES APPROPRIATIONS DU PASSE DANS LES SOCIETES TRES CONTEMPORAINES Séminaire 2001-2002 organisé par Denis Peschanski, Michel Pigenet, Jean-Louis Robert et Danielle Tartakowsky

    Annonce

    Centre d'histoire sociale du XXe siècle


    LES APPROPRIATIONS DU PASSE DANS LES SOCIETES TRES CONTEMPORAINES

    Séminaire 2001-2002

    organisé par Denis Peschanski, Michel Pigenet, Jean-Louis Robert et Danielle Tartakowsky


    Ce séminaire se tiendra sur deux ans et sera publié. Il se déroule le jeudi de 10H à 12H au Centre d'histoire sociale du XXème siècle, 9 rue Malher 75004 Paris.
    Dans de nombreux pays, la mémoire est devenue un objet plein et entier d'études. Le temps nous a semblé venu de croiser les expériences, les problématiques et les résultats. Le séminaire se propose, dans une perspective comparatiste, d'interroger des
    exemples étrangers pris dans divers continents.
    La plupart des recherches thématiques partent d'un événement de référence (Seconde guerre mondiale, guerre d'Algérie, bicentenaire...), au moins en France. L'approche se veut ici plus globale. Il s'agit de repérer les diverses modalités et enjeux d'appropriation du passé, de structuration de la mémoire sociale dans les trois dernières décennies de chacun des cas présentés, sans privilégier a priori tel événement, phénomène ou pratique.
    On se propose de prendre en compte le local autant que le national, les divers groupes sociaux autant que la société dans son ensemble, les acteurs de toute nature -individus, groupes, institutions...
    L'imbrication des mythes fondateurs, des mémoires des fractures et des crises, de l'âge d'or et des horizons d'attente, des projets et des utopies appelle la construction tant d'une chronologie propre à l'objet d'étude que de ses indicateurs pertinents (repères, supports...).
    La préoccupation centrale n'est pas d'ordre historiographique. Nous intéressent ici principalement les rapports de l'histoire sous toutes ses facettes -institutions, écoles, édition...- avec la société et les pouvoirs.

    PROGRAMME

    22 novembre 2001
    Séance introductive

    13 décembre 2001
    Claude MARKOVITS, L'Inde

    10 janvier 2002
    Pierre LABORIE, La France

    24 janvier 2002
    Angel DUARTE, L'Espagne et la Catalogne

    7 mars 2002
    Marianne DEBOUZY, Les Etats-Unis

    28 mars 2002
    Claudio Sergio INGERFLOM, L'URSS et la Russie

    11 avril 2002
    Diana QUATTROCHI-WOISSON, L'Argentine

    2 mai 2002
    Annick LEMPERIERE, Le Mexique

    16 mai 2002
    Daniel HEMERY, La Chine et le Vietnam


    Suivront en 2002-2003 des exposés sur le Royaume-Uni (Jay Winter), l'Italie (Pierre Milza),
    les/l'Allemagne (Etienne François), l'Afrique (Jean-Pierre Chrétien et son équipe), la Pologne (Jean-Charles Szurek), Israël et la Palestine (accords à venir).

    Lieux

    • Paris, France

    Dates

    • jeudi 22 novembre 2001

    Contacts

    • Centre d'histoire sociale du XXème siècle
      courriel :

    URLS de référence

    Source de l'information

    • Louis Hincker
      courriel : louis [dot] hincker [at] free [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Les appropriations du passé », Séminaire, Calenda, Publié le dimanche 21 octobre 2001, http://calenda.org/186613