AccueilHistoire du mouvement ouvrier : possibles et alentours

SéminaireNon classée

Dates

Catégories

    Histoire du mouvement ouvrier : possibles et alentours

    Séminaire organisé par l'IHC sur l'histoire du mouvement ouvrier

    *  *  *

    Publié le vendredi 09 novembre 2001 par Natalie Petiteau

    Résumé

    Qu'en est-il aujourd'hui du mouvement ouvrier ? Comment expliquer sa position subordonnée dans le champ de l'histoire contemporaine ? Son histoire apparaît pourtant au carrefour d'approches multiples : histoire politique, histoire sociale, histoire d

    Annonce


    Qu'en est-il aujourd'hui du mouvement ouvrier ? Comment expliquer sa position subordonnée dans le champ de l'histoire contemporaine ? Son histoire apparaît pourtant au carrefour d'approches multiples : histoire politique, histoire sociale, histoire des organisations, histoire biographique, histoire culturelle, histoire de l'administration... De ce champ historique, construire une séance renvoie à la nécessité d'une position au carrefour pour percevoir, analyser, le caractère spécifique du mouvement ouvrier. Situation enviable, difficile pour ses pratiquants sommés de ne rien ignorer des autres historiographies, des problématiques à l'œuvre dans chacune de ces disciplines. L'analyse en carrefour renvoie en outre à une volonté de ne rien ignorer des exigences disciplinaires d'autres branches des sciences humaines (anthropologie, sociologie, analyse du discours, histoire littéraire, science politique...), sans occulter la spécificité historienne de l'approche du mouvement ouvrier. Autre difficulté, l'histoire du mouvement ouvrier est une histoire réflexive où ses acteurs construisent leur passé, en usent pour légitimer leur présent. A la charnière de ces usages, l'historien doit saisir sa propre pratique pour déjouer la sommation, éviter la réflexivité qui mène aux confins de l'histoire militante, dont les vertus font les défauts.Tenants de cette histoire, nous devons lui donner sa spécificité, hors de tout usage canonique, attentifs aux règles du métier d'historien, à notre posture dans la société pour se dégager de l'objectivisme de l'expert.

    Ce séminaire, construit sur une période de deux ans, souhaite questionner la possibilité d'une histoire renouvelée du mouvement ouvrier. Ces séances, composées d'une ou deux interventions, envisagent celle-ci autour des thématiques suivantes, la liste n'est pas limitative :

    - L'événement dans ses répercussions sur le politique, la mémoire.
    - L'engagement, celui des acteurs, celui de l'historiographie elle-même productrice d'une mémoire spécifique.
    - La biographie, conçue sous de multiples approches : de l'instrument d'enquête proche de la microstoria, à l'entéléchie comme la prosopographie.
    - L'Etat, l'administration, entendus comme instance de confrontation avec le mouvement ouvrier et lieu de son existence, de son illisibilité, enjeu de pouvoir.
    - La lecture culturelle du politique.
    - L'inscription dans l'opinion publique
    - La comparaison comme instrument de compréhension.

    Calendrier 2001-2002

    14 novembre 2001 :
    S'inscrire dans l'opinion publique (1). Du pacifisme révolutionnaire du mouvement ouvrier français devant la Grande Guerre. Vincent Chambarlhac, docteur. Université de Bourgogne.


    7 décembre 2001 :
    Nouveaux enjeux internationaux. Syndicalisme, démocratie, mondialisation en Amérique latine. M le Professeur Boito. Université de Campinas. Sao Paulo. Brésil - En collaboration avec la Maison des Sciences de l'Homme.


    23 janvier 2002 :
    S'inscrire dans l'opinion publique (2). Le dessin de presse, assise d'une identification politique. Christian Beuvain, doctorant. Université de Bourgogne.


    13 mars 2002 :
    Engagements : le mouvement ouvrier est-il une catégorie de la sociologie ? Georges Ubialli, MCF, Dijon.


    22 mai 2002 :
    Des sources à l'écriture d'une vie. Autour d'une proposition de biographie de Paul Faure. Thierry Hohl, doctorant. Université de Bourgogne.
    Le syndicalisme, une biographie collective. Stéphane Paquelin, doctorant. Université de Bourgogne.

    Lieux

    • Dijon
      Dijon, France

    Dates

    • mercredi 14 novembre 2001

    Mots-clés

    • ouvrier, mouvement, socialisme, communisme, brésil, syndicalisme, France, pacifisme

    Contacts

    • Bourgeon Jean-Marc
      courriel : jean-marc [dot] bourgeon [at] u-bourgogne [dot] fr

    Source de l'information

    • IHC - Université de Bourgogne ~
      courriel : jean-marc [dot] bourgeon [at] u-bourgogne [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Histoire du mouvement ouvrier : possibles et alentours », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 09 novembre 2001, http://calenda.org/186668