AccueilLa Formation des Enseignants

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    La Formation des Enseignants

    Tensions entre données contextuelles et différences individuelles.

    *  *  *

    Publié le mercredi 21 novembre 2001 par Marin Dacos

    Résumé

    IUFM de Basse Normandie Mai 2001 Département des Sciences de l’Education Université de Caen Maison de le Recherche en Sciences Humaines Association Francophone d’Education Comparée Proposition pour un Colloque sur la Formations des Enseig

    Annonce

    IUFM de Basse Normandie

    Mai 2001

    Département des Sciences de l’Education
    Université de Caen
    Maison de le Recherche en Sciences Humaines

    Association Francophone d’Education Comparée
    Proposition pour un Colloque sur la Formations des Enseignants

    -------

    La Formation des Enseignants,
    Tensions entre données contextuelles et différences individuelles.


    Par Jean GUGLIELMI, Professeur émérite de l’Université de Caen,

    et

    Jean-François HEMIDY, Professeur à l’Université de Caen,
    Directeur de l’IUFM de Basse-Normandie.


    ------

    A - Texte d’orientation

    La formation des enseignants a fait l’objet dans bien des pays d’une attention particulière parce qu’elle est la clef d’un système qui se complexifie avec les exigences d’un contexte qui évolue vite et rend de plus en plus nécessaire une préparation à la nouvelle « économie du savoir ». Plusieurs innovations ont été mises en place. Les Instituts Universitaires de Formation des Maîtres en France représentent une expérience importante dans ce domaine, ils montrent à l’évidence les principaux domaines qui doivent faire l’objet d’attention pour maîtriser leur évolution. Poser ce problème dans le cadre de l’Association Francophone d’Education Comparée ne peut qu’apporter de la variété et enrichir les perspectives dans un temps où l’on recherche des solutions pour la construction d’une école plus juste dans l’accès à l’éducation des différentes catégories sociales des pays concernés. La qualité des enseignants qui auront en responsabilité les nouveaux enjeux de l’école, constituent à l’évidence la garantie la plus sûre de la réussite des systèmes éducatifs s’ils ont reçu et assimilé les formations adaptées aux nouvelles exigences de la société actuelle.

    1 – Premier domaine concerné : les invariants de la formation des enseignants.

    Les compétences requises pour exercer un métier qui se professionnalise de plus en plus méritent d’être rappelées :
    - maîtrise des savoirs enseignés,
    - connaissance des formés (enfants, adolescents, adultes),
    - connaissance du système éducatif, de ses options et de son contexte,
    - choix d’une pédagogie adaptée aux situations éducationnelles évolutives à vivre,

    Cette liste n’est pas exhaustive mais ce domaine devra faire l’objet d’une conférence plénière et de la mise en place d’ateliers pour en distinguer le bien fondé et l’actualité.

    2 – Deuxième domaine concerné : l’importance de l’acteur dans le système.

    L’enseignant est un acteur du système éducatif qui doit adhérer au projet de sa formation, les travaux dans ce domaine montrent les conséquences de l’ignorance d’un tel principe. Il faudra donc être attentif à plusieurs dimensions du système en relation avec lui :
    - les formations qui conduisent au recrutement des enseignants et leur motivation,
    - les différents modèles de formation, l’importance du projet et la participation du formé,
    - les formations individualisées et les marges d’adaptation au métier,
    - les modèles de validation de la formation,

    Là aussi, ce domaine devra faire l’objet d’une conférence plénière et de la mise en place d’ateliers pour montrer les différentes solutions adoptées selon les situations d’enseignement (primaire, secondaire, professionnel), et les pays.

    3– Troisième domaine concerné : Situation contextuelle et enseignement.

    Tout démontre à l’évidence l’importance et le, poids du contexte de l’école par rapport aux finalités de l’éducation et aux intérêts économiques et sociaux des pays concernés. Les conséquences sont à prendre en compte au niveau de la nouvelle professionnalité des enseignants et de celle des principaux acteurs concernés (parents, partenariats divers) :
    - aptitude à communiquer,
    - travail en équipe,
    - maîtrise des TIC,
    - développement de la formation continue.

    Ce domaine plus que tout autre fera l’objet d’au moins deux conférences plénières et de la mise en place d’ateliers pour montrer les différentes innovations dans ces domaines encore en plein développement.

    4– Quatrième domaine concerné : Importance du contexte international dans la formation des enseignants.

    Le contexte pédagogique international est riche d’enseignements sur le double plan des innovations et de la variété des systèmes éducatifs. Il est souhaitable de valoriser les situations des pays de l’axe nord-sud pour développer des solutions originales à des problèmes difficiles de traitement :
    - la prise en compte des innovations comme formation,
    - la prise en compte des échanges dans la formation .

    Cette liste n’est qu’indicative, ce domaine devra faire l’objet d’une attention particulière, une conférence plénière et la mise en place d’ateliers pour des recommandations effectives est souhaitable

    5– Cinquième domaine concerné : Recherche et formation des enseignants.

    C’est une des questions les plus délicates à traiter dans les processus de formation des enseignants car plusieurs problèmes sont mêlés qui méritent une attention particulière, à titre d’exemple on peut citer :
    - les innovations pédagogiques,
    - la formation par la recherche,
    - la recherche universitaire dans le domaine de la formations des enseignants,

    Le colloque sera l’occasion de poser ce problème par l’exposé des enjeux de la recherche en éducation dans les établissements de formation. Des ateliers pourront élaborer des recommandations afin de montrer la spécificité et les relations de partenariat entre des praticiens et des chercheurs intéressés par ce type de recherche.



    B – Lieu : IUFM de Basse Normandie en collaboration avec l’Université de Caen, la Maison de la Recherche en Sciences humaines et l’Université de Nanterre, les IUFM de Versailles, de Rennes, de Nantes et d’Orléans Tours

    C – Logistique : l’IUFM de Basse-Normandie prend en charge les amphithéâtres et les salles pour la tenue du Colloque, les frais de secrétariat pour la préparation et la tenue du colloque et les frais divers incluant la mise en place du dispositif pour la publication des actes.

    D – Dates : deux dernières semaines de Mai 2002 soit du 20/05/2002 au 26/05/2002, soit du 27/05/2002 au 2/06/2002.

    E – Constitution d’un Comité d’organisation et d’un Conseil scientifique en relation avec la Présidente et le Bureau de l’AFEC.

    F – Si le colloque avait lieu à Caen, il serait particulièrement bienvenu de rendre un hommage à Gaston MIALARET, Professeur des Sciences de l’Education à l’Université de Caen qui a eu tout au long de sa carrière comme souci principal la promotion et le développement de la formation des enseignants en relation avec les Sciences de l’Education.

    Lieux

    • Caen, France

    Dates

    • mardi 30 avril 2002

    Contacts

    • Carry Alain
      courriel : Alain [dot] Carry [at] paris4 [dot] sorbonne [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « La Formation des Enseignants », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 21 novembre 2001, http://calenda.org/186702