AccueilLe Politique sous l'Ancien Régime

SéminaireNon classée

Dates

Catégories

    Le Politique sous l'Ancien Régime

    « Ordres » et « désordres »

    *  *  *

    Publié le vendredi 23 novembre 2001 par Natalie Petiteau

    Résumé

    DEA HISTOIRE ET CIVILISATIONS DE L'UNIVERSITE DE TOULOUSE-LE MIRAIL (année universitaire 2001-2002) option 3 : SOCIÉTÉS MODERNES DE LA FRANCE MÉRIDIONALE ET DU MONDE HISPANIQUE Responsable : Michel BERTRAND HORAIRE et LIEU De

    Annonce

    DEA HISTOIRE ET CIVILISATIONS DE L'UNIVERSITE DE TOULOUSE-LE MIRAIL

    (année universitaire 2001-2002)

    option 3 :
    SOCIÉTÉS MODERNES DE LA FRANCE MÉRIDIONALE ET DU MONDE HISPANIQUE


    Responsable : Michel BERTRAND



    HORAIRE et LIEU


    De 14h à 16h (sauf 15/11 et 25/1)

    A compter du 26 novembre 2001, sauf indication contraire du responsable de l'option, les activités pédagogiques se dérouleront dans la salle Salle B 130 (1er étage Préfabriqué d'Histoire).

     
    THÉMATIQUE : Le Politique sous l'Ancien Régime : « ordres » et « désordres »


    Pour la seconde année consécutive dans le cadre de ce séminaire, nous approfondirons la réflexion relative aux notions d'« ordres » et de « désordres » entre les 16e et 18e siècles prioritairement, quoique non exclusivement, dans le cadre des monarchies française et espagnole. Longtemps, l'historiographie occidentale, a souligné l'existence d'un lent processus de modernisation politique qui conduisait l'Etat à s'affermir et à se complexifier à travers maints relais et agents, maintes innovations structurelles circonvenant les instances traditionnelles. L'imposition de ce nouvel « ordre » monarchique, qui affectait tous les aspects de la vie collective -- tant les domaines du politique que ceux de l'économique, du social et, bien sûr, du religieux et du culturel -- était perçue comme l'expression de l'évolution absolutiste de ces monarchies occidentales. En retour, ces prétentions suscitaient de la part des pouvoirs locaux contrecarrés ou des populations prises dans les feux croisés d'institutions multiples toujours plus pesantes, des « désordres » de formes variées, allant des refus aux résistances et jusqu'aux révoltes. Cette vision traditionnelle a été récemment remise en cause par des travaux qui soulignent combien plus complexes se trouvaient être les relations entretenues par les monarques avec leurs sujets. Loin de la vision schématique et unilatérale des « ordres » comme des « désordres » dans les sociétés d'Ancien Régime, le séminaire abordera ces notions à partir des nouvelles orientations choisies et développées par l'historiographie contemporaine.

     

    SÉMINAIRE 2001-2002


    15/11 : Journée d'étude "Dissidences religieuses et sorcellerie : une spécifité montagnarde ?"

    29/11 : Séance d'information sur le DEA (avec les directeurs de recherche)

    13/12 : A. Taracena, CIRMA- Guatemala (professeur invité par l'UFR d'histoire de l'UTM) :
    L'histoire régionale : réflexions, méthodologie et perspectives à partir du cas centre-américain.

    10/1 : A. Taracena, CIRMA-Guatemala (professeur invité par l'UFR d'histoire de l'UTM) :
    L'histoire régionale : réflexions, méthodologie et perspectives à partir du cas centre-américain.

    24/1 : oraux étudiants : présentation des problématiques de recherche en cours d'élaboration

    25/1 : Journée d'étude (en association avec l'option 2) : "Les familles face aux crises" -- 9h-17h
    (Programme précisé ultérieurement)

    7/2 : A. Taracena, CIRMA-Guatemala (professeur invité par l'UFR d'histoire de l'UTM) :
    L'histoire régionale : réflexions, méthodologie et perspectives à partir du cas centre-américain.

    28/2 : A. Taracena, CIRMA-Guatemala (professeur invité par l'UFR d'histoire de l'UTM) :
    L'histoire régionale : réflexions, méthodologie et perspectives à partir du cas centre-américain.

    14/3 : L. Klusáková, Université Charles de Prague (professeur invité par l'UFR d'histoire de l'UTM) : La société urbaine en Europe centrale à l'époque moderne

    21/3 : L. Klusáková, Université Charles de Prague (professeur invité par l'UFR d'histoire de l'UTM) : La société urbaine en Europe centrale à l'époque moderne

    28/3 : L. Klusáková, Université Charles de Prague (professeur invité par l'UFR d'histoire de l'UTM) : La société urbaine en Europe centrale à l'époque moderne

    25/4 : M. Peytavin (Université de Toulouse-le Mirail) : Ce que juger veut dire : l'instrumentalisation des juridictions, Calabre, début 17ème siècle

    16/5 : Oraux étudiants



    JOURNÉE D'ÉTUDE "Dissidences religieuses et sorcellerie : une spécifité montagnarde ?" (opt. 1 et 3)

    Toulouse, 15 novembre 2001.
    Bibliothèque de l'Institut d'Études Méridionales, 56, rue du Taur, 31000 TOULOUSE, 1er ét., 9h.-18h.


    ACCUEIL,
    par Michelle FOURNIÉ, professeur d'histoire médiévale, Université de Toulouse-Le Mirail.

    INTRODUCTION DE LA TABLE RONDE,
    par Claudine PAILHES, directrice des Archives Départementales de l'Ariège, et Serge BRUNET, maître de conférences en histoire moderne, Université de Toulouse-Le Mirail.

    MATIN :
    Rapport introductif : Pierrette PARAVY, Professeur d'histoire médiévale, Université de Grenoble. Dissidences religieuses et sorcellerie dans les Alpes, au Moyen Age.
    Pilar JIMENEZ SANCHEZ, Directrice du Centre National d'Études Cathares, Carcassonne. Catharisme ou catharismes ? Variations spatiales et temporelles dans le ralliement social du clergé cathare.
    Nelly POUSTHOMIS, Maître de conférences d'histoire de l'art médiéval, Université de Toulouse-Le Mirail. Le langage des pierres : portails romans des églises de la vallée de Barèges et du Lavedan, et croyances religieuses.

    DISCUSSION

    APRES-MIDI :
    Rapport introductif : Gabriel AUDISIO, Professeur d'histoire moderne, Université d'Aix-en-Provence. Unité et dispersion au sein d'une diaspora européenne : les Vaudois, XVe-XVIe s.
    Jean-Pierre ALBERT, Directeur d'Études à l'E.H.E.S.S., Centre d'Anthropologie, Toulouse. Des hérétiques malgré eux ? Remarques sur la réception du dogme et les objections du sens commun.
    François BORDES, Directeur des Archives Municipales de Toulouse, La sorcellerie en Gascogne à l'époque moderne.
    Martín GELABERTO VILAGRAN, doctorant, Université de Barcelone, Université de Besançon. Discours et stratégies ecclésiastiques contre la superstition en Catalogne : les missions populaires en montagne et en plaine aux XVIIe et XVIIIe siècles.

    DISCUSSION

    CONCLUSION DE LA TABLE RONDE,
    par Nicole LEMAITRE, professeur d'Histoire moderne, Université de Paris I-Sorbonne.

    Cette journée d'étude est réalisée grâce à la participation financière du Laboratoire FRA.M.ESPA. (Axe 3 : Religion, Culture, Pouvoir) et du Centre d'Études Cathares.



    Lieux

    • Toulouse, France

    Dates

    • jeudi 15 novembre 2001

    Contacts

    • Lisette Vives
      courriel : vives [at] univ-tlse2 [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Le Politique sous l'Ancien Régime », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 23 novembre 2001, http://calenda.org/186712