AccueilHugo politique

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    *  *  *

    Publié le samedi 12 janvier 2002 par Natalie Petiteau

    Résumé

    Université de Franche-Comté BICENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE VICTOR HUGO COLLOQUE INTERNATIONAL HUGO POLITIQUE Avec le soutien de la ville de Besançon, du Conseil régional de Franche-Comté, de la DRAC de Franche-Comté et de l’Unive

    Annonce

    Université de Franche-Comté
    BICENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE VICTOR HUGO

    COLLOQUE INTERNATIONAL

    HUGO POLITIQUE


    Avec le soutien de la ville de Besançon, du Conseil régional
    de Franche-Comté, de la DRAC de Franche-Comté et de l’Université de Franche-Comté

    « Victor Hugo a célébré la suprématie sous toutes les formes possibles : d’abord la suprématie admise : tradition, monarchie, légitimité, religion révélée; ensuite l’action autocratique du génie dans la figure de Napoléon, puis l’image idéalisée du Peuple, la suprématie morale du proscrit intransigeant, du banni sublime, enfin toutes les forces de la Nature et encore une fois la simplicité de l’enfant, de l’animal ».
    Hugo von Hofmannsthal, Victor Hugo, 1900


    Victor Hugo a, de manière consciente, inscrit sa vie dans un cadre séculaire, le XIXe siècle. Au moment où s’ouvre un nouveau siècle, il est important de rappeler la mémoire d’un Hugo politique dont la pensée entretient un rapport étroit avec la question sociale, l’émergence de la démocratie, l’invention de l’Europe, l’idée de justice, etc. La mort de Hugo a été ressentie et célébrée, en France et bien au delà, comme un événement considérable, sorte d'apothéose de la République et de la démocratie triomphantes : au risque de réduire le parcours de l'homme à sa dernière étape, ou d'opérer un tri dans sa production politique.
    Au cœur de ce colloque figure donc la dimension politique de Hugo. Ses oeuvres de jeunesse comme celles de la maturité et de la vieillesse interrogent et influencent l’évolution politique de la France, mais aussi de l’Europe, dont il prévoit l’avènement des États-Unis. Dans son journal comme dans ses romans, dans ses poèmes ou ses tragédies comme dans ses discours politiques, Hugo mobilise toutes les formes de l’écriture au service des causes qu’il défend. S’il envisage la société de son temps au travers de ses injustices et de ses inégalités, il entrevoit celle de l’avenir au travers des notions de droit et de justice.
    S'agit-il, en définitive, d’une pensée politique de même nature que celle de ses contemporains qui imaginent un monde à reconstruire – comme les utopistes – ou qui sont des professionnels de la politique ? Cela renvoie à un questionnement sur la cohérence de la pensée politique de l’écrivain et, au delà, sur la cohérence de l’attitude de Hugo vis-à-vis du politique et de la politique.

    Besançon
    11, 12, 13 décembre 2002
    Petit Kursaal

    Comité scientifique
    Maurice Agulhon, Victor Brombert, Jean Gaudon, Tony James, Bernard Leuilliot, Mona Ozouf, Michelle Perrot, Guy Rosa, Jacques Seebacher, Agnès Spiquel, Anne Ubersfeld.

    Comité d’organisation
    Gaston Bordet, Jean-Claude Caron, Pierre Laforgue, François Marcot, Annie Stora-Lamarre, .

    Secrétariat du colloque
    — Mme Marie-Claude Charles, Faculté des Lettres,
    Secrétariat du colloque Hugo politique,
    Laboratoire des Sciences historiques,
    30, rue Mégevand – 25030 Besançon Cedex
    Téléphone/Fax : 03-81-66-54-33
    E-mail : marie-claude.charles@univ-fcomte.fr

    Programme

    Mercredi 11 décembre 2002


    — 14h Accueil des participants
    Allocution du Maire de Besançon
    Ouverture du Colloque par Eliane VERGNOLLE
    Présentation générale par Jean-Claude CARON et Pierre LAFORGUE

    1ère session : ACTES ET PAROLES

    Président de séance : Maurice AGULHON

    — 14h30 - DEGOUT (Bernard), « Le pardon de Didier. Victor Hugo et la Restauration »
    — 15h - STEIN (Marieke), « "Je resterai indépendant, dussé-je rester isolé". Victor Hugo et les partis politiques sous la Seconde République »
    — 15h30 – LEUILLIOT (Bernard), « Victor Hugo, “socialiste” de la veille et des lendemains »
    16 h – Pause
    — 16h15 – ROSA (Guy), « Politique de Hugo exilé »
    — 16h45 – SPIQUEL (Agnès), « Hugo et Gambetta (1871-1882) »
    — 17h15 – BARROWS (Suzanna), « Victor Hugo et le Coup du Seize mai »

    Discussion

    Jeudi 12 décembre 2002
    2e session : DROIT ET JUSTICE CHEZ HUGO


    Présidente de séance : Michelle PERROT

    — 9h - GAUDON (Jean), « Politique et vandalismes »
    — 9h30 - CARON (Jean-Claude), « Violences vues, violences vécues. Hugo face à la violence politico-sociale »
    — 10 h - FIZAINE (Jean-Claude), « Légitimité politique et responsabilité individuelle : pratique et théorie, 1850-1860 »
    10h30 – Pause
    — 10h45 - KRAKOVITCH (Odile), « Hugo et la liberté théâtrale »
    — 11h15 - KALIFA (Dominique), « Javert enquêteur »
    — 11h45 - STORA-LAMARRE (Annie), « La puissance du droit dans Les Misérables »

    Discussion

    3e session : FONDEMENTS INTELLECTUELS DE LA PENSEE HUGOLIENNE

    Président de séance : Guy ROSA

    — 14h - UBERSFELD (Anne), « Hugo et la parole du peuple »
    — 14 h 30 - OZOUF (Mona), « Le mot monarchie et la chose république. 1830-1848 »
    — 15 h - BOUCHET (Thomas), « Figures libres. L’orateur Hugo, jusqu’à l’exil »
    15 h 30 – Pause
    — 15h45 - LAFORGUE (Pierre), « Philosophie et politique (1860-1865) »
    — 16h15 - BORDET (Gaston), « Victor Hugo et la papauté. La virulence laïque d’un écrivain déçu »
    Discussion

    17h30 – Conférence de Jacques SEEBACHER
    « Libéralisme et socialisme : la tentation communaliste chez Hugo et Girardin »


    19h – Réception à la Mairie

    Vendredi 13 décembre 2002

    4e session : UNIVERSALISME DE HUGO


    Président de séance : Jacques SEEBACHER
    — 9h – LAURENT (Franck), « La politique allemande de Victor Hugo »
    — 9h30 - BEECHER (Jonathan), « Victor Hugo et Alexandre Herzen : deux frères d’exil »
    — 10h - PECOUT (Gilles), « Visages de Victor Hugo dans l’Italie libérale, des lendemains de l’Unité à la Première Guerre mondiale »
    10h30 – Pause
    — 10h45 - DAMIEN (Robert), « Hugo et le problème politique de la bibliothèque publique »
    — 11h15 - VERNUS (Michel), « Le livre dans l’œuvre de Victor Hugo »

    Discussion

    5e session : MEMOIRE ET IMAGINAIRE DE HUGO

    Président de séance : Gaston BORDET
    — 14h - OEHLER (Dolf), « La politique du père. Hugo lu par la gauche juive-allemande (1840-1940) »
    — 14h30 - APRILE (Sylvie), « Victor Hugo, écrivain engagé ou juge d’instruction de l’histoire ? »
    15h – Pause
    — 15h15 - LALOUETTE (Jacqueline), « La place et l’image de Victor Hugo dans les manuels d’histoire et de lecture de l’école primaire »
    — 15h45 - MARCOT (François), « Un siècle de célébration de Victor Hugo à Besançon »
    Discussion
    — 16h30 – Conclusions par Annie STORA-LAMARRE

    18h30 – Conférence grand public –Petit Kursaal
    Gaston BORDET « Victor Hugo penseur de la démocratie »


    Bulletin d'inscription

    Nom...................... Prénom..........................
    Adresse...............................................................................................................................................................................................................................................................................

    À renvoyer à Marie-Claude Charles
    UFR des Sciences du Langage, de l'Homme
    et de la Société
    30 rue Mégevand
    25030 BESANÇON Cedex

    Lieux

    • Besançon, France

    Dates

    • mercredi 11 décembre 2002

    Contacts

    • Marie-Claude Charles
      courriel : marie-claude [dot] charles [at] univ-fcomte [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Hugo politique », Colloque, Calenda, Publié le samedi 12 janvier 2002, http://calenda.org/186823