AccueilLouis XI

Louis XI

Le grand entretien par Jacques Le Goff : Avec Jean Favier pour Louis XI (Fayard) et Colette Beaune.

*  *  *

Publié le mercredi 16 janvier 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

Les lundis de l’Histoire ; chargée de réalisation : Pierrette Perrono - Le grand entretien par Jacques Le Goff : Avec Jean Favier pour Louis XI (Fayard) et Colette Beaune. Historien, membre de l'Institut et auteur de nombreux ouvrages – don

Annonce

Les lundis de l’Histoire ; chargée de réalisation : Pierrette Perrono

- Le grand entretien par Jacques Le Goff :
Avec Jean Favier pour Louis XI (Fayard) et Colette Beaune.


Historien, membre de l'Institut et auteur de nombreux ouvrages – dont un Philippe le Bel et un Charlemagne –, Jean Favier investit une fois de plus avec succès le genre de la biographie en signant ce Louis XI qui prend en compte les dernières recherches historiques. Louis XI a sa légende noire "nourrie d'un petit chapeau et de médailles, de têtes tranchées et de cages de fer, de manquements à la parole donnée et de coups tordus". Résumé trop simple pour une personnalité complexe. Dauphin pendant de trop longues années, il devient roi en 1461 à l'âge de 38 ans. Jusqu'en 1483 son règne cherche à renforcer la France en luttant contre les grands féodaux ou en introduisant des ferments de modernité dans le royaume.


De la diplomatie aux infrastructures commerciales, de la monnaie à la poste aux lettres, des fondements du gallicanisme à ceux de l'unité politique du royaume, on ne peut éviter Louis XI.

Pour dessiner son portrait, Jean Favier explore les archives et les témoignages des contemporains comme le célèbre mémorialiste Commynes. Politique, calculateur, méfiant, Louis XI, "l'Universelle Araignée", est un homme d'État, un prince digne de Machiavel avant la lettre. Chronologie, généalogies, index et bibliographie détaillée agrémentent un récit clair et vivant qui met en scène l'exilé du Dauphiné, le captif de Péronne, le vainqueur de Charles le Téméraire et de la Bourgogne. Jean Favier nous fait découvrir un personnage tout en force et en nuances. --Loïs Klein
Quatrième de couverture
On a souvent écrit sur Louis XI. Mais, depuis cinquante ans, de nouveaux documents sont apparus et les travaux se sont multipliés, souvent liés à l'élargissement du regard des historiens sur les structures politiques, juridiques et financières comme sur les relations du politique et de l'économique. Le temps semblait venu de faire le point.

L’imagerie romantique a ancré le souvenir de l'homme au chapeau constellé de médailles pieuses, du captif de Péronne, du visiteur cynique de ses prisonniers en cage, du démolisseur de l'état bourguignon. On connaît l'enfance difficile du fils du « roi de Bourges », et la dramatique impatience d'un héritier qui se lasse d'attendre le pouvoir. Le portrait a de longtemps été fait du roi sournois qui se déguise en bourgeois pour écouter aux carrefours.

On ne saurait nier les ombres, qui sont celles du temps. Louis XI n'a inventé ni la cruauté ni la duplicité. Il précède de peu Machiavel et annonce Richelieu. Car, si les moyens sont ceux du temps, les objectifs sont étonnamment modernes. Il faut assurer l'indépendance, politique aussi bien qu'économique, de la France en Europe, et affermir la souveraineté du pouvoir royal et la force de l'État face à la haute féodalité.

L'homme est stupéfiant, aussi bavard que méfiant, ne cessant de dicter des lettres que pour entretenir des ambassadeurs et aussi pour traquer le cerf et le sanglier. Informé de tout, il prend lui-même les grandes comme les petites décisions. Il ne cesse de faire la guerre, ou de financer pour que les autres la fassent, et de rêver d'une paix qu'à la fin il réalise aussi bien en France qu'en Italie.

Il n'aura voulu qu'être le premier serviteur de la Couronne. Faire son métier de roi.

L'auteur vu par l'éditeur
Auteur célèbre de nombreux livres devenus des classiques ("Philippe le Bel", "La Guerre de Cent Ans", "Les Grandes Découvertes", "Dictionnaire de la France médiévale", "Charlemagne", etc.), Jean Favier est le plus connu des médiévistes français. Membre de l’Institut, ancien directeur général des Archives de France, ancien président de la BNF, il a également occupé de hautes fonctions dans le monde de la culture.

Lieux

  • Radio

Dates

  • lundi 21 janvier 2002

Contacts

  • France Culture
    courriel : urhm [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Benoît Beyer de Ryke
    courriel : benoit [dot] beyer [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Louis XI », Informations diverses, Calenda, Publié le mercredi 16 janvier 2002, http://calenda.org/186830