AccueilLe savoir-faire local

Le savoir-faire local

Le savoir-faire local et la gestion des ressources naturelles dans les pays méditerranéens

*  *  *

Publié le mercredi 06 mars 2002

Résumé

Premier Séminaire International de « GDEL » 13-14 Décembre 2002 Gabès (TUNISIE) 1.

Annonce



Premier Séminaire International de « GDEL »

13-14 Décembre 2002
Gabès (TUNISIE)

1. INTRODUCTION
De nombreux progrès en agriculture traditionnelle (domestication des plantes et du bétail, travail de la terre, fertilisation et irrigation, mise en place de systèmes culturaux multiples, amélioration variétale etc…) se sont réalisés sans aucune intervention de la science officielle si non celle des paysans car la science est à la base d’expérimentation.
Ce sont en effet, les savoirs-faire locaux qui ont permis ces progrès. Dans le contexte actuel de la mondialisation (où nous assistons à une exploitation irréfléchie des ressources naturelles suivant le profit à court terme) beaucoup de scientifiques s’inquiètent de la supplantation des savoirs locaux par le prestige et l’arrogance de la science officielle. Les fameux OGM, ne sont-ils pas le fruit d’une science officielle au service des multinationales ?
Il va sans dire que la recherche moderne s’oppose parfois aux idées conventionnelles du savoir-faire local, oubliant que ce savoir procède d’un processus d’innovation active et d’invention par les paysans. Or, le savoir-faire local suppose une attention et des méthodes d’observation qui sont comparables à celles adoptées par la science officielle. Comme le chercheur, le paysan manifeste une très grande curiosité scientifique et un esprit d’initiative.
Pour éviter cette érosion progressive d’une connaissance technique endogène par des technologies exogènes, il est indispensable de réfléchir à la manière la plus efficace de développer une coopération étroite entre le savoir-faire local et la science.
Le but n’est-il pas de générer et d’exploiter des technologies (quel que soit leur nature endogène ou exogène) profitables au bien être des populations rurales ?

2. LES OBJECTIFS
C’est dans cet esprit que les organisateurs du présent séminaire souhaitent donner l’occasion à des chercheurs ou équipes de recherche d’une part de se rencontrer, d’exposer leurs expériences et de débattre des approches méthodologiques et des résultats de leurs travaux et d’autre part de confronter leurs expériences propres aux attentes des décideurs, agents de développement et acteurs locaux (paysans, femmes, jeunes).
Ces sociétés acquièrent de ce fait une connaissance intime et une bonne compréhension de leur propre environnement. Néanmoins, le savoir des populations locales connaît des limites. Il est en effet souvent local, empirique, concret mais largement intuitif.
Il constitue donc un système presque fermé qui dépend de ce que le paysan peut observer directement. Ce dernier n’a pas accès au corpus des connaissances théoriques, à des techniques spécialisées et ne peut donc de lui-même accéder entièrement aux techniques et ressources extérieures.

L’objectif de ce séminaire est de :
* Présenter et échanger les résultats de recherche sur le savoir-faire local dans leurs différents aspects théoriques, conceptuels et problématiques.
* Identifier les principales lacunes et obstacles qui entravent la symbiose entre le savoir-faire local et la science officielle.
* Approfondir la réflexion sur la possibilité de promouvoir la participation précoce et complète des paysans dans le développement des technologies appropriées.

3. LES THEMES
Deux grands thèmes seront abordés au cours de ce séminaire :

Thème 1 : Théories, connaissances et méthodologies
- Qu’est ce que le savoir-faire local ?
- Les atouts et les limites du savoir-faire local
- Quelles méthodes faut-il adopter pour promouvoir le savoir-faire local et la participation des paysans dans le développement des technologies appropriées ?

Thème 2 : Acteurs, expériences et études de cas
- Faut-il réinventer les structures traditionnelles ou réorganiser les nouvelles structures ?
- La gestion des ressources en eau
- La gestion des ressources en sol
- La préservation des ressources génétiques
- Autres expériences : du paysan au paysan (farmer back to farmer), le paysan comme écologiste, le paysan comme innovateur etc…

4. APPEL A COMMUNICATION ET AUX POSTERS

Les personnes désirant présenter une communication sur les thèmes proposés sont invitées à envoyer par courrier (postal ou électronique) un résumé d’une page et le bulletin de participation avant le 30 juin 2002. De même les personnes désirant présenter un poster relatif au thème du séminaire sont priées d’envoyer un avant projet du poster avant la date sus-indiquée.

5. INFORMATIONS GENERALES

Pas de frais d’inscription.

Notification de l’acceptation des communications : 31 juillet 2002

Réception des manuscrits : 30 septembre 2002

ORGANISATION ET CONTACT :

Abdallah BEN SAAD
Président de l’Association Tunisienne pour la Promotion du Savoir-Faire Local dans la Gestion des Ressources Naturelles en Zones Arides «GDEL».
Téléphone : + 216 75 227 325
Télécopie : + 216 75 228 088


Premier Séminaire International de « GDEL »

FICHE DE PRE-INSCRIPTION
PRE-REGISTRATION FORM


Nom/Name :
Prénom/First name :

Adresse professionnelle/Professionnal address:



Tél/Phone :
Télécopie/Fax :
Adresse électronique/E-mail :



Souhaite présenter une communication/Will present a paper :
OUI/YES NON/NO

Si oui, communication proposée/If yes, subject :



Souhaite présenter un poster/Will present a poster :
OUI/YES NON/NO

Cette pré-inscription est à retourner
Avant le 30 juin 2002
Via E-mail Abdallah.Bensaad@ira.rnrt.tn
Ou à :
GDEL Publiposte B.P. 11
Avenue de Paris
6001 Gabès TUNISIE

Catégories

Lieux

  • Gabès, Tunisie

Dates

  • dimanche 30 juin 2002

Mots-clés

  • Savoir-fairelocal - gestion des ressources naturelles -

Contacts

  • Abdallah BEN SAAD président de l'ONG
    courriel : Abdallah [dot] Bensaad [at] ira [dot] rnrt [dot] tn

Source de l'information

  • Abdallah BEN SAAD
    courriel : foncier [dot] tunisie2015 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le savoir-faire local », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 06 mars 2002, http://calenda.org/187049