AccueilParadoxe(s) victorien(s)

*  *  *

Publié le dimanche 24 mars 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

Le Groupe de Recherches Anglo-Américaines de Tours (EA 2113) organise un colloque international sur le thème du/des Paradoxe(s) victorien(s), les 20-21 septembre 2002 à l'Université François Rabelais, de Tours. Appel à communications La Grande-B

Annonce

Le Groupe de Recherches Anglo-Américaines de Tours (EA 2113) organise un colloque international sur le thème du/des Paradoxe(s) victorien(s), les 20-21 septembre 2002 à l'Université François Rabelais, de Tours.

Appel à communications


La Grande-Bretagne à la fin du règne de la reine Victoria dominait le quart des terres émergées du globe et une proportion similaire de la population du monde. A Londres, pourtant, cour du système impérial, clapotaient encore dans les rues de certains quartiers les eaux d'égout pestilentielles. La société victorienne, pour bon nombre d'observateurs étrangers et britanniques, constituait une énigme, un équilibre instable : entre déférence et méfiance ; entre optimisme positiviste et doute spirituel naissant ; entre une domination commerciale apparemment inébranlable et une fragilité sociale pressentie. Et ce même au cours des années 1845-1875, en plein essor économique. Ce sont quelques-uns des paradoxes de l'ère victorienne que notre colloque voudrait interroger.

A travers une large série de thèmes tels que la cohésion sociale, l'enfance, l'art et le monde du travail, nous nous proposons d'explorer divers aspects des complexités qui se dissimulent sous des étiquettes faciles : « Belle Epoque » ou « société hypocrite ». Il s'agit de mieux cerner, à l'étude de sources primaires, les fébrilités d'une société dont on arrive le plus souvent à croire qu'elle s'engageait de façon toujours unifiée à la poursuite de sa mission civilisatrice.

Les organisateurs du colloque invitent les spécialistes de civilisation britannique à soumettre des propositions de communication dont l'objectif sera de souligner la pluralité de la nation victorienne et les antagonismes qui structuraient la société de l'époque. Une séance sera consacrée à des Doctorials où les doctorants en civilisation britannique victorienne présenteront leurs travaux. Les directeurs de recherche sont priés de me contacter pour plus de renseignements.

Envoyer à Rosie Findlay - rfindlay@univ-tours.fr pour le 30 avril un
titre provisoire et une courte présentation du projet.



International conference 20th and 21st September 2002 University of Tours

~ Victorian Paradox ~

Call for Papers


At the end of Victoria's long reign, Britain dominated roughly one quarter of the world's population and the territory in which they lived. And yet, even in London, the hub of this vast empire, the wealthy often lived alongside the destitute, and the most splendid buildings rose out of an urban jungle of "rookeries" and slums.

Victorian society, even during the "age of equipoise", remained an enigma for many foreign and British observers, a highly unstable balance : between deference and mutual suspicion; between belief in progress and growing metaphysical doubts; between Britain's seemingly impregnable commercial leadership of the world and awareness of potentially serious social unrest. These are just a few aspects of the Victorian paradox which our conference would like to explore.


By examining a wide range of themes - social cohesion, childhood, art, labour . . . - we would like to explore some of the complexities often tucked behind neat, convenient labels such as « the respectable society » or the « Belle Epoque ». Through the study of primary sources our intention is to define more clearly some of the fragilities of a social body whose unity in pursuit of progress and the imperial adventure is
sometimes merely assumed.

The conference organisers look forward to receiving from specialists in British civilisation suggestions for papers which aim to underline the plurality of the Victorian nation and the full range of antagonistic
aspirations which structured the society of the time.

Please send your working title and a brief description of your project to Rosie Findlay - rfindlay@univ-tours.fr - for April 30th.

Lieux

  • Tours, France

Dates

  • mardi 30 avril 2002

Contacts

  • Rosie Findlay
    courriel : rfindlay [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Paradoxe(s) victorien(s) », Appel à contribution, Calenda, Publié le dimanche 24 mars 2002, http://calenda.org/187087