AccueilHistoriographie florentine

Historiographie florentine

L'historiographie républicaine florentine (1494-1570)

*  *  *

Publié le mercredi 03 avril 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

Colloque organisé par l'Université de Lausanne (département d'italien) et le CERPPI (ENS de Lettres et sciences humaines de Lyon) Ce projet s'inscrit dans la lignée d'une série de rencontres scientifiques autour de l'oeuvre de Machiavel où étaient pr

Annonce

Colloque organisé par l'Université de Lausanne (département d'italien) et le CERPPI (ENS de Lettres et sciences humaines de Lyon)


Ce projet s'inscrit dans la lignée d'une série de rencontres scientifiques autour de l'oeuvre de Machiavel où étaient présentes les mêmes institutions (Paris - Machiavel : la république et la guerre , 1998 ; Turin - La lingua e le lingue di Machiavelli, 1999 ; Lyon - Editions, traductions, interprétations machiavéliennes, 2001).

Etroitement liées au programme de recherches en cours à l'Université de Lausanne sur l'historiographie florentine de la Renaissance (programme dirigé par Jean-Jacques Marchand et sélectionné par le FNR suisse), ces journées d'études permettront ainsi d'articuler les travaux "machiavéliens" qui les ont précédés avec des recherches sur l'environnement culturel et politique dans lequel sont nés les chefs d'oeuvre du "secrétaire florentin" et sans lequel ils demeurent difficiles à interpréter.

Présentation du programme scientifique

La spécificité de ces journées d'études tient à un triple choix des organisateurs : confronter des postures méthodologiques différentes sur un même objet ; faire dialoguer les travaux de chercheurs confirmés et ceux de jeunes chercheurs ou doctorants ; ne pas privilégier les "grands auteurs", tel Machiavel ou Guicciardini, dans la définition du champ abordé.

Il s'agira en effet de confronter des travaux relevant d'approches méthodologiques différentes (Histoire, Littérature, Sciences politiques, Philologie, Lexicographie...) sur un objet commun : le républicanisme florentin de 1494 - date de la perte du pouvoir par les Médicis et du début des guerres d'Italie - jusqu'en 1570 - moment où Cosme Ier° obtient le titre de "Grand Duc de Toscane". Refusant de privilégier une posture téléologique tendant à laisser penser qu'un cheminement inexorable conduirait de la vieille république guelfe des marchands florentins à l'état régional gouverné par un prince absolu, nous souhaiterions étudier toute l'évolution des formes que peuvent prendre les différentes traditions républicaines au long d'une période marquée par de longs conflits militaires et une interrogation constante sur la meilleure forme de gouvernement.

Le questionnement de ces journées d'études portera sur la nature des nouveaux liens qui se nouent entre l'écriture de l'histoire et celle de la politique mais aussi entre ces deux écritures et l'action politique pratique. Nous prendrons donc en compte des textes de nature très différente au nom d'une acception large du terme "d'historiographie" (comprenant toute lecture ou écriture de l'histoire quelles que soient la forme et la destination qui sont les siennes). Nous espérons pouvoir ainsi contribuer à une réflexion originale sur le républicanisme florentin, ou plutôt sur "les" républicanismes florentins et, par voie de conséquence, à un examen critique d'un certain nombre de traditions interprétatives communément admises sur le Quattrocento florentin (à travers notamment les thèse sur l'"humanisme civique") ou, plus généralement, sur la naissance de la pensée politique moderne (à travers, entre autres, l'analyse du "moment machiavélien").

Pour les communications présentées, nous ferons appel tout à la fois à des chercheurs reconnus dans ce domaine et à de jeunes doctorant(e)s suisses, italiens ou français qui sont en train d'achever des travaux sur les questions considérées. Notre but est de mêler constamment notre impératif de formation des futurs chercheurs aux échanges entre collègues accoutumés à se rencontrer dans le cadre de colloques et séminaires depuis des années.

A côté de communications sur des ouvrages maintes fois étudiés, dans lesquelles sera privilégiée l'originalité de l'approche (Istorie fiorentine, Discorsi ouDecennali de Machiavel ; Storie fiorentine, Storia d'Italia, Cose fiorentine de Guicciardini...), nous entendons aborder aussi des textes d'auteurs moins connus comme Buonaccorsi, Cerretani, Parenti, Vaglienti - pour la génération d'écrivains du "moment savonarolien" - ou comme Segni, Nerli, Varchi, Nardi - pour les historiens "tardifs" de la république.
En outre, seront aussi pris en compte des écrits moins spécifiquement "historiographiques" - du moins dans une acception étroite de l'adjectif - comme les pratiche, les écrits de gouvernement, les relations d'ambassadeurs, les ricordanze ou ricordi divers, voire les sermons qui, à des titres divers, peuvent ressortir à une véritable lecture/histoire des événements tragiques en cours.


Programme

Giovedì 13 giugno 2002 (Bâtiment de Pharmacie: 1015)


14.15 Apertura
Attorno a Guicciardini - Autour de Guichardin

14.30-15.30: Jean-Louis Fournel - Jean-Claude Zancarini (Ecole Normale Supérieure, Lyon: CERPPI): Guicciardini historien de Florence (sur les Storie fiorentine et les Cose fiorentine)

15.30-16.00: Intervallo

16.00-16.30: Cécile Terreaux Scotto (Ecole Normale Supérieure, Lyon: CERPPI): Histoire de la famille et histoire de la cité chez Francesco Guicciardini: une pédagogie de l'expérience

16.30-17.00: Anna Maria Cabrini (Università Statale di Milano): Il racconto della "mutazione" del 1512 in Cerretani e in Guicciardini

17.30: Presentazione dei primi due volumi di Legazioni Commissarie Scritti di Governo nell'Edizione Nazionale delle Opere di Machiavelli (E. Cutinelli Rendina, Université de Lausanne, D. Fachard, Université de Nancy, J.-J. Marchand, Université de Lausanne)

19.00: Cena

Venerdì 14 giugno 2002 (Bâtiment des Facultés de Sciences Humaines 2: 2120)

Problematiche storiografiche - Problématiques historiographiques


9.30 - 10.00: Mario Pozzi (Università di Torino): [manca]

10.00-10.30: Gian Mario Anselmi-Carlo Varotti (Università di Bologna): Cittàpadane e repubblicanesimo fiorentino: due linee storiografiche a confronto

10.30-11.00: Intervallo

11.00-1130: Jean-Jacques Marchand (Università di Losanna): Componenti formali del discorso politico nella storiografia toscana minore del primo Cinquecento

11.30 12.00: Matteo Melera (Università di Losanna): Il confronto nel tempo nell'elaborazione della riflessione politica dei testi storiografici

12.30: Pranzo

14.30-15.00: Andrea Matucci (Università di Arezzo): L'abiura di don Teodoro: divertimento novellistico o calcolo politico?

15.00-15.30: Gabriele Pedullà (Ecole Normale Supérieure, Lyon: CERPPI): Il diveito di Platone. Il silenzio dell'oratore sedizioso nella storiografia fiorentina.

15.30 16.00: Intervallo

16.00-16.30: Emanuela Scarano (Università di Pisa): Benedetto Varchi

16.30-17.00: Emma Fasano Guarini (Università di Pisa): [titre à venir]

17.30: Présentation de La politique de l'Expérience. Essais sur Savonarole, Guicciardini et le républicanisme florentin, edizioni dell'Orso, 2002 par J.-L. Fournel et J.Cl. Zancarini

19.00: Cena

Sabato 15 giugno 2002 (Bâtiment des Facultés de Sciences Humaines 2: 2120)

Storiografia minore del Cinquecento - Historiographie mineure du XVIe siècle


9.30-10.00: Matteo Palumbo (Università di Napoli): Sulla Storia fiorentina di Jacopo Pitti

10.00-10.30: Jean-Marc Rivière (Ecole Normale Supérieure, Lyon: CERPPI): Fiction et histoire. Stratégie du je narratif dans le Viaggio in Alamagna de Francesco Vettori

10.30-11.00: Intervallo

11.00-11.30: Emanuele Cutinelli-Rendina (Università di Losanna): Osservazioni sulla storiografia di Biagio Buonaccorsi

11.30-12.00: Silvia Genzano (Ecole Normale Supérieure, Lyon: CERPPI): L'idée de principat civil chez Bernardo Segni

Lieux

  • Lausanne, Confédération Suisse

Dates

  • jeudi 13 juin 2002

Contacts

  • Jean-Claude Zancarini
    courriel : jean-claude [dot] zancarini [at] ens-lyon [dot] fr

URLS de référence

Pour citer cette annonce

« Historiographie florentine », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 03 avril 2002, http://calenda.org/187101