AccueilRésidences d'ambassadeurs

Résidences d'ambassadeurs

Immunités et surveillances des résidences d'ambassadeurs (XVIe-XIXe siècles)

*  *  *

Publié le lundi 15 avril 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

Table ronde Rome, École française de Rome, Place Navone, 62 20 mai 2002 Lundi 20 mai 2002 9 h. Présidence: S.Exc. Monsieur Jacques Blot, Ambassadeur de France en Italie Ouverture: André Vauchez, Directeur de l'École française de Rome In

Annonce

Table ronde
Rome, École française de Rome, Place Navone, 62
20 mai 2002


Lundi 20 mai 2002

9 h.

Présidence: S.Exc. Monsieur Jacques Blot, Ambassadeur de France en Italie

Ouverture: André Vauchez,
Directeur de l'École française de Rome

Introduction: Géraud Poumarède,
École française de Rome

Le droit

Géraud Poumarède (École française de Rome), "Ambassade, ambassadeur" dans les dictionnaires français et italiens (XVIe-XIXe siècles): de la fonction à la résidence.

Lucien Bély (Université de Paris IV), L'Ambassade et ses immunités chez les juristes de langue française (XVIe-XVIIIe siècles).

Daniela Frigo (Università di Trieste), Ambasciatori, ambasciate e immunità diplomatiche nella letteratura politica italiana (secc. XVII-XVIII).

Yves Bruley (Fondation Thiers), La question de l'immunité diplomatique dans les traités et manuels de droit international public, du Congrès de Vienne à 1914.

Discussion


Lundi 20 mai 2002
15 h.
Présidence: Daniela Frigo (Università di Trieste)

La pratique

Mario Infelise (Università di Venezia), Conflitti tra ambasciate a Venezia alla fine del XVII secolo.

Mauro Pitteri (Università di Venezia), Diplomatici veneziani nella Napoli borbonica.

Cristian Luca (Universitatea "Dunarea de Jos" din Galati, Bucarest), La residenza dei rappresentanti diplomatici dei Paesi Romeni presso la Sublime Porta (secc. XVI-XVII).

Gilles Ferragu (Université de Paris X-Nanterre), Sous le soleil de Marianne... la nonciature de Paris et la République.


Discussion


Conclusion générale: Lucien Bély (Université de Paris IV)


Présentation

S'inscrivant dans le contexte foisonnant et stimulant du renouveau actuel de l'histoire des relations internationales, cette première table ronde consacrée aux palais et résidences des ambassadeurs abordera ce thème peu traité sous l'angle du droit. Les communications présentées s'efforceront en effet de retracer l'émergence et l'affirmation du privilège d'extraterritorialité, qui est aujourd'hui l'un des éléments caractéristiques des ambassades. Il s'agira d'identifier dans la longue durée, entre Temps modernes et Epoque contemporaine, les étapes d'une élaboration séculaire marquée par l'extension progressive des garanties dont les représentants étrangers jouissaient à l'origine à titre personnel.

La réflexion s'organisera selon deux axes principaux. Un premier ensemble d'interventions s'attachera à étudier les théoriciens du droit des gens et du droit international, dont l'apport en la matière s'est révélé particulièrement fécond. Puis, dans un second moment, les normes définies par ces derniers dans leurs oeuvres seront confrontées à la pratique des relations entre les Etats. Il existe entre ceux-ci une manière de jurisprudence, consacrée par l'usage, qui est constituée par l'ensemble des différends et des conflits, posés et résolus, qui jalonnent les rapports entre les souverains. Des études de cas montreront alors comment litiges et incidents diplomatiques concourent eux aussi à la formation de règles générales.


Lieux

  • Rome
    Rome, Italie

Dates

  • lundi 20 mai 2002

Contacts

  • Mme Catherine Garbin
    courriel : secrmod [at] ecole-francaise [dot] it

URLS de référence

Pour citer cette annonce

« Résidences d'ambassadeurs », Colloque, Calenda, Publié le lundi 15 avril 2002, http://calenda.org/187131