AccueilPour une définition de l’intimité au XXe siècle…

Pour une définition de l’intimité au XXe siècle…

Ouvrage collectif sur l'intimité au XXe siècle

*  *  *

Publié le mercredi 24 avril 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

Pour une définition de l’intimité au XXe siècle… " Il existe peu d’études sur l’intime, l’intimité, l’intimisme " témoigne Daniel Madelénat dans son ouvrage sur L’intimisme. Face à un tel constat, Lila Ibrahim-Lamrous et Séveryne Mu

Annonce


Pour une définition de l’intimité au XXe siècle…

" Il existe peu d’études sur l’intime, l’intimité, l’intimisme " témoigne Daniel Madelénat dans son ouvrage sur L’intimisme. Face à un tel constat, Lila Ibrahim-Lamrous et Séveryne Muller souhaitent réaliser un ouvrage collectif consacré à l’intimité au XXe siècle et ceci dans le cadre des travaux du Centre de Recherches sur les Littératures Modernes et Contemporaines (CRLMC ; dir. Alain Montandon) portant sur la sociopoétique.
Quelle(s) définition(s) de l’intimité le XXe siècle nous propose-t-il via ses créations littéraires, musicales, picturales ou autres ? Existent-ils encore une conscience et un espace de l’intimité dans ce siècle qui exige, selon les mots de Philippe Sollers, " une clandestinité radicale " ? Comment cette intimité parvient-elle à se protéger ? Si l’on en croit Gaston Bachelard, " toute intimité est alors dangereuse " et admet en son sein la notion de perversion : que dire de cette conception alarmiste de l’intimité ?
Souvent caractérisée par un mouvement de retrait vers un quotidien-refuge retranché de la sphère publique et sociale encline à l’exhibitionnisme et au voyeurisme (Internet, phénomène Love Story, presse people…), l’intimité n’admettrait-elle pas une double définition à la fois constituée d’une intimité intérieure et solitaire propice à l’introspection, à la méditation et aux secrets de l’âme et d’une intimité extérieure de "coprésence" insérée dans une dialectique de la communion (amicale, familiale, conjugale), de la confidence, de la complicité et de la sociabilité communautaire ? Faut-il, comme Tournier, recourir à l’opposition de l’ " intime " et de l’ " extime " pour qualifier avec justesse certaines formes d’art et d’attitudes propres au siècle présent ? De même, les concepts d’ " imploration " et d’ " exploration " proposés par Butor ouvrent-ils des perspectives pour décrire les abîmes de la vie intérieure ?
Quels sont les objets, les lieux et les images de l’intimité véhiculés au siècle dernier ? Telle est la question à laquelle pourrait répondre la littérature du XXe siècle qui s’affiche, à de nombreux égards, comme une écriture de l’intimité et une poétique du quotidien. Il serait en effet intéressant d’observer comment la littérature parvient à "fictionnaliser" et à mettre en lumière des scènes d’intimité qui, par définition, ne demandent pourtant qu’à être passées sous silence. Un crochet par la musique et l’intimisme pictural pourrait d’ailleurs étayer cette représentation littéraire de l’intimité.
Pourquoi ne pas enfin explorer les pistes juridique, philosophique, spirituelle et théologique qui rattachent la notion d’intimité aux concepts de conscience, d’identité et d’ipséité ou bien encore étudier la dimension psychanalytique et sociologique de l’intimité pour en souligner les dangers et la perversion. L’intimité ne risque-t-elle pas en effet de tomber parfois dans la "surintimité", le narcissisme, l’encellulement du moi, l’égoïsme ? Que dire en effet des sectes et autres phénomènes d’"hyperintimité" communautaire ? Comment alors ne pas envisager ces violations de l’intimité que sont l’impudeur, l’exhibition, le voyeurisme… abusivement exploitées par les médias ?
Puisqu’elle transcende tous les arts (architecture, musique, cinéma, sculpture, peinture, photographie, littérature…) et quasiment toutes les sciences (humaines du moins !), l’intimité peut être appréhendée de multiples façons et susciter divers points de vue. Une approche aussi bien philosophique, psychologique, historique, sociologique, artistique… que littéraire permettrait en effet de traiter l’intimité sur le monde de l’interdisciplinarité et d’en proposer une définition, si complexe cela puisse paraître.
A travers ces pistes de réflexion non-exhaustives, cet ouvrage se proposera donc comme une ouverture sur la richesse, l’ambiguïté et la polyphonie d’un tel thème.


Les propositions de contribution (Titre, corpus, axe de réflexion) devront être envoyées avant 10 mai 2002 à Lila Ibrahim-Lamrous, (lila.ibrahim@voila.fr) ou à Séveryne Muller (severynem@yahoo.fr) à l’adresse suivante :
Maison de la Recherche (Université Clermont II)
Centre de Recherche sur les Littératures Modernes et Contemporaines (CRLMC),
3 rue Ledru, 63057 Clermont-Ferrand Cedex 1

BIBLIOGRAPHIE

Cinéma :

*Intimité, Patrice Chéreau et Anne-Louise Trividic, 2000.
*Romance, Catherine Breillat, 1998.
*A ma sœur, Catherine Breillat, 1999.
*Ceci est une pipe, Pierre Trividic et Patrick Bernard, 2000.
*La Pudeur et l’impudeur, Hervé Guibert, 1990.
*Intimité, Dominique Moll, 1994.


Œuvres :

*Angot Christine, Les Autres, Fayard, 1997.
*Breillat Catherine, Une vraie jeune fille, Denoël, 2000 (1974).
* Breillat Catherine, L’Homme facile, Denoël, 2000 (1968).
*Calaferte Louis, La Mécanique des Femmes, Gallimard, Folio, 1992.
*Cusset Catherine, Jouir, Gallimard, Folio, 1997.
*Despente Virginie, Mordre au travers, Librio, 1999.
*Ernaux Annie, Passion simple, Gallimard, 1991.
* Ernaux Annie, Se perdre, Gallimard, 2001.
*Fournel Paul, Un Homme regarde une femme, Seuil, 1994.
*Millet Catherine, La Vie sexuelle de Catherine M., Seuil , 2001.

Ouvrages critiques :

Aspects philosophiques, psychologiques et sociologiques
Autrement, n°81, juin 1986, " L’intime ".
Bachelard, La Terre et les Rêveries du Repos, Paris, Corti, 1948.
Baudrillard (Jean), Les Stratégies fatales, Grasset, 1983.
Boutang (Pierre), Ontologie du Secret, PUF, 1973.
Dumont (Louis), Essais sur l’individualisme, Seuil, 1983.
Genèse de la conscience moderne, ss dir. Robert Ellrodt, PUF, 1983.
Goffman (Erving), La Mise en scène de la vie quotidienne, Ed. Minuit, 1973.
Grunberger (Bela), Le Narcissisme, Payot, 1971.
Lavelle (Louis), De l’Intimité spirituelle, Aubier, 1955. Le Moi et son destin, Aubier-Montaigne, 1936.
Foucault (Michel), Histoire de la sexualité, Gallimard (T 1 et 2), 1984, 1984.




Lieux

  • Clermont-Ferrand, France

Dates

  • vendredi 10 mai 2002

Mots-clés

  • Intimité - 20e siècle

Contacts

  • Contact #
    courriel : amdh [at] club-internet [dot] fr
  • Muller Séveryne & Ibrahim Lila ~
    courriel : severynem [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • MULLER #
    courriel : severynem [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pour une définition de l’intimité au XXe siècle… », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 24 avril 2002, http://calenda.org/187151