AccueilS'écrire avec les outils d'aujourd'hui

*  *  *

Publié le samedi 27 avril 2002 par Marin Dacos

Résumé

"S'écrire avec les outils d'aujourd'hui" Vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2002 - Université de Poitiers Maison des sciences de l'homme et de la société La vulgarisation de l'usage des réseaux de communication modernes nous place devant un curieux p

Annonce

"S'écrire avec les outils d'aujourd'hui"
Vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2002 - Université de Poitiers
Maison des sciences de l'homme et de la société

La vulgarisation de l'usage des réseaux de communication modernes nous place devant un curieux paradoxe. D'aucuns observent une régression des performances moyennes des jeunes générations en ce qui concerne la maîtrise de la langue écrite. Télévision, internet et téléphonie mobile sont alors souvent invoqués comme autant de responsables de cet appauvrissement des compétences linguistiques. Dans le même temps, on n'a jamais tant écrit. L'usage de la messagerie électronique internet, des chats, des forums et, peut-être plus encore, celui des mini-messages téléphoniques de type SMS a multiplié les occasions de productions textuelles. Ainsi, les Français échangent-ils chaque jour quelques trois millions de courriers électroniques (mails) et cinq millions de mini-messages (SMS).

S'il apparaît, en conséquence, bien imprudent d'attribuer exclusivement les carences langagières relevées, à l'usage des nouveaux moyens de communication, on ne peut pas ignorer le double rôle joué par ces outils. D'une part, ils agissent comme autant de révélateurs des compétences et pratiques langagières. Les approximations, les maladresses, les erreurs, qu'elles soient lexicales, syntaxiques, grammaticales ou stylistiques apparaissent plus évidentes que jamais. Qui n'a pas reçu de messages électroniques témoignant de ces difficultés ? Il a d'ailleurs été montré que l'on aurait tort d'imputer ces erreurs aux seuls élèves et étudiants au motif qu'ils ne maîtriseraient plus la langue française. Les " adultes " en général et les enseignants en particulier en commettraient également. D'autre part, la nature même des artefacts utilisés impose de nouvelles contraintes qui contribuent à transformer la production verbale. Les formats courts imposés par les mini-messages propres à la téléphonie mobile (160 caractères) sont, par exemple, propices à l'invention de divers types de raccourcis. Un nouveau lexique se construit qui use de divers procédés, se situant délibérément à l'écart de la norme orthographique, comme les syllabogrammes (A+ pour à plus tard), les squelettes consonantiques (tjrs pour toujours) ou les étirements graphiques qui contribuent à rendre compte des intentions communicatives (noooooooooooooooooonnn !!!!!!!!!!!!!!!).

Par ailleurs, on assiste à l'émergence d'une nouvelle rhétorique. Certains diront que l'on ne " s'embarrasse " plus des formules de politesse désuètes qui nuisaient à l'établissement d'un schéma de communication équilibré entre émetteurs et destinataires. Si ces codes ont manifestement changé, ils perdurent sous des formes nouvelles, qu'il est plus que jamais nécessaire de maîtriser. Les imaginer abolis conduit inéluctablement à s'exposer à des erreurs de registres qui seront autant d'indicateurs d'un positionnement culturel et social.

Le traitement de ces dimensions culturelles et sociales devrait être constitutif d'une éducation qui intègre les TIC. Plus qu'une simple formation technique, elle réclame des enseignants une réelle acculturation complétée d'une réflexion critique. La question posée à tous ceux qui se préoccupent d'éducation n'est donc pas seulement celle de l'identification des modifications des pratiques langagières induites par la médiatisation de la communication, c'est aussi, et peut-être surtout, celle concernant les conséquences de ces évolutions sur les démarches d'enseignement et d'apprentissage.

C'est à cette problématique que sont consacrées les quatrièmes rencontres Réseaux humains / Réseaux technologiques. Comme les précédentes, elles sont destinées à un public étendu, réuni par un intérêt partagé pour les usages éducatifs des technologies de l'information et de la communication : professionnels des médias et de la formation, décideurs institutionnels ou politiques, chercheurs, enseignants scolaires et universitaires, étudiants.

Programme


Vendredi 31 mai


14h - 14h30
Accueil des participants Présentation de la problématique des rencontres Présentation des ateliers Jean-François Cerisier (Maître de conférences - UFR Lettres et Langues - Poitiers)

14h30-16h
Atelier 1 - Un forum comme espace d'échange entre étudiants et enseignants de DEUG - Témoin : Jérôme Guerlotte (Professeur - UFR Sciences fondamentales et appliquées - Poitiers) - Animateur : Romuald Brossard (Etudiant DESS IME - Poitiers)
Atelier 2 - Usages de la communication électronique dans la communauté sourde - Témoin : Virginie Torrens (Chef de projet - Cybeosphère) et Jean-François Sicot (Webmestre - Association Deux langues pour une éducation) - Animateur : François Marchessou (Maître de conférences - Poitiers)
Atelier 3 - " Tchater " avec des adolescents - Témoin : Frédéric de Bailliencourt (Webmestre - Kazibao) - Animateur : Jean-François Chazerans (Professeur - Académie de Poitiers)
Atelier 4 - 40 000 enseignants au Café pédagogique - Témoin : Christine Reymond (Membre de l'équipe de rédaction - Le Café pédagogique) - Animateur : Sébastien Brunet (Etudiant - DESS IME - Poitiers)
Atelier 5 - Messageries professionnelles - Témoin : Michel Germain (Directeur d'Arctus et animateur de l'Observatoire de l'intranet en France) - Animateur : Renée Cerisier (Directrice des affaires européennes - Conseil général de la Vienne)

16h-16h30 Pause

16h30 - 18h
Nouveaux médias de communication, nouvelles pratiques langagières
Jacques Anis (Professeur - Paris X)




Samedi 1er juin


9h-9h15
Ouverture Eric Esperet (Président de l'université de Poitiers)

9h15-11h
S'écrire avec les outils d'aujourd'hui - Points de vue croisés
Table ronde et débat animés par Martine Marquilló (Maître de conférences - UFR Lettres et Langues - Poitiers)
- Technologie éducative - Nick Eastmond (Professeur - Logan/Utah Sate University - USA)
- Histoire de l'orthographe - Suzanne Baddeley (Université de Versailles - Saint Quentin en Yvelines)
- Acquisition du système graphique - Jean-Pierre Jaffré (CNRS)
- Sociologie de l'innovation - Patrice Flichy (Professeur - Université de Marne-La-Vallée)

11h-11h15
Pause

11h15-12h
" Ecrire autrement avec des images "
Thierry Smolderen (Scénariste de bandes dessinées - Ecole supérieure de l'image - Angoulême)

12h-13h
Pot de clôture

Lieux

  • Poitiers, France

Dates

  • vendredi 31 mai 2002

Source de l'information

  • Liste H-Français
    courriel :

Pour citer cette annonce

« S'écrire avec les outils d'aujourd'hui », Colloque, Calenda, Publié le samedi 27 avril 2002, http://calenda.org/187160