AccueilFemmes et politique étrangère de la France ( XXe siècle)

*  *  *

Publié le mardi 18 juin 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

Les femmes dans la politique étrangère de la France du XXème siècle : études et témoignages Journée d’études de l’HIRES (centre d’histoire des politiques et des régulations sociales) organisée par Yves Denéchère Samedi 21 septembre 2

Annonce

Les femmes dans la politique étrangère de la France du XXème siècle : études et témoignages

Journée d’études de l’HIRES
(centre d’histoire des politiques et des régulations sociales)
organisée par Yves Denéchère

Samedi 21 septembre 2002
Maison des Sciences humaines, Université d’Angers


Programme



Samedi matin:

Début de la journée d’études à 10 h 00



Introduction:
Pour une étude de la place des femmes dans la politique étrangère de la France


Yves DENÉCHÈRE
Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université d’Angers

A l’aube de la journée d’études, il faut partir du constat que l’histoire des femmes et l’histoire des relations internationales sont deux champs historiques qui s’ignorent. Il s’agit tout d’abord de réfléchir pourquoi et d’avancer des explications. Pourtant, les chantiers de recherches croisant ces deux domaines sont nombreux. On tentera donc d’en définir quelques-uns (personnalités des pionnières, rôle des femmes dans la politique européenne de la France, image de la femme diplomate…) et de proposer une approche méthodologique.




Etre femme de diplomate au début du XXème siècle: pouvoir social et pouvoir d’influence


Isabelle DASQUE
Agrégée d’histoire, pensionnaire à la Fondation Thiers, doctorante à l'Université de Paris IV. Sujet de thèse: histoire sociale et politique d’une élite administrative sous la Troisième République: ambassadeurs et ministres plénipotentiaires

Cette communication propose de s’attacher à l’existence et au rôle des épouses de diplomates dans les ambassades et les légations à la veille de la Grande Guerre. Elle répondra aux questions suivantes: quelles sont les qualités reconnues aux épouses de diplomates et la place qu’on leur réserve? En quoi le rôle social dévolu aux femmes doit servir les intérêts de la France à l’étranger? Quelle a pu être leur participation au travail même des représentants français?



Une timide irruption, les femmes dans la politique étrangère de la France (1919-1945)


Michel MARBEAU
Agrégé d’histoire, professeur à l’Ecole Alsacienne de Paris, spécialiste de l'histoire de la SDN, doctorant en histoire à l’Université de Paris I. Sujet de thèse: le ministère des Affaires étrangères des années noires (1939-1945)

Suzanne Borel est la première femme à entrer dans la carrière en 1930… mais les services extérieurs lui sont interdits. Quelques femmes sont en poste au service français de la SDN ou travaillent à la SDN. Le retard français en ce qui concerne l’accession des femmes à la diplomatie est donc patent. En marge du Quai d’Orsay, des femmes journalistes jouent néanmoins un certain rôle, non pas dans la définition ou la pratique de la politique étrangère de la France, mais dans son analyse. Il s’agit de Geneviève Tabouis et Louise Weiss.



Témoignage: être épouse d’ambassadeur à la fin du XXème siècle


Andrée DORE-AUDIBERT
Présidente de l’Association Nationale des Françaises de l’Etranger (ANFE) et de l’Observatoire Femmes Maghreb-Méditerranée (OFMM); a effectué de nombreuses missions sociales à l’étranger.
Ambassadrice (épouse de l’ambassadeur Jean Audibert) en Autriche, Belgique et Algérie (1984-1992)




DISCUSSION

REPAS

Samedi après-midi:


Jeanne-Paule Sicard, de Washington au Quai d’Orsay (1951-1958


Pierre-François ASTOR
Docteur en histoire, chargé de cours à l’Université de Nice. Thèse soutenue: Jeanne-Paule Sicard (1913-1962), l’anonymat et l’influence en politique

Jeanne-Paule Sicard (1913-1962) s’engage dans les mêmes luttes politiques et intellectuelles que son ami Albert Camus. En 1943, elle rencontre René Pleven à Alger et devient sa collaboratrice. Comme chef de cabinet du président du Conseil, elle participe aux réunions Pleven-Truman à Washington en 1951, non sans susciter l’étonnement des médias américains. Ensuite, on lui reconnaît un rôle non négligeable au sein des cabinets ministériels. De 1952 à 1954, elle intervient dans les questions de défense. En 1958, elle est nommée directrice adjointe au Quai d’Orsay.



Réflexion sur une expérience:
Représenter la France à la Commission de la condition de la femme de l’ONU



Françoise GASPARD
Représentante de la France à la Commission de la condition de la femme de l’ONU
Maîtresse de conférences à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales




DISCUSSION

PAUSE


Les femmes diplomates au Quai d’Orsay


Eva DALAK
Responsable de programme au European Centre for Common Ground, doctorante en sciences politiques à l’Université de Paris I. Sujet de thèse: le rôle des femmes dans la résolution des conflits

Au ministère des Affaires étrangères, les femmes représentent actuellement 54 % des agents de l’Etat. Mais plus on monte dans la hiérarchie, moins on trouve de femmes. Elles sont largement absentes de la prise de décision en politique étrangère. Pourquoi les femmes diplomates sont-elles si peu nombreuses ? S’agit-il de raisons propres à la profession ou à la condition générale des femmes dans la société actuelle? Par ailleurs, Quelle est la particularité, si elle existe, de la participation des femmes à la diplomatie? La communication évoquera également les recherches en cours sur le rôle des femmes dans la résolution des conflits, notamment en Afrique et au Moyen-Orient.


Témoignage d’une femme diplomate depuis trente ans


Elisabeth DAHAN
Ministre plénipotentiaire, conseiller pour les relations internationales au cabinet du Président du Conseil économique et social.
Ambassadeur de France à Sri-Lanka et aux Maldives (1996-2000)



DISCUSSION

CONCLUSIONS

Fin de la journée d’études à 17h15

Lieux

  • Angers, France

Dates

  • samedi 21 septembre 2002

Source de l'information

  • Yves Dnéchère
    courriel : yves [dot] denechere [at] univ-angers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Femmes et politique étrangère de la France ( XXe siècle) », Colloque, Calenda, Publié le mardi 18 juin 2002, http://calenda.org/187241