AccueilLe genre face aux mutations

Le genre face aux mutations

Colloque sur le genre face aux mutations organisé par l'Université Rennes 2

*  *  *

Publié le jeudi 20 juin 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

[Résumé automatique] Jeudi 26 septembre 9h 30. Ouverture du colloque. 10h30 - 12h30 - Des invariants aux prises avec la durée Anne-Marie Sohn (université de Rouen), Chronologie et dialectique entre féminin et masculin (XIX-XXe siècles). Hervé Martin

Annonce

Jeudi 26 septembre

9h 30. Ouverture du colloque.

10h30 - 12h30 - Des invariants aux prises avec la durée

Anne-Marie Sohn (université de Rouen), Chronologie et dialectique entre féminin et masculin (XIX-XXe siècles).

Hervé Martin (université Rennes 2), L’éducation des jeunes filles à Notre-Dame de la Victoire de Morlaix à travers des cahiers de classe (1886-1887) ; archaïsme ou modernité ?

Michelle Zancarini-Fournel (IUFM Lyon), Mixité scolaire (XIX-XXe siècles), lieu de brouillage du Genre ?

Teresa Bertilotti (université d’Essex), " Marianne va faire le shopping " : le Genre face aux mutations du métier d’historien (ne) dans les manuels scolaires.

Débat

14h - 19 h - Normes et ajustements

14h - 16h - L’ajustement des représentations


Bernard Merdrignac (université Rennes 2), Homo et virago : deux reflets de la femme dans l’hagiographie bretonne du haut moyen âge.

Dominique Kalifa (université Rennes 2), Enquête sociale et différence des sexes.

Sylvie Steinberg (université de Rouen) Modélisations savantes de la différence des sexes de la Renaissance au milieu du XVIIè siècle.

Nicole Edelman (université de Paris 10), Hypnose et hystérie : de constants réajustements des catégories femme/homme.

Anne Carol (université de Aix-Marseille 1), La médecine face à la nature féminine : mutations et rémanences.

Florence Vienne (institut Max Planck, Berlin), Andrologie et sciences raciales.

Débat, Pause

16h30 - 19 h - L’invention des normes

Jean-Christophe Cassard (UBO), En Bretagne au Moyen Age, l’impensable sainteté féminine ?

Didier Panfili (Rennes), Femmes et réforme grégorienne en Bas-Quercy et Haut-Toulousain.

Karine Lambert (université de Nice), Genre et transmission du patrimoine face aux mutations sociales et juridiques de l’aire méridionale, XVIII-XIXe siècle.

Ionela Baluta (université de Bucarest), Lois juridiques, lois sociales et identités de genre (seconde moitié du XIXe siècle roumain).

Françoise Fortunet (université de Bourgogne), Regards sur un siècle de législation du travail des femmes. Régime juridique de droit commun ou régime d’exception ?

Débat

Vendredi 27 septembre

9 h30 - 12 h30 -Le Genre face aux guerres


Sophie Cassagnes-Brouquet (université Rennes 2), L’invention d’un nouveau thème iconographique, Les Neuf Preuses, dans le contexte de la Guerre de Cent Ans.

Jacques Solé (université Pierre Mendès France, Grenoble), Les choix et le rôle religieux et politique des femmes de l’aristocratie française à l’époque des guerres civiles du XVIe siècle (1559-1598).

Pause

Jean-Yves Le Naour (université Toulouse Le Mirail), Le héros, la putain et la femme honnête. La Première Guerre mondiale et les mutations du genre.

Didier Guyvarc’h (IUFM de Bretagne), La guerre de 14-18 et les représentations du féminin et du masculin en Bretagne.

Cyril Olivier, Sexualités en recomposition dans la France des années noires. Pratiques et représentations.

Marc Bergère (IHTP-CNRS), Différence des sexes et répression judiciaire pour faits de collaboration : le genre à l’épreuve de l’occupation, approches comparées des deux guerres mondiales.

Débat

Après-Midi, deux ateliers en parallèle

14 h30 - 18 h 30 - Atelier 1 : Crises et révolutions

Nicole Dufournaud (EHESS), Les femmes face aux mutations économiques, politiques, religieuses et juridiques dans le duché de Bretagne au XVIe siècle.

Eliane Viennot (université de Saint-Etienne), L’invention de la loi salique et ses répercussions sur la scène politique de la Renaissance.

Luisa Accati (université de Trieste), Le fils célibataire et le fils marié : le pape, le roi et leurs mères au XVIIe siècle.

Fanny Cosandey (Paris), Les femmes en monarchie : épouses ou héritières.

Pause

Darline Levy (université de New-York), Confusion de genre, identité citoyenne et droits politiques dans le " théâtre de justice " du Paris pré-révolutionnaire.

Philippe Corno (université Rennes 2), Hommes et femmes face au divorce dans le théâtre révolutionnaire : une redéfinition de la différenciation sexuelle .

Jacques Guilhaumou (CNRS, Marseille), L’exclusion des femmes du savoir politique pendant le Révolution française : de la vérité (Sieyès) à l’apparence.

Gwénaël Murphy (EHESS), Mariage des religieuses pendant la Révolution.

Martine Lapied (université d’ Aix-Marseille 1), La fanatique révolutionnaire, réalité ou représentation ?

14h30 - 18 h 30 - Atelier 2 : Le Genre face aux situations inédites

Monica Raisa Schpun (université de Milan), Le sexe de la ville, urbanisation et codes sexués à Sao Paulo dans les années 1920.

Christophe Granger (université de Paris 1), Le genre prend-il des vacances ? Visions et divisions sexuelles face aux mutations du temps libre (1950-1975).

Martine Cocaud (université Rennes 2), Mutations technologiques, profils professionnels et féminité chez les agricultrices.

Pause

Joana Maria Pedro (université fédérale de Santa Catarina, Brésil), Contraception et changement de genre : Brésil/France (1960-1970).

Laurence Tain (université de Lyon 2), Sexe, techniques et reproduction : nouvelles figures d’hommes et de femmes.

Philippe Charrier (université Pierre Mendès-France, Grenoble), Genre et mutation dans le domaine professionnel : le cas des sages femmes hommes.

Débat

Samedi 28 septembre

9h30 - 12 h - Le Genre face aux mutations culturelles


Claudie Martin-Ulrich (université de Pau et des pays de l’Adour), Des princesses et des hommes de lettres à la Renaissance : des affinités électives ?

Catherine Goldstein (université de Paris Sud), Genre des mathématiques, genre des textes au XVIIe siècle.

Isabelle Brouard (université Rennes 2), Accès des femmes au monde littéraire et à l’écriture au XVIIIe siècle.

Michèle Riot-Sarcey (université de Paris 8), Le féminin dans les discours politiques et littéraires de la première moitié du XIXè siècle, un genre très singulier.

Débat.
Conclusion du colloque.

Lieux

  • Rennes, France

Dates

  • jeudi 26 septembre 2002

Mots-clés

  • Genre, mutation, femme

Contacts

  • Anne-Marie Houillere
    courriel : anne-marie [dot] houillere [at] uhb [dot] fr

Source de l'information

  • Martine Cocaud
    courriel : martine [dot] cocaud [at] uhb [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le genre face aux mutations », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 20 juin 2002, http://calenda.org/187243