AccueilSciences et arts à Rome

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    Sciences et arts à Rome

    La Trinité-des-Monts dans la république romaine des sciences et des arts

    *  *  *

    Publié le mardi 16 juillet 2002 par Natalie Petiteau

    Résumé

    Journée d'études organisée par l'Ecole Française de Rome et le centre Alexandre Koyré Ecole française de Rome 62, place Navone Présentation La Rome des années 1630 est une ville en profonde mutation, sur le plan architectural comme intellec

    Annonce

    Journée d'études organisée par l'Ecole Française de Rome et le centre Alexandre Koyré


    Ecole française de Rome
    62, place Navone


    Présentation

    La Rome des années 1630 est une ville en profonde mutation, sur le plan architectural comme intellectuel: une Urbs qui continue à attirer l’Europe savante, qui abrite des trésors de l’art mais aussi de la science, où la Compagnie de Jésus occupe une place visible, mais non plus unique comme ce fut le cas dans le demi-siècle précédent.
    La culture française y est présente à travers certains de ses plus prestigieux artistes ou savants, ceux qui appartiennent aux clientèles des grandes familles d’Eglise. Poussin et Naudé se côtoient dans le cercle des Barberini, d’autres sont plus proches des Pamphili, comme Maignan, le savant minime lié à Borromini. Grâce à lui notamment, dans cette Rome des années 1630, la Trinité-des-Monts devient un des hauts lieux de la vie scientifique, d’une vie scientifique qui survit au procès de Galilée et se poursuit au cúur des Lumières, avec des figures comme celle de Jacquier.
    Les travaux actuellement en cours sur la culture scientifique romaine de l’époque moderne sont encore rares et peu attentifs à la place qu’y ont occupée les ordres religieux. C’est pourquoi un programme de recherche de la section d’histoire moderne et contemporaine de l’Ecole française de Rome est consacré à la science dans la Rome moderne. La journée d’études sur les Minimes entre XVIIe et XVIIIe siècle constitue un volet de ce dossier qui s’inscrit aussi dans le prolongement des manifestations culturelles organisées à l’occasion de la restauration du couvent.
    L’objectif de cette rencontre est de favoriser l’échange entre chercheurs italiens et français, entre l’Ecole française de Rome et les autres partenaires de la communauté scientifique, en vue de dresser un état des travaux en cours et de dégager les perspectives de recherche qu’offre l’étude de nouvelles sources, romaines ou non, sur la participation des hommes de la Trinité-des-Monts à la république romaine des sciences et des arts.


    Coordination : Antonella Romano



    Programme

    Lundi 9 septembre 2002
    9 h.


    Ouverture: André Vauchez (Ecole française de Rome)

    Introduction: Pascal Dubourg Glatigny (CNRS, Centre Alexandre Koyré, Paris), Marianne Le Blanc (Université de Paris X-Nanterre), Antonella Romano (CNRS, Centre Alexandre Koyré, Paris)

    Présidence: Paula Findlen (Stanford University)

    Un centre de production et d'échange scientifique


    Rocco Benvenuto (Scuola Apostolica - Santuario S. Francesco di Paola, Paola), La chiesa ed il convento di Trinità dei Monti nella prima metà del XVII sec.

    Marie-Elisabeth Boutroue (CNRS, IRHT, Paris), Les manuscrits de la Trinité-des-Monts à Saint-Louis-des-Français.

    Federica Favino (Istituto Universitario Suor Orsola Benincasa, Napoli), Docenti della Trinità dei Monti : i minimi alla Sapienza.

    Laurent-Henri Vignaud (Université de Bourgogne, Dijon), La mutation de la curiosité de Plumier des mathématiques vers la botanique.

    Antonella Romano (CNRS, Centre Alexandre Koyré, Paris), Minimi e gesuiti : due vie per la scienza in ambito cattolico romano?


    Discussion

    Lundi 9 septembre 2002
    15 h.

    Présidence: Claudia Conforti (Università di Roma "Tor Vergata")


    Entre science et art


    Didier Bessot (IREM de Basse-Normandie), Synthèse et développement des techniques d'anamorphoses au XVIIe siècle: les traités du père Jean-François Niceron (La perspective curieuse, 1638,Thaumaturgus opticus, 1646).

    Pascal Julien (Université d'Aix-Marseille I), Anamorphoses et visions miraculeuses du Père Maignan.

    Cristina Càndito (Università di Genova), Corrispondenze ottico-prospettiche tra le opere di Maignan e Borromini a Palazzo Spada.

    Marianne Le Blanc (Université de Paris X-Nanterre), Pascal Dubourg Glatigny (CNRS, Centre Alexandre Koyré, Paris), Les Pères Jacquier et Le Sueur et les débats sur la stabilité de la coupole de Saint Pierre au XVIIIe siècle.

    Discussion

    Conclusion

    Tullio Gregory
    (Università di Roma "La Sapienza")

    Lieux

    • Rome
      Rome, Italie

    Dates

    • lundi 09 septembre 2002

    Contacts

    • Catherine Garbin
      courriel : secrmod [at] ecole-francaise [dot] it

    URLS de référence

    Pour citer cette annonce

    « Sciences et arts à Rome », Colloque, Calenda, Publié le mardi 16 juillet 2002, http://calenda.org/187274