AccueilRéseaux économiques et processus de construction européenne

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    Réseaux économiques et processus de construction européenne

    Le rôle des réseaux patronaux, syndicaux, industriels et monétaires dans l'histoire de la construction européenne

    *  *  *

    Publié le vendredi 02 août 2002 par Natalie Petiteau

    Résumé

    LES RESEAUX ECONOMIQUES DANS LES PROCESSUS DE CONSTRUCTION EUROPEENNE Le colloque se propose d’étudier le rôle des réseaux économiques dans la construction européenne. La période d’observation retenue pour ces trois journées de travail couvre suc

    Annonce

    LES RESEAUX ECONOMIQUES DANS LES PROCESSUS DE CONSTRUCTION EUROPEENNE

    Le colloque se propose d’étudier le rôle des réseaux économiques dans la construction européenne. La période d’observation retenue pour ces trois journées de travail couvre successivement les années 1930, essentielles en ce qu’elles s’avèrent de plus en plus avoir été celles de la formation et des expériences pour de nombreux responsables de l’après-guerre, la période de la Seconde Guerre mondiale, temps de l’action, de la réflexion et des rencontres décisives, et la seconde moitié du XXème siècle en tenant toutefois compte des contingences heuristiques d’usage.

    La notion même de réseaux, particulièrement fructueuse pour développer une approche pertinente des réalités de la construction européenne, semble injustement méconnue, tout particulièrement en ce qui concerne les réseaux économiques et monétaires. Divers travaux historiques récents ont pourtant montré que les hommes qui interviennent dans les processus de construction européenne appartiennent souvent à des réseaux plus ou moins structurés ou avoués. Mobilisés par un objectif commun, ces acteurs économiques tissent entre eux des relations pouvant être fondées sur des convictions et des expériences communes, sur des origines sociales similaires, sur un même parcours scolaire et professionnel ou, plus simplement, sur des intérêts partagés. Aussi bien, ces associations, qui peuvent être informelles et officieuses, voire même secrètes, constituent apparemment des lieux où se forment et s’échangent les idées mais aussi des relais ou des leviers susceptibles d’exercer une influence sur le cours des événements.

    Pour mettre en lumière ces réseaux économiques et monétaires, nous avons relevé quelques « case studies » particulièrement révélateurs au sein des milieux patronaux, syndicaux, industriels (la sidérurgie, la chimie et l’automobile) et monétaires européens.



    Les réseaux économiques dans les processus de construction européenne

    Mercredi 16 octobre 2002


    8h45 : Accueil
    9h : Début du colloque
    Discours de bienvenue par Herman De Croo, Président de la Chambre des Représentants
    Ouverture du colloque par D. Antonio Ventura Diaz Diaz, Directeur de la Fondación Academia Europea de Yuste ou par le Professeur Gilbert Trausch, Centre d’études et de recherches Robert Schuman, Luxembourg

    9h30 : Début de la première session

    Réseaux et formations initiales – Président de séance : Michel Dumoulin (Université catholique de Louvain)

    Exposé introductif par Felice Dassetto (Université catholique de Louvain) : “Méthodologie et Historiographie”

    - Olivier Dard (Université Paris X) : “Les réseaux technocratiques français face aux processus de construction européenne des années trente aux années cinquante”
    - Giuliana Gemelli (Università di Bologna) : “The role of foundations (European and American) in the creation of scientific and intellectual networks : a long term analysis”
    - Daniela Preda (Università di Genova) : “Résistance et “confino” : les réseaux de formation européenne. Le cas italien”

    12h30 : Fin de la première session
    14h : Début de la deuxième session

    Réseaux sectoriels : étude autour de la sidérurgie (1re partie) – Président de séance : Eric Bussière (Université Paris IV)

    - Clemens A. Wurm (Humboldt Universität zu Berlin) : “The position adopted by the West European steel industry and its networks with regard to the United Kingdom (1924-1939)”
    - Charles Barthel (Centre d’études et de recherches Robert Schuman, Luxembourg) : “Emile Mayrisch et les dirigeants de l’Arbed entre la Belgique, la France et l’Allemagne : rivalités et complicités (1918-1925)”
    - Françoise Berger (Université Paris I) : “Les réseaux de l’industrie sidérurgique pendant les années 30. Deux exemples croisés”

    Réseaux sectoriels : étude autour de la sidérurgie (2e partie) – Président de séance : Etienne Davignon (Société Générale de Belgique)

    - René Leboutte (University of Aberdeen) : “L’industrie sidérurgique belge et ses réseaux dans les années cinquante”
    - Paolo Tedeschi (Università di Brescia): “La Falck et les réseaux économiques en Lombardie”

    17h30 : Fin de la deuxième session

    Clôture de la journée : Philippe Busquin (Commission européenne) : “Le rôle des réseaux de scientifiques dans l’émergence d’un espace européen de la recherche”

    Jeudi 17 octobre 2002

    8h45 : Accueil
    9h15 : Début de la troisième session

    Réseaux sectoriels : l’industrie de transformation – Président de séance : Werner Bührer (Technische Universität München)

    - Jean-François Eck (Université Lille III) : “Entre compétition et coopération : les contacts entre groupes de l’industrie chimique français et allemands de 1945 à la fin des années 1960”
    - Marine Moguen-Toursel (Université catholique de Louvain) : “Les structures de coordination de l'industrie automobile en Europe après la mise en œuvre du Traité de Rome”
    - Pascal Deloge (Université catholique de Louvain) : “Mars et Mercure, lieu de rencontre entre les élites de l'armée, l'état et de l'entreprise”

    Patronat et syndicats après 1945 – Président de séance : Jean-François Eck (Université Lille III)

    - Matthias Kipping (Universitat Pompeu Fabra), Neil Rollings (University of Glasgow) : “Networks of peak industrial federations at the early stages of European integration – the Council of European Industrial Federations (CEIF) and the Council of the Directors of European Industrial Federations (CDEIF)”
    - Pierre Tilly (Université catholique de Louvain) : “Un syndicaliste belge, directeur de presse, André Renard, de l’entreprise à l’OIT : comment être un homme de réseau et d’influence du terrain local au niveau international ?”
    - Sylvain Schirmann (Université de Metz) : “Le conseil syndical interrégional Saar-Lor-Lux : un coin d’Europe syndicale en marche ?”

    12h30 : Fin de la troisième session
    14h : Début de la quatrième session

    Milieux économiques institutionnels – Président de séance : Jean Godeaux (Société Générale de Belgique et Banque Nationale de Belgique)

    - Olivier Feiertag (Université Paris X) :“La contagion des idées de Pierre Quesnay”
    - Lubor Jilek (Institut européen de l’Université de Genève) : “Raisonnement économique transnational au secrétariat de la SDN”
    - Werner Bührer (Technische Universität München) : “La naissance de l’O.E.C.E.”
    - Thierry Grosbois (Université catholique de Louvain) : “Le rôle des réseaux dans la stratégie européenne des multinationales”
    - Bent Boel (Aalborg Universitet) : “Le rôle de l’Agence européenne de productivité dans la constitution de réseaux économiques”

    17h30 : Fin de la quatrième session

    Présentation du projet European NAvigator (ENA)

    Vendredi 18 octobre 2002

    8h45 : Accueil
    9h15 : Début de la cinquième session

    Robert Triffin et les milieux monétaires (1ère partie) – Président de séance : Alexandre Lamfalussy (Université catholique de Louvain)

    - Bernard Snoy (Banque européenne de reconstruction et de développement) : “Le parcours de Robert Triffin”
    - Jacob J. Kaplan (Yale University): “Networks and Institutions in the Origins and Operations of the European Payments Union”
    - Jérôme Wilson (Université catholique de Louvain) : “Le Groupe de Bellagio”
    - Valérie Aubourg (École Normale Supérieure) : “Le Groupe de Bilderberg : fonctionnement et évolution jusqu’au milieu des années 60”

    14h : Suite de la cinquième session

    Robert Triffin et les milieux monétaires (2e partie) – Président de séance : Nicolas Krul (Adviser to transnational investment institutions)

    - Ivo Maes (Banque Nationale de Belgique) et Erik Buyst (Katholieke Universiteit Leuven) : “La Commission des Communautés européennes”
    - Piet Clement (Banque des Règlements Internationaux) : “Central bank cooperation at the Bank for International Settlements. A clearing house of financial ideas”
    - Barbara Curli (Università di Firenze) : “Les milieux monétaires italiens et l'intégration européenne”
    - Marcelino Oreja (Fondación Academia Europea de Yuste) : "Les milieux économiques et financiers espagnols et l'adhésion de l'Espagne à la Communauté européenne" (sous réserve)
    - Katrin Rücker (Institut d’Etudes Politiques de Paris/Philipps-Universität Marburg) : “The postwar economic and monetary “milieux” and the first European Enlargement (with a special focus on France, Germany and Britain)”

    Clôture de la journée : Alfonso Iozzo (Administrateur-Délégué du Groupe San Paolo IMI)

    17h : Fin de la cinquième session
    Conclusions du colloque - Michel Dumoulin (Université catholique de Louvain)



    Le Colloque est organisé par le GEHEC (Groupe d’étude Histoire de l’Europe contemporaine)

    Le GEHEC a été créé en 1987. Lieu consacré à l’histoire de la construction européenne, il a d’abord visé à coordonner les travaux d’étudiants de licence portant sur l’histoire européenne après 1945 ainsi que les recherches de jeunes licenciés. Dès son origine, le GEHEC a poursuivi d’autres objectifs parmi lesquels l’organisation de colloques et de séminaires, la publication de travaux et de documents et la collecte d’archives. Le GEHEC est lié à la Chaire Jean Monnet d’histoire de l’Europe contemporaine qui, dans le cadre du département d’histoire et de l’Institut d’études européennes, dispense un enseignement en matière d’histoire de l’Europe.

    Dans le domaine de la recherche, plusieurs doctorats sont actuellement en cours. Le GEHEC encadre également le suivi de mémoires de licence consacrés aux questions européennes. Plus d’une quarantaine ont déjà été soutenus. Le GEHEC entreprend aussi des recherches à la demande d’institutions, d’associations, de sociétés ou de personnes privées. Le GEHEC est en même temps associé à des projets de recherche transnationaux comme le programme international de recherche «Les identités européennes au XXe siècle. Diversités, convergences et solidarités» animé par Robert FRANK (Paris I).
    Depuis 1987, le GEHEC a organisé, seul ou en collaboration avec d’autres groupes ou institutions, une dizaine de colloques et séminaires dont les actes font l’objet d’une publication. Il accueille également les dons et dépôts d’archives de personnes et d’institutions privées qu’il met à la disposition des chercheurs. De plus, sous l’impulsion du GEHEC, plusieurs institutions universitaires et centres de recherche, constitués sous le label «EUROCLIO», élaborent un Répertoire permanent des sources et de la bibliographie relatives à l’histoire de la construction européenne.

    Enfin, le GEHEC est actif dans le domaine de la publication. Des travaux de fin d’études en matière européenne ont été publiés dans la collection Histoire de la construction européenne . Par ailleurs, depuis 1993, les éditions Peter Lang (Berne) publient les collections EUROCLIO, Études et documents et EUROCLIO, Références. À ce jour, cette collection compte une vingtaine de publications. Le GEHEC coordonne également, sur internet, la publication d’une bibliographie courante consacrée à l’histoire de la construction européenne (http://www.euro.ucl.ac.be/euro/home_iee.html).

    Les membres du GEHEC sont: Béatrice BENFARES-RÖH, Luc BLANCHART, Jan Willem BROUWER, Yves CONRAD, Pascal DELOGE, Etienne DESCHAMPS, Geneviève DUCHENNE, Vincent DUJARDIN, Michel DUMOULIN, Thierry GROSBOIS, Catherine HOREL, Marine MOGUEN, Gilbert NOËL, Daniel ROCHAT, Hubert ROLAND, Pierre TILLY, Nathalie TOUSIGNANT, Arthe VAN LAER et Jérôme WILSON.

    Lieux

    • Bruxelles, Belgique

    Dates

    • mercredi 16 octobre 2002

    Mots-clés

    • réseaux, construction européenne, intégration européenne, économie

    Contacts

    • Mlle Arthe VAN LAER- Institut d'études eutropéennes (Université catholique de Louvain) ~
      courriel : vanlaer [at] euro [dot] ucl [dot] ac [dot] be

    URLS de référence

    Source de l'information

    • Etienne Deschamps
      courriel : etienne [dot] deschamps [at] cvce [dot] lu

    Pour citer cette annonce

    « Réseaux économiques et processus de construction européenne », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 02 août 2002, http://calenda.org/187283