AccueilCitoyenneté, empires et mondialisation

Citoyenneté, empires et mondialisation

Colloque interdisciplinaire et international organisé par le CRCEMC
(Centre de recherche sur les civilisations étrangères dans le monde contemporain)

*  *  *

Publié le mardi 13 août 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

Université Blaise Pascal à Clermont-Ferrand – Les 26-27-28 septembre 2003 La première étape de cette « mondialisation » qu’Alan Cairns appelle ‘Globalisation I » s’est d’abord constituée par l’extension de petits Etats, grâce à l’annexion d’autres E

Annonce

Université Blaise Pascal à Clermont-Ferrand – Les 26-27-28 septembre 2003


La première étape de cette « mondialisation » qu’Alan Cairns appelle ‘Globalisation I » s’est d’abord constituée par l’extension de petits Etats, grâce à l’annexion d’autres Etats (régions, comtés, etc.) limitrophes. Nous nous interrogerons sur le processus d’annexion et sur le statut des nouveaux Sujets de ces Etats-nation en formation, leurs rapports avec le nouvel Etat central, avec ses Sujets, etc. Ces nouveaux Etats s’étendent ensuite hors de leurs frontières, au-delà des mers, à la recherche de marchés, d’espace pour leur population, etc. Comment se sont déroulées les premières rencontres entre Européens et autochtones ? Comment s’est faite la transition vers la colonisation et quelle a été l’évolution des rapports entre colons et autochtones, entre colons, esclaves d’importation et autochtones ?
Le second mouvement de cette colonisation, « Globalisation II », pourrait s’intituler «El retorno de los galeones » (Le retour des galions). En effet, après avoir longtemps été réduits au silence, les peuples colonisés – et les peuples déportés – ont réussi à rompre ce silence et à acquérir leur indépendance. Comment cette indépendance a-t-elle été acquise (luttes armées, compromis, alliances) ? Quelle a été l’attitude des élites européennes par rapport à ces luttes, etc. L’indépendance acquise, la phase B de Globalisation II s’est mise en marche avec l’émigration massive d’anciens colonisés vers les métropoles qui les avaient colonisés. Nous nous intéresserons à l’émigration elle-même ; à l’accueil des émigré-e-s, à leur statut par rapport à l’Etat, à leurs rapports avec la population autochtone européenne et leur apport à la société d’accueil. La décolonisation des peuples autochtones est-elle possible lorsqu’ils sont devenus minoritaires dans les ex-colonies à majorité importée d’Europe?
On pourrait imaginer, après l’implosion des Empires, une Globalisation III, c’est à dire l’affirmation de pôles régionaux se constituant en nouvelles entités politiques ; certaines, telle l’Union Européenne, dans un dépassement de l’Etat-nation, d’autres au contraire, se restructurent en Etats plus petits (Russie, etc.). Ces nouvelles entités héritent des effets de Globalisation I et de Globalisation II. Qu’en font-elles ? Plus précisément, qui peut espérer en être citoyen-ne ? Quelles sont les modalités de l’inclusion/exclusion prévues?

Ce colloque concerne les grands empires européens. La périodisation de Globalisation I dépend des empires. Celle de Globalisation II se situe aux lendemains de la Deuxième guerre mondiale. Celle de Globalisation III est plus récente.

Les intervenant-e-s sont invités à explorer les théories de la colonisation, de la décolonisation, du post colonialisme ; celles de l’identité – des identités – de l’intégration « républicaine » ou « libérale », des « communautarismes» et des « multiculturalismes ». Seront prises en considération, dans la mesure du possible, les catégories de « classe », de « genre » et d’ « ethnicité ».

Langues de travail : anglais, français, espagnol. Il n’y aura pas de traduction.
Durée des interventions : 30mn.

Envoyez vos propositions avant le 15 novembre 2002 à M. Spensky (martine@easynet.fr) CRCEMC, Maison de la Recherche, 4 rue Ledru – 63.000 Clermont-Ferrand -

Lieux

  • Clermont-Ferrand, France

Dates

  • vendredi 15 novembre 2002

Contacts

  • M. Spensky
    courriel : martine [at] easynet [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Citoyenneté, empires et mondialisation », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 août 2002, http://calenda.org/187284