AccueilArchives, Archivistes, Archivistique

Archives, Archivistes, Archivistique

Archives, Archivistes, Archivistique dans l'Europe du Nord-Ouest (de l'Antiquité à nos jours) entre Gouvernance et Mémoire

*  *  *

Publié le vendredi 13 septembre 2002 par François Ploux

Résumé

Le projet scientifique de ce colloque co-organisé par le Groupe régional Nord-Pas-de-Calais - Picardie de l'Association des Archivistes français et le CRHEN-O repose sur une démarche pluridisciplinaire mêlant archivistes et universitaires, professio

Annonce

Le projet scientifique de ce colloque co-organisé par le Groupe régional Nord-Pas-de-Calais - Picardie de l'Association des Archivistes français et le CRHEN-O repose sur une démarche pluridisciplinaire mêlant archivistes et universitaires, professionnels et utilisateurs, aux liens naturellement étroits et aux finalités complémentaires. Il s'intègre également à la commémoration du centenaire de l'Association des Archivistes français.

Les interventions couvriront une période chronologique, allant du haut Moyen Âge à nos jours - les apports de l'archéologie peuvent amener à reculer le terminus a quo à l'Antiquité tardive -, et un espace géographique comprenant les régions du nord-ouest de la France (Nord - Pas-de-Calais, Picardie, Normandie), la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, le nord de l'Allemagne, le Danemark, la Finlande, la Suède, la Norvège, l'Islande, le Royaume-Uni et l'Irlande. Dans cet espace sans cohérence historique apparente se sont tissés des liens politiques à géométrie variable et des relations économiques polymorphes, dont l'Union européenne forme la dernière représentation.

Par leur richesse ou par leur indigence, les archives sont le témoin privilégié du rapport entre l'espace et le temps, du flux et du reflux des activités et de l'autorité, mais aussi de la relation indéfectible entre la gouvernance et la mémoire. L'histoire de l'archivistique reste encore à écrire afin d'offrir aux chercheurs et aux usagers des clés d'accès à la mémoire qui éclaireront le contexte comme le contenu du matériau produit, transmis et exploité.

Trois thèmes seront tour à tour analysés, qui permettront d'appréhender dans leur dimension historique l'objet - les archives - issu de l'action des structures et des individus qui le génère ; l'agent - les archivistes - qui veille à la pérennité de la mémoire ; l'action pour la diffusion - l'archivistique - fondée sur une discipline dont les principes se sont progressivement forgés.

Le pré-programme qui suit propose, pour chacun de ces trois axes, des thèmes et des pistes possibles de recherche que nous diffusons sous forme d'appel à communication.




LES ARCHIVES

Les fonds d’archives : universalité et diversité
Les archives sont à la fois support et témoin de l’activité humaine et se structurent de manière organique. Il conviendra de présenter un panorama aussi exhaustif, ou du moins aussi représentatif, que possible des fonds et de leur articulation, qu’ils soient publics ou privés, collectifs, individuels ou familiaux, administratifs, religieux ou d’entreprises. Leur nature et la représentation qui en est faite dans le discours scientifique et littéraire mais aussi dans l’historiographie seront évoquées, ainsi que la question des supports et des techniques.

Les institutions détentrices
Les archives sont produites et conservées par une ou plusieurs institutions. Il s’agira de dresser un état des lieux archivistiques dans l’espace et dans le temps en le confrontant aux réalités administratives et institutionnelles, d’en mesurer l’importance et de mettre en lumière la complexité et l’évolution des relations entre producteurs et dépositaires.

Les utilisateurs : exclusivité et transparence
Les archives ont une double destination. On leur attribue traditionnellement une " valeur primaire " qui est celle des usages pour lesquels elles ont été produites et une " valeur secondaire " que les documents acquièrent quand ils servent à d’autres fins, comme la recherche historique. Il conviendra de présenter et de quantifier les publics dans leur diversité et leurs attentes en appréhendant dans le temps la notion de " publics nouveaux ".


LES ARCHIVISTES

Les profils : de l’administrateur-archiviste à l’archiviste manageur
Des figures symboliques pourront être mises en exergue pour rendre compte de l’évolution de la profession, de son statut et de sa fonction, ce qu’attestent les notions d’" administrateur-archiviste ", d’" archiviste professionnel ", " éclairé ", " missionnaire " ou " bénévole ", d’" archiviste historien " et depuis peu d’archiviste manageur. La féminisation de la profession fera l’objet d’une attention particulière. Il conviendra enfin de présenter le personnel des archives dans sa diversité et sa spécificité.

La formation : du gardien des titres à l’archiviste
La fonction d’archiviste requiert une culture d’" honnête homme " et un savoir-faire. En insistant sur les solutions apportées à cette double exigence de formation administrative générale et de connaissances scientifiques, il s’agira de décrire l’émergence des formations spécialisées et leurs contenus, après avoir évoqué les pratiques antérieures de la transmission de ce savoir-faire.

La représentation : images et stéréotypes

L’archiviste est souvent caricaturé comme en témoignent les représentations dont il est l’objet dans la littérature, la peinture, le cinéma ou la bande dessinée. Il conviendra de confronter cette image au regard qu’il a de lui-même et que lui portent l’administrateur, l’historien, le généalogiste et tous ses interlocuteurs. Les dossiers de carrière ainsi que la littérature professionnelle et les préoccupations qu’elle véhicule peuvent à cet égard servir d’indicateurs.


L’ARCHIVISTIQUE

Expérimenter et réglementer : les principes et la pratique
L’archivistique s’est élaborée de manière pragmatique et a connu une large diffusion grâce aux manuels, en particulier celui de Muller, Feith et Fruin publié en 1898 à Groningue, et à la littérature professionnelle. On étudiera la genèse et le développement d’une science, son rapport à la réglementation émanant des pouvoirs et ses liens avec les grands courants de pensée depuis les Lumières. Ses principes seront confrontés à la diplomatique, aux sciences auxiliaires de l’histoire et à l’historiographie moderne. On s’attachera également à discerner les cheminements des influences des diverses doctrines entre pays et régions dans l’Europe du Nord-Ouest ainsi que le poids de la coopération internationale.

Collecter et traiter : les opérations
La mise à disposition des documents nécessite un certain nombre d’opérations dont la collecte est le préalable et le traitement la clef de voûte. Évaluation, tri, élimination, classement, cotation, description, analyse et indexation permettent de produire et de diffuser plus largement grâce aux nouvelles technologies de l’information " les boussoles des archives " que sont les inventaires, les éditions critiques de documents et leur reproduction.


Protéger et conserver : les contenants

Les bâtiments d’archives, le mobilier et le conditionnement des documents sont les garants de l’intégrité matérielle des archives et de leur pérennité. Il conviendra d’insister sur l’émergence d’un concept de " spécificité fonctionnelle " et en particulier sur sa traduction dans les programmes architecturaux. La question des conditions, des moyens et des techniques de conservation des documents, des méthodes de protection, de restauration et de substitution sera évoquée à la lumière des préoccupations des archivistes et des attentes des publics.



Le colloque fera l’objet d’une publication coéditée par l’Association des Archivistes français et le Centre de Recherche sur l’Histoire de l’Europe du Nord-Ouest

Lieux

  • Roubaix, France

Dates

  • vendredi 31 janvier 2003

Contacts

  • Martine Aubry
    courriel : aubry [at] univ-lille3 [dot] fr
  • Vincent DOOM
    courriel :

Pour citer cette annonce

« Archives, Archivistes, Archivistique », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 13 septembre 2002, http://calenda.org/187337