AccueilProcès et procédures du XIIè au XVè siècle

SéminaireNon classée

Dates

Catégories

    *  *  *

    Publié le jeudi 26 septembre 2002 par Natalie Petiteau

    Résumé

    Séminaire de Jacques Chiffoleau à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Séminaire de Paris Le 2ème et le 4ème jeudi de chaque mois, de 17h à 19h, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris, salle 2 Calendrier : les 14 novembre, 28 novembre,

    Annonce

    Séminaire de Jacques Chiffoleau à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

    Séminaire de Paris

    Le 2ème et le 4ème jeudi de chaque mois, de 17h à 19h, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris, salle 2

    Calendrier : les 14 novembre, 28 novembre, 12 décembre 2002 et 9 janvier, 23 jan-vier, 13 février, 27 février, 13 mars, 27 mars, 10 avril, 24 avril, 22 mai, 12 juin 2003

    Ces dernières décennies l’histoire de la criminalité ou l’étude des modes de résolution des conflits, qui ont pleinement profité des apports de la sociologie et de l’anthropologie, ont davantage retenu l’attention des historiens que l’analyse détaillée des formes processuelles, que l’histoire de la procédure elle-même. En s’appuyant sur un large bilan historiographique, on voudrait ouvrir une enquête de longue haleine sur ce thème, qui s’appuiera autant sur la lecture des actes de la pratique (procès-verbaux des interrogatoires inquisito-riaux du XIIIè siècle, actes du procès criminel ordinaire de Lorenzo Burbassi - Avignon, 1336 - et du procès extraordinaire de Gilles de Rais - Nantes, 1440) que sur l’examen des productions abondantes des glossa-teurs et des jurisperiti (sommes, ordines, tractatus, consilia). Elle se concentrera sur l’analyse de la procé-dure pénale sans perdre de vue la procédure civile. Plusieurs points retiendront l’attention : la chronologie et les effets de l’introduction du droit savant dans les modes traditionnels de résolution des conflits, les rapports accusatoire/inquisitoire, les relations ordinaire/extraordinaire et bien entendu le rôle spécifique de la procédure dans la construction des liens politiques et sociaux. En s’appuyant sur des travaux récents, et avant de s’intéresser ultérieurement à la construction de la fama, à l’introduction de l’instance, aux problèmes de la qualification, on fera le point cette année sur les formes et la place de l’aveu dans les pratiques judiciaires de la fin du Moyen Age et l’on s’interrogera sur les liens entre les différentes formes (judiciaires, mais aussi administratives, pastorales, intellectuelles, etc.) de l’inquisitio entre le XIIè et le XVè siècle.



    Ateliers
    Des séances d’ateliers (par demi-journée ou journée entière) seront organisées à Paris (lecture et commentaire d'actes de la pratique, procès-verbaux d'interrogatoires, etc.) et à Lyon (initiation au droit savant, XIIè-XVè siècle, lecture et commentaire des œuvres de glossateurs). Elles permettront de faire le point sur les thèses en cours (sous la forme d'exposés ou de tables rondes). Les dates en seront fixées ultérieurement.


    Nota : la connaissance du latin est très vivement souhaitée. Son apprentissage est possible à Lyon comme à Paris. Les étudiants en DEA sont tenus de suivre les enseignements de paléographie et d’ecdotique dispensés dans le cadre du GAHOM (Paris) ou du CIHAM (Lyon)



    Lieux

    • Paris, France

    Dates

    • jeudi 14 novembre 2002

    URLS de référence

    Pour citer cette annonce

    « Procès et procédures du XIIè au XVè siècle », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 26 septembre 2002, http://calenda.org/187387