AccueilBrésil terre d'avenir

SéminaireNon classée

Dates

Catégories

    *  *  *

    Publié le jeudi 14 novembre 2002 par Jean-Pierre Masse

    Résumé

    L'IHEAL propose de développer cette année 2002-2003 un cycle de débats et de réflexions sur le Brésil contemporain. Ce cycle “Brésil” entend offrir à un public large l'accès à des analyses originales concernant ce pays, éternelle “terre d'avenir”, qui s'a

    Annonce

    L'IHEAL propose de développer cette année 2002-2003 un cycle de débats et de réflexions sur le Brésil contemporain. Ce cycle “Brésil” entend offrir à un public large l'accès à des analyses originales concernant ce pays, éternelle “terre d'avenir”, qui s'affirme de manière croissante comme l'un des acteurs majeurs de la scène mondiale, leader politique du sous-continent latino-américain. Il se composera à la fois de réunions propices aux débats alliant à l'occasion diplomates et universitaires, de vidéo-conférences entre la France et le Brésil, et de séminaires scientifiques et colloques associant étudiants, chercheurs et autres professionnels. Ce cycle est l'occasion de prouver, s'il le fallait, que la France dispose d'une réflexion académique de grande qualité sur ce lointain pays, à la fois théâtre et acteur de nombreux enjeux macro-économiques et macro-politiques contemporains. Etant donnée l'organisation d'élections générales au Brésil les 6 et 27 octobre 2002, cette année universitaire se révèle idéale pour l'inauguration de ce cycle qui a vocation à être renouvelé chaque année en liaison avec nos partenaires scientifiques. Rappelons que ces élections générales, comme tous les 4 ans, permettront de renouveler le président de la République, les 513 députés de la Camara Federal (entre 8 et 70 députés par Etat fédéré, selon la population respective de chacun), les deux tiers des 81 sénateurs fédéraux (2 nouveaux sénateurs pour chaque Etat fédéré), et enfin les 27 gouverneurs des Etats fédérés et les 1059 députés des 27 assemblées législatives provinciales. Pour le Brésil, ces élections constituent par conséquent de nouvelles “élections du siècle” qui détermineront de nouvelles et fortes perspectives pour les quatre prochaines années. Le cycle de débats et de réflexions proposé cette année par l'IHEAL organisera plusieurs rendez-vous dont la plupart des dates sont d'ores et déjà fixées et confirmées.

    Premier rendez-vous : lundi 30 septembre 2002 entre 15h et 17h à l'Université Paris 3 – Salle Las Vergnas, 13 rue de Santeuil (Paris 5ème) Brésil : les enjeux des nouvelles “élections du siècle” Pendant deux heures, en vidéo-conférence entre le Brésil (UNISINOS, Porto Alegre) et la France (Paris 3), des chercheurs brésiliens et français débattront des enjeux des nouvelles élections brésiliennes. Outre le caractère exceptionnel qui revêtent ces élections générales, l'éventualité d'une victoire du candidat “Lula”, du Parti des Travailleurs (PT), que les estimations semblent confirmer jour après jour, rend encore plus spectaculaires et plus riches ces nouvelles élections, qu'il faut bien sûr replacer dans un contexte international agité, notamment du point de vue économique, marqué par la crise argentine, la fragilité de l'économie brésilienne, le prêt de 30 milliards de dollars accordé par le FMI au Brésil l'été dernier, et enfin dans la perspective de nouvelles négociations portant sur la Zone de Libre-Echange des Amériques (ZLEA ou ALCA), le projet d'origine étasunienne prévoyant l'intégration économique des deux hémisphères américains. Cette vidéo-conférence se placera au coeur d'une semaine de réflexion et débats sur l'importance du vote en Amérique latine. Elle aura lieu la veille d'un colloque organisé à Biarritz les 1er et 2 octobre portant sur “La démocratie à (dé)couvert : l'Amérique latine aux urnes”, et qui proposera de s'interroger sur les nouvelles perspectives des démocraties latino-américaines au travers de l'examen du vote dans ce sous-continent.

    Second rendez-vous : mardi 1er octobre 2002 entre 15h et 17h à La Cita (Biarritz) Forum universitaire de La Cita : La démocratie à (dé)couvert : l'Amérique latine aux urnes Arrêt sur image : l'expérience brésilienne Dans le cadre du Forum universitaire de La Cita, à Biarritz, des spécialistes du Brésil débattront de la réinvention des pratiques politiques au Brésil, et plus particulièrement des mutations des processus électoraux au Brésil. Animée par Jean-François Deluchey, la table ronde doit réunir Philippe Waniez et Violette Brustlein qui, à partir de leurs travaux sur la cartographie électorale de l'Amérique latine, nous parleront du “poids du territoire dans l'accession à la fonction présidentielle au Brésil”. Stéphane Monclaire traitera de la question “Comment se fait-on élire au Brésil?” et Anderson Lobato nous parlera de “la juridicisation des élections” au Brésil. Ces exposés seront l'occasion de débattre des enjeux des élections brésiliennes qui auront lieu les 6 et 27 octobre 2002.

    Troisième rendez-vous : jeudi 21 novembre 2002 entre 9h30 et 12h30 et entre 14h et 18h à la Maison de l'Amérique latine, 217 boulevard St-Germain (Paris 7ème), dans l’Auditorium “Brésil 2003-2006 : Quels enjeux? Quelles réformes?” (Inauguration du cycle Brésil 2003-2006) En présence de représentants du Mouvement des Sans-Terre (MST), invités par l’association Frères des Hommes. Cette troisième journée du cycle sera l'occasion d'organiser, avec plus de recul que lors des derniers rendez-vous, une nouvelle réflexion sur les conséquences possibles des élections brésiliennes d'octobre. Il s'agira d'examiner un certain nombre de “chantiers sociétaux” telle que la consolidation du Mercosul, l'adhésion du Brésil et du continent sud-américain au projet d'intégration économique des Amériques (ALCA), la réduction des inégalités socio-économiques, les projets brésiliens en matière de réforme agraire, les politiques de sécurité publique, la rénovation du pacte fédératif, etc. Pour chaque chantier, un spécialiste opérera la synthèse des principaux enjeux le concernant, en considérant évidemment le projet politique du nouveau président élu. Une façon originale de réfléchir sur l'avenir du Brésil et de son intégration dans son environnement régional et son engagement sur la scène internationale. Avec notre partenaire l’ONG Frères des Hommes, cette journée sera l’occasion d’inviter des représentants du Mouvement brésilien des Sans-Terre (MST) pour débattre des conséquences des élections pour leur mouvement et discuter de l’avenir de la question agraire pour le prochain mandat présidentiel.

    Quatrième rendez-vous : vendredi 31 janvier 2003 entre 14h et 17h à l'IHEAL, en Salle P. Rivet Etat de Droit et Constitution au Brésil Profitant de la venue de Anderson Lobato, professeur de Droit Constitutionnel de l'Université UNISINOS de Porto Alegre, des juristes et des politistes débattront des formes du contrôle de constitutionnalité au Brésil en abordant la question du régime mixte de ce contrôle, présentée par le Professeur Lobato. Le débat propose également de comparer les formes de responsabilisation des gouvernants au Brésil et dans les autres pays d'Amérique latine, sur la base des travaux développés récemment par Jean-Michel Blanquer, professeur de Droit Public et directeur de l'Institut des hautes études de l'Amérique latine. Il sera également l'occasion de débattre des enjeux liés à la réalisation de "l'Etat démocratique de Droit" présenté dans la Constitution brésilienne de 1988.

    Cinquième rendez-vous : mercredi 26 Février 2003 entre 9h et 13h à l'IHEAL, en Salle A “Olhares de fora” : regards hispano-américains, européens et nord-américains sur la construction d'un éventuel leadership brésilien en Amérique du Sud Peu d'études portent sur la vision qu'ont les Européens, les Nord-Américains et les Hispano-Américains du Brésil. Un ouvrage de l'IHEAL publié en 1991 avait traité du regard réciproque de la France et du Brésil (Images réciproques du Brésil et de la France, coordonné par Solange Parvaux et Jean Revel-Mouroz). Etant données les ambitions de l'Etat brésilien, candidat à un siège du Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations Unies au nom de ses partenaires latino-américains, et considérant le rôle de leader économique et politique que le Brésil entend désormais exercer dans la région, il sera intéressant de connaître la position de ses principaux partenaires latino-américains, mais aussi de la Communauté Européenne et des Etats-Unis sur cette affirmation progressive du Brésil sur la scène internationale. Les pays hispano-américains considèrent-ils avec bienveillance la volonté brésilienne d'assumer le leadership en Amérique latine? L'Europe considère-t-elle le Brésil comme une des entrées principales de sa stratégie à l'égard des Amériques? Les Etats-Unis sont-ils en mesure de maintenir une position cohérente à l'égard du Brésil étant données les résistances brésiliennes au projet d'intégration de l'ALCA et l'importance de l'engagement du Brésil pour la réussite des objectifs stratégiques étasuniens? Pour répondre à ces questions, l'IHEAL et l'Ecole Doctorale 122 "Europe latine – Amérique latine" de Paris 3 inviteront des représentants des ambassades de divers pays hispano-américains, mais aussi des représentants européens et étasuniens qui nous informeront sur la position adoptée par leur pays à l'égard du Brésil, et qui répondront aux questions de l'assistance, et notamment des chercheurs disposés à débattre avec les diplomates invités.

    Sixième rendez-vous : mercredi 19 mars 2003 entre 9h30 et 12h30 à l'IHEAL, en Salle A Les intégrations dans les Amériques : le Brésil face au développement du Mercosul et du projet ALCA Les processus d'intégration se trouvent au coeur des réflexions sur la mondialisation de l'économie et la recomposition de l'ordre international par la formation de grands blocs économiques régionaux et solidaires, dont l'avenir nous dira s'ils chemineront vers la formation de blocs géopolitiques. Bien entendu, nous ferons référence à la crise argentine et aux conséquences de cette crise pour l'avenir du Mercosul, et nous nous interrogerons sur ce qu'implique la position originale défendue par le Brésil à l'égard de la Zone de Libre-Echange des Amériques (ALCA ou ZLEA). Les élections brésiliennes du mois d'octobre auront donné une dimension particulière aux problèmes d'intégration latino-américaine et ce nouveau rendez-vous promet d'être aussi éclairant pour les économistes que pour les politistes.

    Septième rendez-vous : vendredi 4 avril 2003 entre 14h et 17h à l'IHEAL, en salle P. Rivet La problématique de la sécurité au Brésil : de la sécurité nationale à la sécurité multipolaire A cette occasion, plusieurs chercheurs de l'IHEAL et divers intervenants débattront de l'importance et des nouveaux enjeux de la problématique de la sécurité au Brésil, y compris en relation avec des pays voisins tels que l'Argentine, la Colombie ou le Venezuela. Ce rendez-vous permettra d'opérer une synthèse sur les recompositions du thème de la sécurité intérieure au Brésil et sur les mutations récentes de la politique de défense nationale brésilienne. Une vidéo-conférence internationale pourrait être organisée sur ce thème par l'IHEAL et l'Ecole Docorale 122 en liaison avec des spécialistes des questions de stratégie, de défense nationale et de sécurité au Brésil.

    Huitième rendez-vous : mercredi 13 juin 2003 à l'IHEAL, dans l’Amphithéâtre Forum des Brésilianistes Le Brésil des réformes : politiques publiques et changement politique Réunissant chercheurs et étudiants, ce forum visera trois objectifs. Tout d'abord, il sera l'occasion d'une rencontre entre étudiants et chercheurs travaillant sur le Brésil en France et permettra une meilleure visibilité de ces recherches à la fois auprès des collègues américanistes et hispano-américanistes et du monde non-académique. En second lieu, il sera l'occasion de produire annuellement un ouvrage collectif en français sur le Brésil. Enfin, il permettra, une fois par an, de confronter des analyses de diverses disciplines répondant au même souci : faire le point sur “l'état du Brésil” et avancer dans l'élaboration d'une meilleure synergie entre les divers programmes de recherche. Le “Forum des Brésilianistes”, organisé en partenariat par l'IHEAL et l'Ecole Doctorale 122, pourrait avoir vocation à terme à se constituer en une structure d'appui aux chercheurs travaillant en France sur le Brésil, et permettrait d'opérer le lien entre les chercheurs, puis entre ces derniers et les demandes d'expertise émises par les ONG, les OIG ou les gouvernements nationaux et locaux en Europe et en Amérique latine, afin d’ancrer la recherche brésilianiste en France dans les processus d’aide à la décision et valoriser, auprès d’un plus large public, le travail effectué par nos chercheurs.

    Groupe AMAZONIE : L'IHEAL participe également à un groupe de réflexion sur l'Amazonie, créé en 2000 autour d'Hervé Théry (ENS) et Martine Droulers (CREDAL). Ce groupe offre une tribune aux doctorants et chercheurs pour y exposer leurs travaux et les soumettre au débat. Les problématiques principalement traitées concernent les questions environnementales et géopolitiques. Pour vous informer sur les séances à venir, contactez Martine Droulers (m.dro-@univ-paris3.fr).


    Pour recevoir d'éventuelles informations sur les modifications de dates ou d'horaires, et être prévenu d'autres évènements scientifiques prévus dans le cycle “Brésil 2003-2006”, manifestez votre intérêt auprès de Jean-François Deluchey, à l'IHEAL :

    Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine – IHEAL- Université Paris 3 28 rue Saint-Guillaume 75007 PARIS Tel : 01-44-39-86-00 Fax : 01-45-48-79-58 Contact : jean-franco-@univ-paris3.fr

    Lieux

    • Paris, France

    Dates

    • jeudi 21 novembre 2002

    Contacts

    • Jean-François Deluchey
      courriel : jean-franco- [at] univ-paris3 [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Brésil terre d'avenir », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 14 novembre 2002, http://calenda.org/187587