AccueilSociété urbaine et milieux ruraux

Société urbaine et milieux ruraux

La société urbaine et les milieux ruraux : adversaires ou partenaires ?

*  *  *

Publié le jeudi 14 novembre 2002 par Olivier Tur

Résumé

Appel de communications Colloque annuel de la Société québécoise de science politique - 20 et 21 mai 2003 - Université du Québec à Rimouski Présentation On a beaucoup écrit sur les transformations démographiques, économiques et culturelles de

Annonce

Appel de communications

Colloque annuel de la Société québécoise de science politique - 20 et 21 mai 2003 - Université du Québec à Rimouski



Présentation

On a beaucoup écrit sur les transformations démographiques, économiques et culturelles de nos sociétés, La majorité de ces écrits concluent que les milieux ruraux sont ceux qui subissent plutôt que ceux qui profitent de ces transformations. Parfois, certains auteurs décèlent dans les tendances plus récentes des espoirs de renouveau pour les espaces ruraux et pour les populations rurales et leurs institutions. Dans tous les cas, les recherches et les essais nous invitent à prendre conscience que les rapports entre les deux composantes de nos sociétés à majorité urbaine doivent être analysés avec des regards neufs et doivent surtout être redéfinis avec clairvoyance et courage.

Nous croyons qu’il est opportun et utile de convoquer chercheurs et analystes pour poursuivre cette réflexion en adoptant une perspective centrée sur les milieux ruraux. Plus concrètement, le colloque que nous comptons organiser vise à mettre en commun les analyses sur les contraintes et sur les potentialités actuelles des milieux ruraux au Québec, en comparaison avec des milieux comparables ailleurs. Le fil conducteur du colloque est le suivant : étant donné les contraintes et les potentialités des milieux ruraux, est-ce que la composante rurale de nos sociétés doit être vue, analysée et organisée sous l’angle de l’adversité ou du partenariat avec la composante urbaine de ces mêmes sociétés.

Au nombre des questions qui découlent de cette problématique et que le colloque abordera, il y a les suivantes:

Quel diagnostic fait-on des milieux ruraux québécois en 2002? Optimiste, pessimiste, inchangé?
Quelles sont les voies les plus susceptibles de porter des fruits pour l'avenir des milieux ruraux: voies étatiques, voies privées, développement endogène, solution coopérative, nouvelle gouvernance des populations rurales?
Est-il réaliste de penser que la solution aux difficultés des milieux ruraux réside dans une nouvelle alliance avec les milieux urbains? Si tel est le cas, comment cette piste doit-elle être élaborée, et mise en oeuvre?
Quelles sont les expériences, ici et ailleurs, qui indiquent le chemin à prendre pour aider la société québécoise à ne plus être « malade » de sa composante rurale?
Un appel est lancé à tous les chercheurs et chercheures qui s'intéresse à l'évolution de la société québécoise, sous l'angle rural ou sous l’angle rural-urbain, à proposer une communication en s'inspirant de l'une ou l'autre des questions soulevées ci-haut. Il n'est toutefois pas interdit, bien au contraire, de proposer des textes d'analyse ou de réflexion qui interprètent de façon libérale ces mêmes questions.


Programmation

Le colloque sera divisé en trois grandes parties :

Une première partie abordera la question des contraintes et de potentialités des milieux ruraux.
La deuxième partie rassemblera les réflexions sur les rapports entre les composantes rurales et urbaines de la société québécoise et des sociétés occidentales comparables.
Une troisième partie invitera à identifier des pistes, ou des expériences concrètes, qui visent à améliorer les rapports entre les composantes rurale et urbaine de nos sociétés.
L’intention des responsables du colloque est de susciter un dialogue entre des personnes qui mènent des recherches ou des réflexions de nature plus académiques ou plus « long terme » et des personnes de « terrain » qui expérimentent et évaluent des programmes et mesures concrètes en vue de consolider les milieux ruraux tout en les rapprochant des milieux urbains.


Conférencières et conférenciers :

L’intention des co-responsables est d’inviter autant d’académiques ou personnes apparentées que de praticiens.


Vous êtes invités à faire parvenir le titre ainsi qu'un court résumé (300 mots) de votre communication ainsi que vos coordonnées complètes au secrétariat de la SQSP par courrier électronique à l’adresse suivante : sqsp@er.uqam.ca

La date limite pour la réception des résumés est le 15 décembre 2001.

Les membres du comité d’organisation sont :

Bruno Jean (UQAR)
418-723-1986 poste 1642
Bruno_Jean@UQAR.QC.CA
Jacques Léveillée (UQAM)
514-987-3000 poste 4582#
leveillee.jacques@uqam.ca


Le responsable des communications libres :

Stéphane Roussel
514-987-3000 poste 4564#
roussel.stephane@uqam.ca

Lieux

  • Rimouski, Canada

Dates

  • dimanche 15 décembre 2002

Mots-clés

  • rural, urbain, société, social, économique, périurbain, Québec

Contacts

  • Stéphane Roussel
    courriel : roussel [dot] stephane [at] uqam [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Société urbaine et milieux ruraux », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 14 novembre 2002, http://calenda.org/187593