AccueilL’engagement politique en question

L’engagement politique en question

Analyses politologiques de l’adhésion partisane et des différentes formes de militantisme social

*  *  *

Publié le jeudi 21 novembre 2002 par Jean-Pierre Masse

Résumé

L’engagement politique en question Depuis l’avènement de la démocratie représentative à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la participation politique conventionnelle est le plus souvent associée à deux comportements principaux. D’une part, l’exp

Annonce

L’engagement politique en question

Depuis l’avènement de la démocratie représentative à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la participation politique conventionnelle est le plus souvent associée à deux comportements principaux. D’une part, l’expression d’un vote tous les trois, quatre ou cinq ans. D’autre part, l’adhésion et la militance dans les partis politiques, véhicules de la démocratie. Or, depuis vingt-cinq ans, ces deux formes classiques de participation politique conventionnelle sont en crise. Dans quatorze des quinze Etats membres de l’Union européenne, il est possible d’observer un déclin quasi linéaire de la participation électorale. Sous un autre angle, tous les politologues travaillant sur les formations politiques observent un déclin des adhésions aux partis politiques et une érosion de la militance.

L’engagement politique classique semble affecté par des mutations multiples. La première est l’érosion sinon la disparition des matrices idéologiques fortes à l’origine de formes importantes d’engagement politique : le catholicisme et le socialisme. Cela occasionnerait la fin des engagements politiques totaux. D’autres part, l’adhésion et la militance politique sont intimement liés à l’activité professionnelle. Dès lors que celle-ci a singulièrement reculé d’un point de vue quantitatif, il est logique que statistiquement, l’engagement soit en recul. Les mutations sociologiques sont aussi importantes. L’entrée plus générale des femmes sur le marché du travail a bouleversé un partage des rôles classique. D’autre part, les phénomènes de flexibilité des horaires de travail rendent plus difficiles aussi les pratiques militantes.

L’objectif de cette journée d’étude, organisée par le Centre d’étude de la vie politique de l’Université libre de Bruxelles et le Centre de recherche en science politique des Facultés universitaires Saint-Louis est de vérifier ces différentes hypothèses et de réfléchir aux conditions modernes de l’engagement politique et social.



Programme



Jeudi 12 décembre 2002

Auditoire 1

18h00 Allocution d’ouverture

Jean-Paul Lambert, Vice-Recteur des FUSL

18h10 Présentation de la journée d’étude

Pascal Delwit, Directeur du Cevipol de l’ULB

18h20 Adhérer à un parti politique : sens et perspectives

Rudy Demotte, Ministre de la Culture, du Budget, de la Fonction publique, de la Jeunesse et des Sports de la Communauté française

19h30 Réception

Vendredi 13 décembre 2002

Auditoire 100

Présidence : Olivier Paye (FUSL)

09h00 Un bilan des études sur le militantisme en France

Olivier Filleulle, Professeur à l’Université de Lausanne

09h25 Ten years of Research on Party Membership in Britain

Patrick Seyd, Professeur à l’Université de Sheffield

09h50 Pause café

10h05 Débat

10h30 Les adhérents de partis en Belgique

Pascal Delwit, Professeur à l’Université libre de Bruxelles

10h55 Le profil socio-politique des cadres de partis en Belgique francophone

Benoit Hellings, Emilie Van Haute, Chercheurs au Cevipol de l’ULB

11h20 Débat

12h15 Déjeuner

Salle des examens

Présidence Anne Devillé (FUSL)

14h00 Processus d’engagement et de désengagement dans l’action protestataire

Florence Passy, Maître-assistante à l’Université de Lausanne

14h25 Une enquête sur la confiance interindividuelle et institutionnelle parmi les activistes en Suisse

Simone Baglioni, Assistante de recherche à l’Université de Florence

14h50 Débat

15h40 Conclusions

Olivier Paye, Professeur aux Facultés universitaires Saint-Louis

16h00 Fin des travaux

Inscriptions et informations



Nom et Prénom : ………………………

Adresse : ……………………………….

Code postal et commune………………….

Fonction : ………………………………

E-mail : ………………………………….



Coupon à renvoyer à l’attention du Service des Relations extérieures Facultés universitaires Saint-Louis Bd du Jardin botanique 43 1000 Bruxelles

Inscription possible par téléphone : 02 211 78 86 ou 02 211 78 57 ou par e-mail : relext@fusl.ac.be

Les droits d’inscription pour la journée du 13/12 sont de 5 euros (inscription gratuite pour les étudiants et pour la soirée du 12/12). Le montant de l’inscription est payable sur place.

L’inscription donne droit à la participation aux travaux et à la farde de participant.

L’auditoire 100 se situe rue du Marais, 109, 1er étage. L’auditoire 1 et la salle des examens se situent Bd du Jardin botanique 43, 1er et 2e étages.

Les langues de travail du Colloque sont le français et l’anglais.



La journée d’étude L’engagement politique en question est organisée avec le soutien du Fonds national de la recherche scientifique (FNRS) et l’Action de recherche concertée " Gouvernance et légitimité en Europe "

Lieux

  • Bruxelles, Belgique

Dates

  • jeudi 12 décembre 2002

Contacts

  • Service des Relations extérieures Facultés universitaires Saint-Louis ~
    courriel : relext [at] fusl [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« L’engagement politique en question », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 21 novembre 2002, http://calenda.org/187624