AccueilL'Etat, l'administration, le politique

*  *  *

Publié le jeudi 19 décembre 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

Journée d’ études organisée par le séminaire « Socialisme (Frédéric Cépède (L’OURS), Michel Dreyfus (CHS du 20e s), Gilles Morin (CHS du 20e s), Nicolas Roussellier (IEP Paris) et l'IHC (UMR CNRS-UB 5605) : Séminaire «Histoire du mouvement ouvrier

Annonce



Journée d’ études organisée par le séminaire « Socialisme (Frédéric Cépède (L’OURS), Michel Dreyfus (CHS du 20e s), Gilles Morin (CHS du 20e s), Nicolas Roussellier (IEP Paris) et l'IHC (UMR CNRS-UB 5605) :

Séminaire «Histoire du mouvement ouvrier » (Dijon) coordonné par Serge Wolikow, animé par Vincent Chambarlhac et Thierry Hohl.

Le socialisme fut toujours confronté à son rapport au pouvoir. Si la phrase vaut banalité, elle sous-tend un certain nombre de questionnements sur la place concrète des socialistes dans les lieux du pouvoir administratif, étatique. En somme, il s’agit ici de continuer l’histoire politique des Serviteurs de l’Etat, sous l’angle des socialistes. Neutre, l’affirmation recouvre plusieurs niveaux d’interrogation sur la manière dont des socialistes servent l’Etat. Le premier est celui de la spécificité possible d’un fonctionnement socialiste dans les lieux du pouvoir, cabinet de gouvernement, préfecture. Le second est celui de la conformité aux pratiques traditionnelles de l’Etat de militants dont la réflexion théorique devrait être plutôt critique. Le troisième est de croiser les échelles, les chronologies pour aboutir à une élaboration fine des rapports entre socialistes et les lieux du pouvoir.

Il ne s’agit pas d’un « colloque », mais d’une discussion libre autour d’exposés courts. Le but est de confronter des réflexions librement, et de tester des hypothèses sur la façon dont les socialistes se sont situés (discours, pratiques, place) par rapport à la question de l’État au cours du XXe siècle. Les suites éventuelles de cette réunion (mise sur internet des textes, articles pour des revues, ouvrages) seront envisagées au regard des réflexions engagées.

Nous nous retrouverons le mercredi 15 janvier 2003, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h., à l’OURS 86, rue de Lille 75007 Paris (métro Assemblée nationale)


(programme presque définitif)

Matin : Serge Wolikow : Introduction et animation

Matin : Les socialistes dans l’État

Nicolas Roussellier : Le cabinet Blum : des militants aux commandes de l’Etat ?

Maryvonne Prévost : Les réseaux d’Alain Savary : l’exemple de la composition des cabinets 1956, 1981-1984

Marianne Lassus : Les inspecteurs de la jeunesse et des sports : un vivier socialiste ? (sous réserve)

Guy Lapostolle : La démocratisation scolaire : le rôle des socialistes dans les cabinets ministérielles dans les années 1980

Après-midi : Les socialistes face à l’État : dehors/dedans

Sylvie Rémy : Les socialistes indépendants et l’Etat au début du XXe siècle

Thierry Desanti, doctorant : La pétition de 1978 (Union dans la luttes) sur « Subvertir l’État »

Jacques Girault : Les enseignants socialistes (sous réserve)

Odile-Joint Lambert : Les socialistes dans une entreprise publique

Jacqueline Siweck-Pouydesseau

Dates

  • mercredi 15 janvier 2003

Mots-clés

  • Centre Georges Chevrier

Contacts

  • Serge Wolikow
    courriel : serge [dot] wolikow [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'Etat, l'administration, le politique », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 19 décembre 2002, http://calenda.org/187704