AccueilPartage de l'espace, espaces partagés: regards croisés.

Partage de l'espace, espaces partagés: regards croisés.

Partage de l'espace, espaces partagés : regards croisés. Journée des Doctorants du laboratoire ICoTEM (Identité et Connaissance des Territoires et des Environnements en Mutations) de l'Université de Poitiers.

*  *  *

Publié le lundi 23 décembre 2002 par Natalie Petiteau

Résumé

La notion d’espace peut se définir, en première lecture, par le concept d’environnement « naturel » où l’individu et les sociétés élaborent différentes formes de sociabilités. L’activité humaine liée aux ressources et aux contraintes de l’environnement

Annonce

PARTAGE DE L’ESPACE / ESPACES PARTAGÉS : REGARDS CROISÉS


La notion d’espace peut se définir, en première lecture, par le concept d’environnement « naturel » où l’individu et les sociétés élaborent différentes formes de sociabilités. L’activité humaine liée aux ressources et aux contraintes de l’environnement d’où elle émerge, ne cesse en retour de le façonner et de le transformer. En d’autres termes, l’espace apparaît à l’observateur averti comme un contexte physique et d’action des individus et des sociétés dans et sur l’environnement et non pas comme un support d’activité en « soi ». Il offre en surface l’image d’une strate de relations dynamiques, tour à tour physiques, idéelles et pratiques. Dans cette perspective, l’espace physique et sensible peut être conçu comme « une gamme de possibles » dans les constructions sociales spatiales des individus, des sociétés et des collectivités. Chaque configuration socio-spatiale et chaque niveau des formes matérielles définissent un éventail de ressources, de statuts, d’usages, de contraintes spécifiques pour l’ensemble des individus et des groupes sociaux en présence. Elles mettent continuellement en jeu des actions d’aménagement du territoire, des actes de ménagement du lien social, des valeurs d’usages et des modes d’appropriation de l’espace.

Au regard de ces dynamiques de relations socio-spatiales, nous porterons un intérêt particulier à la diversité et à la complexité sociale et spatiale de ce qui se joue, se déjoue et se rejoue dans ces rapports entre des espaces, des usages, des valeurs et des personnes, à partir d’une situation donnée. Comment s’organise et se gère le partage des ressources physiques et symboliques de l’espace ? Comment se négocient les différents usages sociaux de l'espace dans un même lieu ? Quels sont les processus à l’œuvre lors de ces arrangements ? Comment l’espace partagé situe les usages des uns et des autres et simultanément comment les usagers se partagent l’espace ?

Pour explorer et comprendre « ce trajet articulé entre les formes matérielles et l’univers des idéalités » (Chivallon 2001), l’entrelacement de deux modes de lecture nous semble pertinent : un premier niveau de lecture vise, à partir des configurations matérielles, à repérer et identifier les dimensions sociales de l’espace (l’espace comme milieu, ressource, environnement et paysage). Un deuxième niveau de lecture attaché à saisir les usages et les représentations de l’espace, vise à décrire et comprendre les processus de constructions sociales spatiales (praxis, récits de pratiques et imaginaire de l’espace).

Ce séminaire souhaite croiser les approches de chercheurs (géographes, économistes, sociologues, anthropologues, historiens…). Les contributions porteront, par le biais d’une attention particulière à la complexité des relations dynamiques entre les individus, les sociétés et l’espace mais également des rapports des individus à la société et à l’Autre, à la fois un regard empirique soucieux d’interroger les outils méthodologiques dont dispose le chercheur pour repérer, décrire et comprendre les phénomènes d’appropriation de l’espace, les modes d’occupation de l’espace et les interactions sociales spatiales, et un regard théorique opérant un retour critique sur les différentes perspectives et catégories utilisées pour comprendre les pratiques, les types d’espaces et les valeurs d’usages de l’espace.

Quel que soit le type d’approche envisagé, les espaces considérés (public, semi-public, et/ou privé) et les domaines d’études choisis : le tourisme, la gestion des risques, les NTIC, les pratiques culturelles (le corps, le jardin, l’habitat, le quartier, les modes de consommation moderne...), le séminaire entend privilégier les travaux présentant un regard attentif aux différentes focales spatio-temporelles de l’observation, aux jeux d’échelles des contextes, aux jeux des différents acteurs en présence et aux points de vue comparatistes.


Un résumé de 250 mots doit être soumis pour chaque contribution et envoyé par E-Mail en fichier attaché à Loic.le.Minor@univ-poitiers.fr ou preveau@yahoo.fr
ou sur une disquette à Laboratoire ICoTEM
Journée des Doctorants
Maison des Sciences de l’Homme et des Sociétés de Poitiers
99, avenue du Recteur Pineau
86022 POITIERS Cedex

La date limite pour l’envoi des résumés est fixée au 28 février 2003.
L’avis d’acceptation ou de refus sera envoyé avant le 15 avril 2003.
Date de la journée : fin mai 2003.

Catégories

Lieux

  • Poitiers, France

Dates

  • vendredi 28 février 2003

Mots-clés

  • géographie, sociologie, anthropologie, sciences humaines, pratiques socio-spatiales, gestion des risques, tourisme

Contacts

  • Le Minor Loïc
    courriel : Loic [dot] le [dot] Minor [at] univ-poitiers [dot] fr
  • Reveau Philippe
    courriel : preveau [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Le Minor Loïc
    courriel : Loic [dot] le [dot] Minor [at] univ-poitiers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Partage de l'espace, espaces partagés: regards croisés. », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 23 décembre 2002, http://calenda.org/187712