AccueilConsumérisme politique

*  *  *

Publié le lundi 03 février 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

Appel à contributions pour la revue Consommations & Sociétés cahiers pluridisciplinaires sur la consommation et l'interculturel rédacteur en chef Pr. Dominique Desjeux, édités aux Dossiers SHS, L'Harmattan, dirigés par Isabelle Garabuau-Moussaoui

Annonce

Appel à contributions pour la revue Consommations & Sociétés
cahiers pluridisciplinaires sur la consommation et l'interculturel
rédacteur en chef Pr. Dominique Desjeux, édités aux Dossiers SHS, L'Harmattan, dirigés par Isabelle Garabuau-Moussaoui


-Consommation éthique, équitable, solidaire, citoyenne, socialement responsable : Les signes de l’émergence d’un consumérisme politique?-

En ce début de vingt et unième siècle, nous assistons à la montée en puissance de mouvements sociaux qui contestent, proposent d’autres alternatives, tentent de réformer ou de corriger les excès du système économique qui s’est imposé comme seule modèle économique viable après la chute du mur de Berlin : le système capitaliste. Or si jusque là la critique et partant la réforme de l’esprit du Capitalisme, sont passé majoritairement en Europe par l’action politique classique, incarné par l’adhésion à un parti politique ou un syndicat, ayant pour principal interlocuteur et cible de pression l’Etat, chargé des transformations des transformations du dispositif capitaliste, de nouvelles formes de critiques et de voies de critiques sont en voie de construction. La particularité de ces nouvelles formes d’engagement et de réforme est d’investir la sphère économique en prenant comme objet de pression politique les acteurs de la finance et de l’économie incarnés par les grandes entreprises et les grandes instances financière internationales. Les consommateurs jusque là guidé dans leur actes d’achat d’épargne ou d’investissement par un principe strictement économique ou encore de distinction sociale vont dès lors investir la consommation d’un nouveau sens jusque la réservé à la sphère politique : un sens citoyen. Parallèlement à cette évolution de la demande émerge une offre de produits de consommation et de placements proposés à la fois par des acteurs économiques alternatifs et de l’économie privée et publique plus classique et dotées d’étiquettes diverses : solidaire, éthique, équitable, durable, solidaire, socialement responsable.

Ces aspirations et ces tentatives de changement de rapport à la consommation sont relayées de manières diversifiées et dans des optiques très différentes tant par une frange des acteurs économiques privés (mouvement de l’investissement socialement responsable, de la responsabilité sociale des entreprises ou encore de la prise en compte de la notion de développement durable), que par une fraction du champ institutionnel (organisations de consommateurs agrées, collectivités territoriales, organisations publiques ) ou que par des mouvements associatifs alternatifs plus ou moins radicaux (commerce équitable, économie et finance solidaire, mouvements pour une autre mondialisation, mouvements anti-consommation, mouvements anti-pub )

Ce numéro a donc pour premier objectif de rassembler des recherches en Sciences Humaines, s’appuyant sur des enquêtes / expérience de terrain ayant pour objet ces mouvements et ces pratiques alternatives de la consommation, de l’épargne et de l’économie. Prenant appui sur l’émergence massive de cette question chez certains chercheurs européens et américains , son second objectif est d’essayer de comprendre en quoi ces différents mouvements peuvent être interprétés ou pas comme les voies d’une nouvelle forme de consumérisme politique.


Les propositions d'articles ou de comptes-rendus (une quinzaine de lignes ainsi qu'une rapide note biographique sur l'auteur) seront envoyés par mail à Judith Ferrando (doctorante en sociologie, Université Paris V) avant mai 2003 à Stéphanie Giamporcaro-Saunière aux adresses suivantes : judith.ferrando@yahhoo.fr et stephanie.giamporcaro@wanadoo.fr Les articles définitifs sont attendus pour fin juillet 2003. Ils ne devront pas dépasser 25000 signes (espaces compris) pour les travaux en français, et 15000 signes pour les travaux en langue étrangère (avec un résumé de 5000 signes en français – la traduction pouvant être faite par le comité).


Dates

  • mercredi 30 avril 2003

Mots-clés

  • Consommation solidaire , consommation éthique, consommation équitable, consumérisme politique

Contacts

  • Judith Ferrando
    courriel : judith [dot] ferrando [at] yahhoo [dot] fr
  • Stéphanie Giamporcaro-Saunière
    courriel : stephanie [dot] giamporcaro [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Stéphanie Giamporcaro
    courriel : stephanie [dot] giamporcaro [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Consumérisme politique », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 03 février 2003, http://calenda.org/187780