AccueilImaginaire de l'intervention sociale

Imaginaire de l'intervention sociale

Imaginaire de l'intervention sociale. Direction Jacques Ardoino.

*  *  *

Publié le vendredi 07 février 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

IFORIS. Angers. La revue Esprit Critique. GRIOT. Séminaire d’Anthropologie de l’Imaginaire appliquée aux situations sociales et culturelles Session d’été - 2003. Cette formation de culture générale propose des bases théoriques et méth

Annonce

IFORIS. Angers.
La revue Esprit Critique.
GRIOT.
Séminaire d’Anthropologie de l’Imaginaire
appliquée aux situations sociales et culturelles
Session d’été - 2003.


Cette formation de culture générale propose des bases théoriques et méthodologiques aux étudiants et professionnels souhaitant analyser et mieux gérer la complexité des situations sociales et culturelles dans divers domaines d’intervention : santé, formation, culture, vie sociale…
La mise en perspective proposée s’établira à travers des questions touchant aux préoccupations des participants en fonction de leurs attentes et difficultés rencontrées dans leur pratiques.

Pour une lecture renouvelée de l’intervention sociale: imaginaires et réalités.
Angers. IFoRIS. du 3 au 5 juillet 2003.
Nous sommes profondément marqués par une culture indo-européenne qui fait intervenir les dieux dans l’histoire des hommes au fondement de tous nos mythes. Intervenir: venir entre, c’est du coup, comme le fait remarquer Jacques Ardoino, une pratique sociale se développant, de façon durable, dans les groupes qui ont déjà une histoire. Et Ardoino de décliner les formes qui en ont marqué les représentations;
- celle de l’organisateur dans l’entreprise ou l’administration, fondée sur la technique,
- celle du psychosociologue qui vise au changement,
- celle de l’analyste de « l’institution analysante » du courant institutionnaliste,
- celle de l’analyse »coup de force » du courant Reichien et des théoriciens de l’aliénation.
Pour autant, de nos jours la définition de l’intervention sociale se trouve souvent réduite à un ensemble de pratiques qui fonderaient et légitimeraient certains métiers dits « du social »: santé, travail social etc...
Est-il possible de revisiter ce concept en l’interrogeant comme praxis sociale, comme articulation paradoxale de la demande et de la commande, comme lieu de mobilisation socio affective et institutionnelle des groupes sociaux ?
Ya-t-il encore aujourd’hui place pour l’intervention sociale ? N’est elle pas, par exemple, condamnée par les démarches ou les cercles dits de qualité, les mécaniques de certification, les consensus mous, les quadrillages sociaux auxquels nous sommes désormais soumis et qui dans l’autoréférencement des groupes qui les produisent semblent interdire toute prise de parole à celui qui s’autoriserait à « intervenir », condamnant, du même coup, le social à la répétition?
Encore, intervenir, n’est -ce pas réaliser, en l’actualisant, la puissance créatrice de l’imaginaire social au sens de Castoriadis, quand l’intervention sociale produit « l’institution imaginaire de la société », dans l’entre deux où se situent nos sociétés à la fois travaillées en profondeur par leurs mythes fondateurs, qu’elles n’ont cesse de renier pour mieux les recréer, et dont l’intreventionest d’autant plus efficace qu’elle est occultée, par les dimensions proprement instituantes des positions des acteurs, (lorsque ceux-ci n’ont pas totalement laissé la place aux agents) dans leur incessante confrontation au donné mondain, aux multiples facettes de la réalité sociale en mutations.
Intervenir, ne serait-ce pas ainsi, dans le jeu de l’irruption des possibles, rendre ses lettres de noblesse à la poïésis des intellectuels à l’intellect agens, souvent trop oublié au profit des prêts à porter idéologiques ou techniques que produit la montée de l’insignifiance.? Pour les travailleurs du social, une telle réflexion aboutie n’aurait-elle pas des vertus refondatrices?
Ces journées d’études préciseront ces interrogations et en proposeront des illustrations dans la confrontation des pratiques et de réflexions actuelles dont témoignent de nombreux travaux universitaires comme ceux des praticiens de l’intervention sociale.
De ce fait, sans privilégier aucune approche, ce séminaire, lieu paradoxal de la première rencontre physique d’une certain nombre des collaborateurs de la revue web Esprit Critique, fondée voici 3années, avec les « étudiants » du séminaire d’anthropologie de l’Imaginaire de l’IFORIS que nous organisons à Angers depuis également trois années et les chercheurs du GRIOT, permettra d’éclairer cette problématique de feux croisés.



Imaginaire de l’intervention sociale :
légitimité, assistanat et politique .


direction: Jacques Ardoino, professeur émérite, université de Paris 8 Vincennes à Saint Denis et Georges Bertin, socio anthropologue, directeur général de l’IFORIS.
avec Martine Arino (Perpignan), Hugues Draelants (U C Louvain), Sandrine Basilico (Nice-Sophia), Yves Couturier (Sherbrooke), Rabah Kechad (Alger), Orazio Maria Valstro (Catane), Sylvie Chiousse (Aix), Dominique Géraud (IFORIS).

partenaires:

*Groupe de recherches sur l’imaginaire, les objets symboliques et les transformations sociales
(GRIOT) Angers,
*Groupement de recherches européen coordonnées des centres de recherches sur l’Imaginaire (GRECO-CRI) = 70 universités françaises et étrangères.
*Association francophone de recherches scientifiques en Education
*Revue Esprit Critique, première revue web de sociologie

Publics concernés.

- travailleurs sociaux,
- animateurs, cadres éducatifs,
- psychologues,
- sociologues, ethnologues,
- enseignants, formateurs,
- médecins, infirmiers, professions para-médicales,
- chefs d’entreprise, cadres, DRH,
- étudiants en Sciences Humaines et Sociales, en Travail Social, en Médecine.
- étudiants et formateurs en travail social


Organisation:

Hébergement possible en collectivité ou hôtellerie locale, nous consulter.
séminaire en université d’été, à Angers, les jeudi 3, vendredi 4, samedi 5 Juillet 2002. soit 21heures
Individuels scolarités : une session année 110 euros
demi tarif pour étudiants et demandeurs d’emploi. 55 euros
Si prise en charge par les entreprises FPC : l’ensemble 230 euros

+ Adhésion à l’IFORIS (association) obligatoire : 10 euros


Demande de renseignements ou de bulletin d'inscription: institut de Formation et de recherches
en intervention sociale. IFoRIS. Angers.

établissement libre d’enseignement supérieur fondé en 1947. 4 rue Georges Morel. BP 20 444. 49045 Angers Cedex 01.


indiquer vos noms et adresses nous vous adresserons une information complète en retour.



Inscription.

Fiche à nous retourner avant le 10 06 03.
à IFORIS 4 r G Morel 49000- Angers

Nom Prénom

Profession
Adresse

Tél

M’inscris à la session des 3 au 5 juillet 03 (individuel. entreprise (1)



A le signature

(1) rayer la mention inutile

Catégories

Lieux

  • Angers, France

Dates

  • jeudi 03 juillet 2003

Mots-clés

  • imaginaire, intervention, sociologie critique, assistance, politique

Contacts

  • Georges Bertin
    courriel : g [dot] bertin [at] cnam-paysdelaloire [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Georges Bertin
    courriel : g [dot] bertin [at] cnam-paysdelaloire [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Imaginaire de l'intervention sociale », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 07 février 2003, http://calenda.org/187802