AccueilTypes de données et comparaison des langues

Types de données et comparaison des langues

Linguistique et corpus : Types de données et comparaison des langues 36e colloque international de la Société Européenne de Linguistique (Societas Linguistica Europaea)

*  *  *

Publié le vendredi 21 février 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la 36e rencontre de la Societas Linguistica Europaea dont le thème est Linguistique et corpus : types de données et comparaison des langues aura lieu à Lyon, France, du 4 au 7 septembre 2003. Ce colloque intern

Annonce

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la 36e rencontre de la Societas Linguistica Europaea dont le thème est Linguistique et corpus : types de données et comparaison des langues aura lieu à Lyon, France, du 4 au 7 septembre 2003. Ce colloque international est ouvert à tout chercheur désireux de promouvoir la discussion, l’échange de vues et la diffusion des récents progrès des recherches portant sur des thèmes relatifs au traitement des données dans les langues et à la comparaison des langues.

OBJECTIFS
Le colloque a pour objet d’envisager tout ce qui relève du traitement des données dans les langues, dans la langue et entre les langues, que ces données soient écrites ou orales.
Les nouveaux moyens technologiques, notamment dans la gestion des données (constitution de gros corpus, par exemple) permettent aux linguistes une nouvelle approche, donc probablement de nouvelles représentations des langues. S’il ne fait aucun doute que notre rapport scientifique aux objets linguistiques est en train de changer, il s’agit de voir comment se font ces changements, quelles sont leurs origines, quelles perspectives ils ouvrent sur l’analyse du langage et des langues.
On sera sensible en particulier :
— aux modalités de l’élaboration de cette ‘nouvelle’ linguistique : qu’est-ce qui a permis la constitution des corpus ? quels choix méthodologiques ont guidé, guident ou guideront à l’avenir cette élaboration ? comment se fait leur mise en forme ? quelle est la finalité de leur exploitation ? qu’apporte une mise en perspective historique des problèmes et de la discipline ?
— aux approches comparatives : dans cette constitution des données, comment est prise en compte la diversité linguistique ? comment concevoir et traiter l’approche contrastive, quand on dispose d’informations très nombreuses, mais pas forcément homogènes ? quel est l’impact des approches diachroniques et comparatistes sur les descriptions et les théories ?

On sera sensible à la diversification des formes de données (audio, vidéo et transcriptions). On prendra en compte les possibilités que fournissent les logiciels (analyses quantitatives permettant de traiter des textes de plus en plus importants, analyses prosodiques, traitement de l’image, etc.), mais aussi les problèmes que posent la transcription, le codage et le traitement des données dans des cas difficiles (langues des signes, langues sans écrit, langage de l’enfant), sans oublier le rôle de l’interprétation dans la transcription.

Plus généralement, on s’interrogera sur le statut des données dans l’analyse linguistique, dans une perspective épistémologique : peut-on faire de la linguistique sans données ? étudier la langue veut-il dire étudier les langues ? depuis quand éprouve-t-on le besoin de comparer les langues ? dans quelles perspectives l’a-t-on fait ? qu’en est-il de la typologie ?

La durée prévue par communication est de 30 minutes, discussion comprise. Afin de favoriser les échanges, nous invitons tous les participants à préparer un exemplier, à prévoir une présentation assistée par ordinateur ou à se munir de transparents, ou encore à combiner ces différentes ressources. Nous prévoyons des tables rondes et des ateliers le matin du dimanche 7 septembre : si vous prévoyez de proposer un sujet pour une table ronde, merci de nous le préciser.

INSTRUCTIONS POUR LES RÉSUMÉS

Nous vous prions d'envoyer votre proposition d’intervention et votre résumé (500 mots au maximum), avant le 31 mars 2003 uniquement par courrier électronique, en fichiers joints (au format RTF) à l’adresse suivante :


Sle2003@ens-lsh.fr

Nous vous prions d’envoyer avec votre message deux fichiers joints :
— le 1er fichier dont l’intitulé sera votre nom et votre prénom comportera votre nom, votre adresse et votre affiliation ou institution de rattachement, le titre du résumé ainsi que le domaine auquel se rapporte votre intervention,
— le 2e fichier dont l’intitulé sera le titre de votre communication comportera le titre du résumé et le résumé lui-même (500 mots maximum).

Les personnes qui auront soumis un texte seront averties de la décision du comité scientifique le 31 mai 2003 (uniquement par courrier électronique).

Lieux

  • Lyon, France

Dates

  • lundi 31 mars 2003

Contacts

  • afifa zenati
    courriel : afifa [dot] zenati [at] ens-lyon [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Cécile Laube
    courriel : Cecile [dot] Laube [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Types de données et comparaison des langues », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 21 février 2003, http://calenda.org/187854