AccueilSylvain Lévi

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    Sylvain Lévi

    Sylvain Lévi (1863-1935) Histoire sociale et érudition orientaliste organisé par le CNRS et l'EPHE Vè

    *  *  *

    Publié le mercredi 12 mars 2003 par Natalie Petiteau

    Résumé

    Ce colloque a pour origine la publication d'un ouvrage édité par Grigorij Bongard-Levin, Roland Lardinois et Aleksej Vigasin : Correspondances orientalistes entre Paris et Saint-Pétersbourg (1887-1935), Mémoires de l'Académie des Inscriptions et des Belle

    Annonce

    Ce colloque a pour origine la publication d'un ouvrage édité par Grigorij Bongard-Levin, Roland Lardinois et Aleksej Vigasin : Correspondances orientalistes entre Paris et Saint-Pétersbourg (1887-1935), Mémoires de l'Académie des Inscriptions et des Belles-Lettres, tome XXVI, Paris, 2002, qui rassemble plus d'une centaine de lettres écrites pour l'essentiel par Sylvain Lévi à ses collègues russes, en particulier le sanskritiste Sergej F. Ol'denburg qui fut président de l'Académie des sciences de Russie. La richesse des matériaux collectés pour ce travail nous a convaincus que la personnalité et l'œuvre de Sylvain Lévi, savant méconnu en dehors du cercle étroit des spécialistes, méritaient d'être reconsidérées. Ce colloque s'inscrit dans le cadre des travaux qui ont renouvelé, depuis une quinzaine d'années, l'histoire des élites universitaires de la première moitié du XXe siècle ; on se propose de croiser histoire sociale et histoire des disciplines orientalistes érudites en centrant le travail sur une figure exemplaire des études indiennes en France.


    Directeur d'études à l'École pratique des hautes études de 1886 à 1935 (à la IVe et à la Ve section), et professeur de langue et littérature sanskrite au Collège de France de 1894 à 1935, Sylvain Lévi (1863-1935) fut une figure majeure de l'indianisme français, à une époque où la philologie sanskrite en était la discipline reine. Multipliant apprentissages et domaines de recherche afin d’appréhender de toutes parts la pensée indienne, il construisit une œuvre considérable qui connut un rayonnement international, tant en Europe qu’en Asie où il fit plusieurs séjours, notamment en Russie, en Inde, au Népal et au Japon. De même fut-il un bâtisseur institutionnel, posant aussi bien les fondements de l’enseignement indianiste français que ceux de l’Institut de civilisation indienne, créé en 1927.


    D’autre part, dès les années 1880, Sylvain Lévi rejoignit l'Alliance israélite universelle. Au lendemain de la Première Guerre mondiale il participa à la mission internationale chargée d'examiner le dossier de la Palestine et, à son retour du Moyen-Orient, il siègea à la Conférence de la Paix à Versailles. Élu à la présidence de l'Alliance israélite universelle en 1920, il assuma cette fonction jusqu'à sa mort, en octobre 1935. Le savant adonné à sa recherche se double donc d’un intellectuel engagé tant dans les débats idéologiques et politiques de son temps que dans l’action où ces débats trouvèrent leur prolongement.


    Les communications sollicitées portent sur ce double aspect des activités de Sylvain Lévi. Elles peuvent être regroupées, à titre indicatif, autour de trois thèmes : 1°) les disciplines orientalistes à l'époque de Sylvain Lévi ; 2°) les différents aspects de l'œuvre orientaliste de Sylvain Lévi ; 3°) Sylvain Lévi et les milieux juifs de l'Affaire Dreyfus à la Seconde guerre mondiale.

    Lieux

    • Paris, France

    Dates

    • mercredi 08 octobre 2003

    Mots-clés

    • Orientalisme, Inde, histoire sociale

    Contacts

    • Lyne Bansat-Boudon et Roland Lardinois ~
      courriel : rlardinois [at] free [dot] fr

    Source de l'information

    • Roland Lardinois
      courriel : rlardinois [at] free [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Sylvain Lévi », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 12 mars 2003, http://calenda.org/187910