AccueilTroubles psychiques et soins consentis

ColloqueNon classée

Dates

Catégories

    Troubles psychiques et soins consentis

    l’intervention pénale en quête de sens

    *  *  *

    Publié le lundi 17 mars 2003 par Marin Dacos

    Résumé

    Collectif « Octobre 2001 » Comment sanctionner le crime, dans le respect des droits de l’homme ? Association française de criminologie AFC – PACA Samedi 17 mai 2003, de 9h30 à 17h30, Aix-en-Provence Maison Méditerranéenne des Scien

    Annonce

    Collectif « Octobre 2001 »
    Comment sanctionner le crime,
    dans le respect des droits de l’homme ? Association française de criminologie
    AFC – PACA




    Samedi 17 mai 2003, de 9h30 à 17h30, Aix-en-Provence
    Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme,
    5, rue du Château de l’Horloge (Jas de Bouffan)

    Journée d’étude franco-italienne

    sous la présidence de

    M. Dominique Charvet, Premier président de la Cour d’Appel de Bastia
    Ancien directeur de la Protection judiciaire de la Jeunesse


    Troubles psychiques et soins consentis
    l’intervention pénale en quête de sens




    Matinée (9h30 – 13h)

    - Introduction de la journée par Mme Irène Théry, sociologue, directrice d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS-SHADYC-Marseille).

    - Punir et/ou soigner : droits positifs et approches empiriques en Italie et en France

    Mme Valeria del Tufo, professeur de droit pénal à l’Université de Naples, juge ad’hoc à la Cour européenne des droits de l’homme, membre du conseil scientifique criminologique du Conseil de l’Europe.

    M. Uberto Gatti, professeur de criminologie à l’Université de Gênes, président de la Société italienne de criminologie.

    Mme Muriel Giacopelli-Mori, maître de conférences en droit à l’Université de Lyon.

    M. Edouard Herszkowicz, psychiatre, praticien hospitalier, responsable de la permanence santé-justice au Palais de Justice de Grasse, expert près de la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence.


    Déjeuner au restaurant de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme

    Après-midi (14h30 -17h30)

    - Questions soulevées par les propos de la matinée, par M. Dominique Charvet

    - Table ronde animée par M. Uberto Gatti « Six personnages en quête de sens » (mis en cause, victimes, magistrats, travailleurs socio-judiciaires, thérapeutes, la société).

    Maître Valérie Farin, avocate au barreau de Grasse.
    M. Alain Boulay, président de l’association des parents d’enfants victimes (sous réserve).
    M. Xavier Lameyre, magistrat, maître de conférences à l’Ecole nationale de la magistrature.
    Mme Y, conseillère d’insertion et de probation de la région PACA (sous réserve).
    M. Gilles Michel, psychologue en établissement pénitentiaire.
    M. Adolfo Francia, professeur de psychiatrie légale à l’Université dell’Insubria, Varese.
    Mme Z , élue de la région PACA (sous réserve).

    Il s’agira d’une vraie table ronde (échanges spontanés, sans communications préparées).

    Perspectives : M. Pierre V. Tournier, directeur de recherches au CNRS, président de l’Association française de criminologie, coordinateur du Collectif « Octobre 2001 ».

    IMPORTANT

    La rencontre est ouverte à toutes et à tous, mais sur inscription préalable, dans la limite des places disponibles. Inscription avant le 10 mai 2003 (voir bordereau infra). Il est demandé à chacune et à chacun de se préoccuper de l’organisation de son voyage et de son séjour à Aix-en-Provence. En effet, le Collectif « Octobre 2001 », comme l’AFC qui en assure le secrétariat, fonctionnent exclusivement sur une base militante, sans aucun permanent. Merci de votre compréhension (voir infra numéros de téléphone et adresses utiles).

    Mais, naturellement, en cas de problème, n’hésitez pas à contacter la coordination AFC/PACA : Monique Weinberger, 06 64 94 20 68, monique.weinberger@wanadoo.fr, ou Carole Galindo, 06 67 06 94 64, carole.galindo@freebee.fr. Soyez les bienvenus à Aix-en-Provence.


    Le Collectif « Octobre 2001 » est constitué de l’ACAT-France, l’AFC, Amnesty International (section française), l’ANVP, l’ARAPEJ Ile-de-France, la FARAPEJ, la FNARS, la Ligue des droits de l’homme, le SNEPAP-FSU et la Société GEPSA.
    Seules les « personnes morales » peuvent adhérer au Collectif (150 euros par an), mais les personnes physiques peuvent le soutenir financièrement par un don. Un reçu vous sera alors adressé.

    Le secrétariat du Collectif est assuré par l’Association française de criminologie (Adresse postale : AFC c/o M. Pierre Pélissier, 19, rue Ginoux, 75015 PARIS).

    Le Collectif a publié en juin 2002, Comment sanctionner le crime ?, actes du colloque du 6 octobre 2001, Editions Erès, 150 pages, 15 euros. Cet ouvrage peut être commandé auprès du secrétariat (dans ce cas le port est gratuit).



    Collectif « Octobre 2001 »
    Comment sanctionner le crime,
    Dans le respect des droits de l’homme ? Association française de criminologie
    AFC – PACA




    BORDEREAU D’INSCRIPTION (OBLIGATOIRE)


    Journée franco-italienne du samedi 17 mai 2003 à Aix-en-Provence



    Participation aux frais de la journée : 14 euros (7 euros pour les étudiants)
    Le déjeuner et les pauses cafés sont compris.



    M / Mme __________________________________________________________________

    Adresse : __________________________________________________________________

    __________________________________________________________________


    Adresse électronique : _________________________________________________


    participera à la journée du samedi 17 mai 2003




    Ce bordereau est à renvoyer, accompagné d’un chèque* de 14 euros (ou de 7 euros) à l’ordre de l’AFC avant le 10 mai 2003 dernier délai à
    AFC c/o M. Pierre Pélissier, 19, rue Ginoux 75015 PARIS







    Collectif « Octobre 2001 »
    Comment sanctionner le crime,
    dans le respect des droits de l’homme ? Association française de criminologie
    AFC – PACA





    RENSEIGNEMENTS UTILES


    Journée franco-italienne du samedi 17 mai 2003 à Aix-en-Provence





    Office du Tourisme
    2, place Général de Gaulle, Aix-en Provence (13) : 33 (0)4 42 161 161 (www.aixenprovencetourisme.com)

    Aéroport : 04 42 14 14 14
    Air France : 0820 820 820
    Iberia : 0820 075 075

    Gare SNCF : 04 42 27 40 07 ou 08 36 35 35 35

    Taxis Radio Aixois : 04 42 27 71 11 (fax : 04 42 38 81 27)

    Aix en bus : 04 42 26 37 28 (www.aixenbus.com)
    Ligne n° 6 Direction "Jas de Bouffan", descendre station "Picasso"



    Centrale de réservation-Hébergement : 33 (0)4 42 161 184-185 (resaix@aixenprovencetourism.com)

    Hôtels aixois
    Hôtel de France : 63 rue Espariat, 04 42 27 90 15 (compter entre 46 Euros et 54 Euros)
    Hôtel Saint Christophe : 2 avenue Victor Hugo, 04 42 26 01 24 (compter entre 64 Euros et 70 Euros)
    Hôtel Kyriad (proche de la MMSH) : Bd de la Grande Thumine, Jas de Bouffan, 04 42 59 98 01 (58 Euros)

    Auberge de Jeunesse
    3, avenue Marcel Pagnol, Jas de Bouffan, 04 42 20 15 99







    Le collectif « Octobre 2001 »



    C’est en juin 2000, que l’Association française de criminologie (AFC) a pris l’initiative de constituer le Collectif « Octobre 2001 » avec les grandes associations de défense des droits de l’homme (Amnesty International - section française, l’Association des chrétiens pour l’abolition de la torture ACAT-France, la Ligue des droits de l’homme) et des associations, fédérations, syndicats œuvrant dans le champ pénal. Le premier objectif était d’organiser un certain nombre de manifestations à l’occasion du XXe anniversaire de la loi du 9 octobre 1981, abolissant la peine de mort en France : colloque international du samedi 6 octobre 2001 à la Présidence de l’Assemblée nationale, manifestation au Panthéon le mardi 9 octobre 2001, en présence de Robert Badinter, des responsables des associations membres du Collectif, de parlementaires (sénateurs, députés, parlementaires européens) et de plusieurs centaines de personnes. Une gerbe de fleurs fut déposée par quelques jeunes sur le tombeau de Victor Hugo, en hommage à tous les militants abolitionnistes de par le monde.

    Depuis cette date fondatrice, le collectif poursuit son action autour de la problématique suivante : « Comment sanctionner le crime, en Europe, dans le respect des droits de l’homme ? », le mot « crime » étant à prendre dans le sens qu’il a en droit français (les infractions les plus graves).

    En 2002, le collectif a constitué des groupes de travail, ouverts à tous (chercheurs, universitaires, acteurs de la Justice pénale, militants associatifs, etc.), dans quelques grandes villes françaises : Lille, Strasbourg, Lyon, Aix-en-Provence - Marseille, Montpellier, Nantes - Rennes (et bientôt Toulouse, Bordeaux - Agen et Poitiers - Angoulême). Ces 9 groupes régionaux trans-frontières (GRT) ont vocation à réfléchir sur la problématique du Collectif en se référant à ce qui se passe dans un pays voisin (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Suisse, Italie, Espagne, Portugal et Royaume-Uni). Par ailleurs un groupe thématique « Ile-de-France » travaille sur la question des crimes sexuels.

    Une première réunion nationale de ces groupes s’est tenue le samedi 8 mars 2003 à Paris, au Sénat, en présence d’une centaine de personnes venues des différentes régions de France, mais aussi de Belgique, de Suisse et d’Italie. La matinée a été consacrée à différentes communications de chercheurs étrangers, puis à un échange sur les pistes de travail suivies par chacun des groupes. L’après-midi était consacrée à un séminaire sur « Les périodes de sûreté à la française en questions » avec des communications de Valérie Decroix et Jean-Louis Daumas, directeurs d’établissements pénitentiaires, du docteur Evry Archer, chef du Service médico-psychologique régional de Lille (SMPR) et de Martine Herzog-Evans, maître de conférences à l’Université de Nantes et spécialiste du droit pénitentiaire.

    La prochaine réunion nationale devrait se tenir à l’automne. Un nouveau point sera fait sur l’avancée des travaux des 9 GRT. La rencontre pourrait aussi porter sur les deux recommandations en cours d ‘élaboration, au sein du Conseil de l’Europe, qui concernent directement la problématique du Collectif : l’une sur « la gestion des condamnés à perpétuité et à de longues peines », la seconde sur « la libération conditionnelle ».

    Lieux

    • Aix-en-Provence, France

    Dates

    • samedi 17 mai 2003

    Contacts

    • Monique Weinberger
      courriel : monique [dot] weinberger [at] wanadoo [dot] fr

    Source de l'information

    • Pierre V. Tournier
      courriel : pierre-victor [dot] tournier [at] wanadoo [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Troubles psychiques et soins consentis », Colloque, Calenda, Publié le lundi 17 mars 2003, http://calenda.org/187920