AccueilGouvernance des systèmes territoriaux

SéminaireNon classée

Dates

Catégories

    Gouvernance des systèmes territoriaux

    Réunion de l'atelier MCX 33

    *  *  *

    Publié le mercredi 19 mars 2003 par Natalie Petiteau

    Résumé

    PRÉSENTATION DE L’ATELIER MCX 33 L’intelligence concrète des phénomènes territoriaux ne saurait valablement se satisfaire d’éclairages disciplinaires qu’on se con-tenterait de juxtaposer sans vraiment les articuler. Elle implique une

    Annonce

    PRÉSENTATION DE L’ATELIER MCX 33

    L’intelligence concrète des phénomènes territoriaux
    ne saurait valablement se satisfaire d’éclairages
    disciplinaires qu’on se con-tenterait de juxtaposer
    sans vraiment les articuler. Elle implique une
    connaissance cons-truite dans la transdisciplinarité

    Les outils disciplinaires sont, en l’état,
    incapables de prendre en compte les dialogiques
    actives dans les phénomènes territoriaux et
    nécessaires pour appréhender des questions telles que celle du projet, de l’identité et de la
    gouvernance qui concernent aujourd’hui tant les
    chercheurs que les acteurs territoriaux.
    Néanmoins, si la systémique complexe donne des
    outils conceptuels, leur utilisation implique un
    véritable travail d’opérationnalisation qui fait
    souvent défaut. Il s’agit bien là de la
    justification scientifique de l’atelier
    "Anthropolitique et gouvernance des systèmes
    complexes territoriaux"


    THÉMATIQUES DES ATELIERS
    Les deux ateliers ouverts aux chercheurs
    de toutes les disciplines des sciences sociales,
    humaines et de la nature, développent deux thèmes :


    1 - le développement durable en question :
    tout en reconnaissant l’utilité du concept
    depuis son apparition dans les années 1980
    (prise en compte de l’environnement, équité
    sociale, viabilité économique), on peut discuter
    sa nature essentiellement techno-économique.
    Edgar Morin lui reproche d’être ethnocentrique et
    de véhiculer une conception linéaire et
    évolutionniste de l’histoire. Il y a là matière à
    s’interroger. Comment la durabilité est-elle
    intégrée aux politiques publiques comme objectif
    et contrainte ? La conception du développement
    durable passe-t-elle par une réelle
    transdisciplinarité ? Le concept de développement
    durable permet-il de penser les contradictions et
    les phénomènes d’émergence territoriale ?

    2 - Délibération et gouvernabilité des systèmes
    complexes territoriaux
    : la démocratie est-elle
    faite pour les dieux ? A constater la litanie de
    ses dysfonctionnements, on est en droit de le
    redouter. La pensée complexe nous invite à
    reconsidérer cet idéal structurant de nos
    sociétés. Comment articuler démocratie
    représentative et participative ? Comment garantir
    que cette participation ne soit confisquée par
    les groupes les mieux organisés ? Face aux dérives
    technocratiques, la question du statut de la
    science et de l’expertise dans la décision
    politique se pose. Comment faire en sorte que la
    connaissance irrigue et in-forme le débat public
    sans s’y substituer ? Un authentique processus
    délibératif peut constituer une forme d’émergence
    permettant de construire des décisions
    potentiellement inédites et créatives.
    Il y a donc dans la décision un enjeu démocratique
    et comme une nécessité systémique. Comment les
    territoires peuvent-ils s’en saisir ?


    Lieux

    • Toulouse, France

    Dates

    • mercredi 21 mai 2003

    Mots-clés

    • systèmes complexes, gouvernance, territoires

    Contacts

    • CIRESS-LEREPS #
      courriel : ciress [at] univ-tlse1 [dot] fr

    Source de l'information

    • Marina Casula
      courriel : marina [dot] casula [at] ut-capitole [dot] fr

    Pour citer cette annonce

    « Gouvernance des systèmes territoriaux », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 19 mars 2003, http://calenda.org/187926