AccueilCrise mondiale de l'eau

Crise mondiale de l'eau

Une crise mondiale de l'eau peut-elle être évitée?

*  *  *

Publié le mardi 25 mars 2003

Résumé

UNE CRISE MONDIALE DE L’EAU PEUT-ELLE ETRE EVITEE ? Chambéry a l’honneur d’accueillir du 14 au 18 mai deux manifestations d’ampleur internationale. 1- LE BUREAU MONDIAL DU MOUNTAIN FORUM. Le Mountain Forum est un réseau mondial regroupant

Annonce

UNE CRISE MONDIALE DE L’EAU PEUT-ELLE ETRE EVITEE ?

Chambéry a l’honneur d’accueillir du 14 au 18 mai deux manifestations d’ampleur internationale.

1- LE BUREAU MONDIAL DU MOUNTAIN FORUM.

Le Mountain Forum est un réseau mondial regroupant les différents réseaux d’experts (d’individus et d’organisations)concernés par le développement durable sous toutes ses formes (environnement, économie, social et culture).
- il a été créé en 1995 par des Organisations Non Gouvernementaless, des universités, des gouvernements, et le secteur privé. Il est piloté par un bureau mondial de 5 directeurs et un Conseil d’Administration.

Sa mission est de soutenir les actions globales pour l’équilibre et le développement durable des zones de montagne. Pour atteindre ces objectifs le Mountain Forum utilise aussi bien les formes traditionnelles que modernes de communication.

Les membres du bureau :
Martin Price, University of the Highlands and Islands, UK, président
Hubert Zandstra, International Potato Center, Peru
Ann Stroud, African Highlands Initiative, Kenya
Leslie Taylor, The Banff Centre, Canada
Tej Pratap, CSK Agriculture University, India
J Gabriel Campbell, ICIMOD, Nepal
Catherine Cooke, The Mountain Institute, USA


L’objectif de la réunion :

Assurer la stratégie du réseau mondial du Mountain Forum en participant à la mise en place du suivi du Sommet de Johannesbourg. En effet, en septembre 2002, et dans les trois mois qui ont suivi ce Sommet du développement durable, plus de trente pays ont pris la Partenariat International sur la Montagne, décision de créer un dont la mise en place est en cours en 2003. Cette réunion permettra au Mountain Forum de préciser son apport dans ce processus et de poursuivre son rôle de communicateur essentiel au niveau mondial.

2- LA RENCONTRE BILAN SUR L’ANNEE INTERNATIONALE DES MONTAGNES AVEC LES POINTS FOCAUX MONDIAUX

Au terme de 2002, Année Internationale des Montagnes, la FAO a choisi la ville de Chambéry pour tenir sa réunion bilan avec tous les points focaux mondiaux.
Ils viendront :
pour l’Afrique : de l’Angola, du Benin, du Burundi, du Cameroon, du Cap Vert, de la Côte d’Ivoire Equatoriale, d’Ethiopie, du Gabon, de Ghana,de Guinée, du Kenya, du Lesotho
, de Madagascar, du Mali, de Mauritanie, du Nigéria, du Rwanda, de la Sierra Leone, d’Uganda ,de al république Unie de Tanzanie.
Pour l’Asie et le Pacifique (12)
Du Bangladesh, du Bhutan, de la Chine, de l’Inde, d’Indonésie, du Laos, du Népal, du Pakistan, des Philippines, du Sri Lanka, de Thailande , du Viet Nam
Pour l’Europe (11)
D’Armenie, de Croatie, de la République Fédérale de Yugoslavie, de Georgie, de la République Kyrgyz, de Pologne, de Roumanie, de Slovakie, de Slovenie, de Turkie, d’Ukraine.
Pour l’Amérique latine et les Carraïbes (14)
D’Argentine, de Bolivie, du Chili, de Colombie, du Costa Rica, de Cuba, de la République Dominicaine, d’Equateur, du Salvador, d’Haiti, de la Jamaica,de Mexico, du Perou, du Venezuela
Pour l’Afrique du Nord et de l’est (9)
D’Algérie, d’Egypte, d’Iran, de la République Islamique de Jordanie, du Liban, du Maroc,
De Syrie, de la Tunisie, du Yémen.

L’objectif de cette rencontre :

L’Année internationale de la montagne s’est achevée mais les enjeux auxquels sont confrontés les environnements montagneux et leurs habitants n’en demeurent pas moins. Au début de 2003, il est temps de transformer les messages de l’Année internationale de la montagne en mesures concrètes au niveau de chaque pays. De nombreux comités nationaux créés en 2002 ont évolué ou sont en train de se transformer en organes permanents. En effet, dans de nombreux pays, ces comités ont été les seuls mécanismes pluridisciplinaires qui ont permis d’aborder les questions de montagne d’un point de vue global. La Fao est convaincue que la survie et l’essor de ces comités, quel que soit leur cadre institutionnel, sont fondamentaux pour atteindre une mise en valeur des montagnes au niveau national.
Cette rencontre permettra d’étudier les mesures nécessaires pour appuyer l’action dans les régions de montagne au niveau des pays.

C’est dans ce cadre que Montanea propose la tenue d’un débat public sur :

UNE CRISE MONDIALE DE L’EAU
PEUT-ELLE ETRE EVITEE ?


Ouvert à tous ce débat permettra de mesurer combien l’eau douce est rare, irrégulière et mal répartie. Aujourd’hui avec l’accroissement de la population et des activités, la demande explose, les gaspillages et les pollutions sont énormes : sans modifications rapides et drastiques des pratiques de gestion, les prévisionnistes annoncent une crise de l’eau généralisée qui toucherait tous les pays du monde vers 2025. C’est le « water-stress ».
Depuis 1998, de grandes conférences internationales, de Paris à Johannesbourg et en mars 2003 à Kyoto, ont mis en évidence les axes de solution.La plupart des problèmes ne sont pas technologiques, mais institutionnels et financiers.
Il faut mettre en place partout dans le monde une nouvelle Gestion Intégrées des Ressources en Eau (la GIRE)) organisée par bassin versant.
Est-ce possible ? Comment ?
Nous sommes tous responsables et concernés

Catégories

Lieux

  • Chambéry, France

Dates

  • mardi 13 mai 2003

Mots-clés

  • Mountain Forum, Bilan de l'Année Internationale des Montagnes, Sommet de Johannesburg, Développement durable,

Contacts

  • Monique MARCHAL
    courriel : m [dot] marchal [at] mairie-chambery [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • MONTANEA #
    courriel : m [dot] marchal [at] mairie-chambery [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Crise mondiale de l'eau », Informations diverses, Calenda, Publié le mardi 25 mars 2003, http://calenda.org/187953