AccueilL'archive

ColloqueHistoire

Dates

Catégories

L'archive

L'archive

*  *  *

Publié le mardi 08 avril 2003 par Hervé Leuwers

Résumé

Journée d'études « L'archive » organisée à Göttingen le 24 mai 2003 par la Mission Historique Française en Allemagne (Pierre Monnet, Christophe Duhamelle) et le cria/cnrs (Patrice Veit) avec le soutien du Centre Interdisciplinaire d'Études et de Reche

Annonce

Journée d'études « L'archive »

organisée à Göttingen le 24 mai 2003 par la Mission Historique Française en Allemagne (Pierre Monnet, Christophe Duhamelle) et le cria/cnrs (Patrice Veit) avec le soutien du Centre Interdisciplinaire d'Études et de Recherches sur l'Allemagne (ciera)

Les questionnements actuels sur le rôle tenu par l'écrit dans la pérennisation des institutions et dans la maîtrise des informations conduisent les historiens à ne plus s'interroger uniquement sur les lacunes et les apports de tel ensemble archivistique, mais également sur la signification revêtue par la mise en place, la conservation et le classement de cet ensemble. Les limites et les gauchissements des archives deviennent ainsi, par eux-mêmes, davantage des sources d'enseignement que des obstacles à l'interprétation. C'est dans cette optique que la journée d'études souhaite susciter un échange de vue portant sur l'archive en tant qu'archive d'elle-même, et donc sur l'histoire de la matière première de l'histoire. L'Allemagne, lieu d'excellence pour l'édition de sources, mais aussi paysage archivistique complexe, marquée enfin jusqu'à une date récente par les débats sur l'accès aux archives, constituera le terrain d'études principal de cette journée qui abordera plusieurs axes.

Il s'agira d'abord de chercher à comprendre ce qu'on garde en archivant, et donc ce que l'on néglige. Quel document est-il jugé « digne » d'archivage, et pourquoi, selon quels critères ? Ce choix influe-t-il sur la mise en forme du document, différente selon que celui-ci est destiné à être préservé ou pas ? Quelles sont les étapes d'une prise de décision, ou les maillons d'une chaîne d'information, qui sont conservés ?

On cherchera aussi à savoir ce que l'on montre des archives. Qui a accès aux archives, et quand ? Quels sont les rapports entre le pouvoir, l'archive et la notion d'un « accès public » ? Quels dangers courent, par exemple, les informateurs du pouvoir si ce dernier renonce à garder ses archives secrètes ? De quelles stratégies relèvent donc la divulgation des archives, ou leur ouverture médiatisée par le biais d'un « historien maison » ?

La transmission de l'archive constituera le troisième thème : que conserve-t-on ad perpetuum des archives ? à partir de quand, et selon quels critères, certains documents sont-ils considérés comme périmés, comment les trie-t-on, le classement s'en trouve-t-il modifié ? Dans quelle mesure la tradition des documents en est-elle une création permanente, révélatrice du statut changeant accordé au recours aux archives ? Quand regrette-t-on de ne pas avoir gardé ses archives ?

Tous ces thèmes, bien sûr, auront pour « fil rouge » le travail de l'historien, confronté constamment à ces interrogations, même si son objet d'étude n'est pas prioritairement la constitution des archives ; car c'est précisément la diversité de leurs usages qui fait que les archives, sauf à s'instituer comme référent forclos, ne sont documents d'elles-mêmes que parce qu'elles sont prises de savoir et de pouvoir sur autre chose qu'elles-mêmes.


Programme provisoire

9h00 : Accueil des participants
9h15 : Christophe Duhamelle (Göttingen) : Introduction
9h45 : Nicholas Brousseau (Göttingen) : Regards diachroniques croisés sur le devenir archivistique de quelques diplômes carolingiens
10h45 : Pause
11h00 : Yann Potin (Paris) : Fonds secrets ou bien commun ? Les enjeux archivistiques et politiques de la conservation du Trésor des chartes du roi de France (XIIIe-XVIe s.)
12h00 : Gerd Schwerhoff (Dresde) : Erinnerungsorte der Gerechtigkeit. Funktion, Symbolik und Überlieferung frühneuzeitlicher Justiz- und Kriminalakten

15h00 :Michaela Hohkamp (Berlin) : Dokumentierte und vergessene Denunziationen : obrigkeitliche Archivierungspraktiken im 18. Jahrhundert
16h00 :Vincent Duclert (Paris) : Archives, histoire et sciences sociales : un nouvel investissement scientifique
17h00 : Pierre Monnet (Göttingen) : conclusions

NB : Alf Lüdtke (Göttingen), malheureusement indisponible le 24 mai, mettra à la disposition des participants le texte suivant : Pains and Pleasures of the Archives. The Opening of the Stasi-Files in East Germany after 1989

Catégories

Lieux

  • Göttingen (Allemagne)
    Göttingen, Allemagne

Dates

  • samedi 24 mai 2003

Mots-clés

  • archive

Contacts

  • Christophe Duhamelle
    courriel : duham [at] ehess [dot] fr

Source de l'information

  • Christophe Duhamelle
    courriel : duham [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'archive », Colloque, Calenda, Publié le mardi 08 avril 2003, http://calenda.org/187996